Adoption internationale

Après avoir obtenu l’agrément de l’Aide sociale à l’enfance du Conseil général de son département de résidence (ou son ancien département de résidence pour les Français de l’étranger), les interlocuteurs des personnes qui souhaitent adopter un enfant  à l’étranger sont :
– la Mission de l’adoption internationale (MAI) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
– l’Agence Française de l’Adoption.

En effet, étant donnée la diversité des législations applicables, selon que le pays d’origine de l’enfant est, ou non, signataire de la Convention de La Haye et selon la législation du pays de résidence des futurs adoptants, la consultation de la MAI doit être un préalable à toute démarche d’adoption.

⇒ Lire l’article complet en cliquant ici

 

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *