Adoption internationale

Après avoir obtenu l’agrément de l’Aide sociale à l’enfance du Conseil général de son département de résidence (ou son ancien département de résidence pour les Français de l’étranger), les interlocuteurs des personnes qui souhaitent adopter un enfant  à l’étranger sont :
– la Mission de l’adoption internationale (MAI) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
– l’Agence Française de l’Adoption.

En effet, étant donnée la diversité des législations applicables, selon que le pays d’origine de l’enfant est, ou non, signataire de la Convention de La Haye et selon la législation du pays de résidence des futurs adoptants, la consultation de la MAI doit être un préalable à toute démarche d’adoption.

⇒ Lire l’article complet en cliquant ici

 

Imprimer

Commentaires

  1. Je serais curieuse d’entendre les experiences d’autres parents qui ont essaye de faire reconnaitre par le tribunal de grande instance de Nantes un jugement d’adoption fait a l’etranger. Nous avons remis notre dossier en mars 2017 (OUI, 1 an et 3 mois) et nous attendons toujours une reponse. J’appelle regulierement (c’est rare quand ils repondent)et on me dit que cela prend plus d’un an avant que quelqu’un regarde le dossier…
    Quelque chose ne fonctionne pas dans cette administration…

  2. Bonjour Odile,

    J’ai également remis notre dossier en avril 2017. Le délai annoncé était effectivement de 12 à 18 mois. Ils sont tout simplement débordés et en sous-effectif.
    Cependant si il y a une urgence justifiée (par exemple médicale) vous pouvez les contacter pour leur expliquer. Dans notre cas le dossier a été traité en 6 mois et notre interlocutrice a été très compréhensive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *