AEFE, un budget en péril, un avenir sombre : suite

Ecole Primaire des Pangalanes - Manakara (Madagascar) Ecole Primaire des Pangalanes - Manakara (Madagascar)

Les chefs d’établissements et les directeurs des affaires financières des établissements d’enseignement français à l’étranger ont été avertis des mesures qu’ils auraient à prendre pour faire face à la suppression de 33 M€ de la dotation budgétaire 2017 de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

Ils doivent s’attendre à un report du versement des subventions accordées aux établissements, à une avance des remontées demandées aux établissements en gestion directe, à une augmentation de la participation financière complémentaire versée par les établissements à l’AEFE qui passera de 6% à 9% de leur budget pour l’année 2018.

Ces mesures de trésorerie annoncées lors de la session d’automne de l’AFE ne combleront en rien le manque des 33M€ sur un budget en baisse continuelle (-27M€ en cinq ans). Nous ne croyons pas que la stabilisation promise des dotations 2018 et 2019 au niveau de la dotation 2017 permette d’envisager une amélioration de la situation des établissements qui font des efforts de rigueur budgétaires depuis plusieurs années. L’impact sur les frais de scolarité est inévitable. Les familles ayant de plus en plus de difficultés à faire face à ces frais, l’équilibre des établissements scolaires est menacé.

Plus grave encore la suppression annoncée de 146 postes d’expatriés et 200 postes de résidents entre 2018 et 2020 sonnerait la fin du service public d’enseignement et la fragilisation des établissements soumis à la concurrence.

Souhaitons que la demande formulée par la commission de l’Enseignement, des affaires culturelles, de l’audiovisuel extérieur et de la francophonie à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) soit entendue et que le projet de loi de finance 2018 soit amendé afin de donner à l’AEFE les moyens d’accomplir pleinement ses missions de service public.

Espérons que Jean-Yves Le Drian, notre ministre de l’Europe et des Affaires étrangères soutiendra cet amendement afin de concrétiser cette déclaration faite lors de son dernier voyage en Espagne « J’aimerais vous dire avec beaucoup de conviction que vous êtes, Français de l’étranger, Français en Espagne, une force et une richesse pour la France. Dans le monde et dans l’Europe, votre dynamisme et votre talent sont des atouts pour notre pays. Vous êtes l’image que le Président de la République entend donner de notre pays. Celle d’une France qui refuse le repli, celle d’une France qui se tourne vers l’avenir, celle d’une France qui entraîne. »

Le réseau des établissements français à l’étranger est prêt, comme il le fait depuis de longues années, à continuer de jouer pleinement son rôle moteur dans la diplomatie économique et culturelle de notre pays pourvu qu’on lui en donne les moyens.

Casser cet outil dont la qualité est saluée par tous est un non-sens. Il est peut être encore temps d’y réfléchir.

Michèle Bloch

Premier article : cliquer ici

 

Imprimer

Commentaires

  1. Merci de cet article. Existe-t-il une façon, en tant que parents d’enfants scolarisés dans ces établissements, de communiquer notre inquiétude et de faire poids dans les décisions? Une pétition ou autre démarche démocratique?

    Merci

  2. Faillite de la France, incapable de financer sa propre culture à travers le monde, mais capable de disperser son argent ( NOTRE ARGENT) dans le monde pour des causes politiciennes et hégémoniques qui restent douteuses… dans les faits et leurs réalisations
    Peut on être solidaire de cette France là…?
    Peut on croire dans les initiatives aléatoires de nos politiciens ?
    Pour ma part, je dis clairement NON… car je n’ai plus CONFIANCE et n’ai plus de fierté d’être ce français qui abandonne son histoire et sa culture, entre autre….

    Je fondais un espoir avec la nouvelle présidence, mais les discours clamés, les comportements pris et les positions dites de « coq de bruyère » dans leurs formes m’ont immédiatement remis devant une triste réalité….
    La France s’efondre lentement en toute lâcheté….
    Les DISCOURS sont prometteurs, mais les faits sont catastrophiques….
    A l’abri, pendant 5 ans, sans me faire la moindre illusion,, je vais retourner chez moi, au soleil et sous les palmiers, pour y cultiver mon jardin…
    J’en suis arrivé à la Sagesse philosophique qui me met à l’abri de toutes catastrophes qu’il faudra assumer.
    Alors : Je suis lucide et j’ai compris que le chute de l’empire de Rome était une aventure que nous sommes en train de mettre en place…. avec nos « discoureurs » qui prennent en otage NOTRE France, cette France que nos parents ont libérées… pour nous la transmettre avec fierté….!
    Et oui, les intentions se révèlent ne pas être des faits.

  3. Nous trouvons que cette mesure plus que choquante n’aura aucun bénéfice pour la promotion de la culture française à l’étranger. Au contraire en cherchant à faire des économies, le maintient de ces mesures ne feront qu’accroître les charges des familles dont les budgets sont déjà sévèrement touchés.
    Quid du sort réservés aux enfants scolarisés dans ces écoles et à la désorganisation de ces écoles du fait des supprétions des postes envisagées.

  4. MAIS POURQUOI « MODEREZ VOUS » LES OPINIONS DE FRANCAIS qui s’expriment dans un pays qui se veut libre dans l’expression ,
    La France revedique sa Liberté d’expression, aussi suis-je interpellé par votre « avertissement »….
    N’est-ce pas contradictoire ?
    Encore un télescopage entre les annonces et les réalités.
    Dommage pour la LIBERTE d’expression….

  5. Bonjour à tous, bonjour Mme Bloch,

    D’après les informations en notre possession, entre 2018 et 2020, ce sont 212 expatriés (80 pour 2018, 66 en 2019 ET 66 EN 2020) qui sont visés et 300 résidents (100 en 2018, 100 en 2019 ET 100 en 2020)!

    Merci d’avance pour votre rectification.

    Cordialement,

  6. Je suis francaise vivant aux Etats Unis depuis 7 ans. Ma fille avait 11 ans. Il n’y a pas d’etablissements francais ici, elle a donc effectue sa scolarite dans un etablissement americain, ce qui, finallement , est aussi bien. Elle est maintenant dans une top universite americaine.
    Je ne suis pas si sure aujourd’hui de l’importance de maintenir une scolarite francaise a l’etranger, vu les couts engendres. Il serait aussi bien de se concentrer sur une meilleure souplesse et integration au retour dans le systeme francais. Les enfants ayant vecu dans le systeme etranger peuvent aussi apporter a la France une diversite et une richesse bi-culturelle, internationale qui nous manque. La France doit faire des economies, nous devons en etre conscients et arreter de ne rien vouloir changer des que cela touche ses propres interets.

  7. Moi je trouve scandaleux que l’on verse 33 millions d’Euros a des écoles qui demandent des frais de scolarités énormes (Dizaines de milliers d’Euros aux USA) et ou les français de la classe moyenne qui aimeraient y envoyer leurs enfants ne peuvent souvent pas se les payer ( Il n’ y a d’ailleurs aucune réduction pour les français). Ces écoles finissent par n’être fréquentées que par des gens aisés de toutes nationalités vivant dans ces pays ou alors par des expatriés de grands groupes français qui règlent l’addition.
    L’état ne devrait donc rien donné.

  8. J ai voté pour macaron et ke le regrette comme 100 pour cent de français car je croyais a ses belles promesses de politicien j ai 3 enfants a l école française je n permis de Dakar et je paye une fortune pour eux

  9. si dieu me prête mille ans de vie le monde sera de ma culture
    Frères humains qui après nous vivez
    N’ayez les cœurs contre nous endurcis,
    Car, se pitié de nous pauvres avez,
    Dieu en aura plus tost de vous merciz.
    stern ,stop, statique,stil,stèle,ect… je me plais a penser que un des premiers mots de l’Humanité. etait( st) qu’un chasseur du nom d’ orion utilise pour prévenir ses pairs que quelque chose venait de s’arretter brusquement dans les taillis et par la même , les invite a suivre cette même exemple’. la culture est un ensemble de rencontres elle prend des chemins insoupçonnable et se moque des dollars ,euro, et devise en tout genre seule le travail forme sa substance, l’artficielle elle ne connait pas .
    donnons de nous aux autres c’est la seule garantie
    david

  10. Bonsoir, je donne 7000 euros par an a kiev pour 1 enfant en primaire, c est scandaleux normalement ca devrait etre gratuit pour les francais de l etranger vu que l ecole est gratuite en france, que l on fasse payer les etrangers daccord mais les Francaisje ne comprends pas, nous payons des impots en France comme tout le monde alors????

  11. Les assistes de l’etranger doivent contribuer comme les autres au redressement budgetaire. Les profs residents et expats avec leurs supplements et les etudes gratuites pour les enfants peuvent etre remplaces par des locaux.

  12. Même politique depuis Sarko en passant par Hollande …Macron continue dans la même logique sinon pire !
    Mais, on le savait tous nous à l’étranger…il aurait fallut changer la donne pour de bon avec une vraie gauche proche du peuple…
    on s’est tous fait rouler dans la farine libérale !
    C’est de notre faute les gars !!!!!
    Ou alors il faut agir vite et maintenant en refusant de toutes les façons et ne rien attendre de Monsieur le Drian surtout !
    Prenons-nous en main !

  13. Les Français ayant fait le choix de s’établir à l’étranger, qui ne paient pas d’impôts sur leurs revenus (de source locale) à l’état Français, trouvent tout à fait normal que le contribuable de métropole soit mis à contribution pour subventionner l’éducation de leurs enfants. Attitude typiquement française et hypocrite de toujours demander à l’état et aux autres de mettre la main à la poche. Vous aimez l’éducation nationale ? Rentrez en France!

  14. Français , votre pays se meurt , regardez le avec lucidité.

    Ceux croyant aux belles paroles sont des innocents…qui en payent le prix aujourd’hui.

    Macron a été clair pourtant dans ses déclarations..Alors pourquoi se plaindre maintenant? Ses maîtres lui ont donné sa feuille de route appelé « GOPE »= Grande Orientation de Politique Économique décidée à Bruxelles!! Ce qui signifie ,aujourd’hui , économies forcées..Macron a donc décidé de le faire en partie sur le dos des Français de l’Étranger ..D’un autre côté , il subventionne la scolarité des immigrés illégaux en France..C’est son choix…Ne le critiquez pas si vous avez voté pour lui!!! On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre..

    Pour redevenir « LIBRE  » économiquement il n’y a pas d’autre solution que de quitter l’UE par l’article 50.

    Quant à la fameuse LIBERTÉ D’EXPRESSION ,(rire) elle n’existe plus depuis la fameuse loi Fabius-Gayssot de 1972..certains parmi vous y croient encore? Innocents va …Ce post sera bien sûr effacé ..Dépêchez vous d’en faire une copie.. »ILS » veulent que nous mourrions « EN SILENCE »

  15. Bonjour à toutes et à tous;
    Cela fait bien longtemps que l’AEFE n’est plus qu’un rassemblement de  » voyageurs surpayés » aux frais des parents
    Et en plus, à Marrakech l’AEFE semble en voie d’islamisation car figurez-vous, ici, les actes religieux coraniques sont jugés supérieurs aux décisions formulées par les tribunaux Français. Songez que bénéficiant de l’aubaine, c’est un non parent d’élève qui siège au Conseil d’ Etablissement depuis 17 ans !!! Il vient même, malgré des jugements d’inéligibilités, d’être nommé par le ministère des Affaires Etrangères au Conseil d’Administration de l’AEFE. C’est, parait-il, la nouvelle moralisation « en Marche »

  16. Bonjour à toutes et à tous.
    Je viens de laisser un commentaire relatant des faits authentiques, en termes polis.Un message de censure m’indique « en attente de modération ».
    Alors, voici mon nom André DELATTRE à Marrakech
    Toutes vérités ne semblent pas bonnes à dire.
    C’est la forme moderne de la moralisation de la vie publique « en Marche »
    Messieurs les censeurs bonsoir

  17. Jean Yves le Blabla et macaron,
    J´en suis donc sorti juste a temps, avant ma propre banqueroute dis-je. Depuis 2003, mes 3 enfants y sont passés et s y sont assez bien formé, le premier a empoché son BAC l année derniere. J´ais fait 4 pays Amérique latine et a juin 2017 je totalise 80.000 euros. (et encore que bourses déduites)
    Désormais impossible car plus de bourse ou presque (plus de paperasse non plus, ca c est bien) , je n ai plus que eu l option du CNED car pas moyen de passer au systeme US en 4eme et terminal, encore moins.
    Le CNED c´est 15 fois moins cher et la difference je peux payer des tuteurs, comme les filles bossent bien, pas trop de tuteur et je vais faire de tres grosses économies en comp année derniere. Cela fera de joyeux cadeaux pour les bons résultats.
    De plus dans les écoles par lesquelles je suis passé on trouvait de tout, du bon , du tres bons et d ´extremes contraires. Des directeurs en dernier poste avant la retraite (je vous laisse imaginer) et d autres avec grande hate de partir. Des profs venu profiter du soleil et de l herbe, d´autres carrément incompétents. On a quand meme du aller a l ambassade entre plusieurs parents d éleves…. Donc macaron veut en finir, rassurez-vous Hollande avait déja bien commencé.
    Laissant de coté l aspect culturel, c est, dans beaucoup de pays le seul moyen d une education en continu car presente dans toutes les capitales. Mais bon si macaron a dit et Jean Yves Blablabla aussi…
    Moi et mes filles « on est rendu »
    Désolé pour les autres
    dg

  18. Je me joins à la foule de gens scandalisée par cette annonce:
    Je suis Français, retraité, ayant adopté 2 (!) petite filles ivoiriennes. je vis à Casablanca (Maroc), ayant quitté la Côte d’Ivoire pour « sécuriser » mes 2 filles. la France leur refuse l’entrée… La scolarité en primaire chez les Français est de 3.000 euros/an. Ma plus grande passe en 6e cette année, ce qui est encore plus cher. Je suis retraité du privé avec 2.300 €/mois. Je fais quoi?
    Ma plus grande suit les cours du CNED à 900€/an. Ma plus petite est à l’école marocaine, gratuite, où le principal des cours est en Arabe, avec du Français.
    Comment voulez vous que j’aime la France ?!

  19. Je pense que certains commentaires appellent quelques rectifications: ces 33 millions d’euro de crédits en moins, ce seront autant de moyens en moins dont, entre autres, les écoles françaises à l’étranger disposeront pour financer leur fonctionnement, notamment, la rémunération de leurs personnels recrutés sous contrat de droit local de plus en plus nombreux, puisque l’État supprime de plus en plus de postes de « résidents », c’est à dire, d’enseignants titulaires de l’éducation nationale établis dans le pays d’accueil, et payés par l’Éducation nationale. En conséquence, les parents seront immanquablement mis à contribution pour combler le « trou », d’où augmentation des écolages.
    Par ailleurs, il n’y a pratiquement plus dans les écoles françaises à l’étranger d’enseignants ayant le statut « d’expatriés » et bénéficiant à ce titre d’avantages particuliers. Les « résidents » (de moins en moins nombreux, comme indiqué plus haut), perçoivent leur traitement de l’éducation nationale comme les enseignants en France, rien de plus.

  20. L’école est gratuite, laïque et obligatoire… en France, pour tout le monde.
    A l’étranger, les enfants français paient (souvent cher) pour être scolarisés dans un établissement agréé, partenaire (je ne connais pas le terme exact) AEFE.
    L’AEFE est un organisme qui reçoit des subsides de l’état et qui en échange remplit des missions d’intérêt public. Cette qualité d’organisme semi-public fait que les écoles AEFE sont, de facto, des écoles publiques ! CQFD. Donc, il est anormal que « l’aide » à la scolarité se fasse par un système de bourse. Chaque enfant français scolarisé à l’étranger dans une école AEFE devrait recevoir une « allocation universelle » qui couvrirait une partie des frais de scolarité. Le système des bourses, qui ne serait pas supprimé, remplirait son service normal d’aide aux plus précaires.
    Nous ne devons plus accepter cette discrimination fondée sur le lieu de résidence. Il est imbécile de penser (ou de faire sembler de penser) que les français de l’étranger sont des nantis, ou que la « boîte » de papa ou maman paie les études des gosses. Je suis retraité, je n’ai pas de patron qui paie pour ma fille !
    Depuis 4 ans, j’ai écrit à un tas de ministres, à l’AEFE, aux responsables de la francophonie, à la FCPE, aux députés, anciens et nouveaux… Pas une seule réponse ! J’ai bien l’impression que tout le monde s’en fout !
    Je me demande s’il ne faudrait pas une action groupée, « de classe », pour alerter le défenseur des droits, et éventuellement s’adresser aux tribunaux pour discrimination.
    Liberté, fraternité, EGALITE ! Mes connaissances juridiques sont inexistantes. Si quelqu’un peut mous aider… il sera le bienvenu.

  21. Réponse à jean-marie le templier, joli pseudo révélateur !
    C’est l’honneur de la France de scolariser gratuitement TOUS les enfants qui vivent sur son sol, étrangers légaux ou illégaux, réfugiés, migrants, avec ou sans papiers.
    Il ne faut pas tout mélanger. La générosité n’exclut pas la justice.

  22. Merci à Jean Pierre Albrand pour sa réaction , C’est en effet l’honneur de la France – mais aussi le respect de la Convention relative aux droits de l’Enfant adoptée à l’unanimité par l’ONU le 20 novembre 1989 – que de scolariser tous les enfants qui vivent sur son sol.

  23. Comment l’AEFE peut se permettre d’autoriser des contrats residents et expats dans le monde entier, a percevoir a 100% des avantages familiaux pour leur enfants, QUAND ces memes enfants ne sont PAS scolarises dans l’ecole du reseau AEFE sur place. Il y a un sacre malaise!! En 10 ans, les frais de scolarite ont augmente d’environ 40%, et pendant ce temps, ce n’est que du benefice pour nos fonctionnaires de l’education nationale en poste a l’etranger. Quelle honte!

  24. PS: En plus d’allocations familiales, » Les avantages familiaux » des contrats de l’AEFE, vient s’ajouter au salaire d’un contrat resident en poste a l’etranger, avec l’AEFE. Il correspond a 100% des frais d’ecolage de l’etablissement scolaire francais qui est sur place pour CHAQUE enfant. (On parle de plusieurs milliers d’euros qui vient s’ajouter au salaire du fonctionnaire de l’etat francais.)

  25. Premierement, je n’attends pas que le gouvernement Francais paye pour mes enfants, apres tout je ne paye pas d’impot en France. Je suis satisfait du service diplomatique (chancellerie…) meme si c’est parfois loin. Mon choix donc j’assume. Deuxiemement, comme je reside en Ecosse a 3 heures de route de l’etablissement francais le plus proche. Mais enfants ne seront jamais scolarises par l’education nationale. Ca ne me derange pas plus que ca. L’education ecossaise, bien que loin d’etre parfaite, convient suffisament. De toutes facons il ne faut plus se leurer, l’ecole ne suffit plus a l’ascension sociale- ce reve republicain est depuis bien longtemps fini. Il ne faut plus compter sur aucun systeme existant: au contraire, il faut partir du principe que le meilleur systeme existant n’est que la base! Le reste devra venir de la famille. Finalement, veuillez excuser le manque d’accents mais mon google chrome ne les a pas facilement accessibles.

  26. Bonjour.
    En poste dans le réseau AEFE depuis de nombreuses années, cette réduction ne me surprend pas et les réactions qu’elle engendre non plus.
    Sans doute y a t-il des pistes d’économies non négligeables faciles à mettre en oeuvre. Jusqu’à un passé très récent, j’ai vu l’AEFE recruter sur des postes d’expatriés des professeurs agrégés (parfois hors classe) et leur accorder des décharges se service pour « responsabilités de conseil pédagogique ». On se retrouve ainsi avec des professeurs payés au prix fort pour faire 8h de cours par semaine. Quel rendement … et je ne parle pas des expatriés en technologie et en EPS, certes en nombre limité.
    De même la formation continue de l’AEFE est souvent une usine à gaz, avec des stages pédagogistes et fumeux qui coûtent une fortune. Là aussi il y aurait des économies susbstancielles à réaliser.

  27. Ce doit être pour cela que sur TV5-Monde on nous rebat sans cesse les oreilles avec la « Francophonie »!

  28. andré de Madagascar
    personnellement, ce que je conteste et vos interventions en parlent. c’est que l’AEFE fait de plus en plus appel aux contrats locaux dans le monde et que l’écolage ne cesse d’augmenter à Tamatave où je réside, plusieurs parents se demandent quels sont les critères d’embauche. le salaire d’un fonctionnaire,(je vais être gentil) est de 1300 euro
    celui d’un local avoisine les (encore gentil) 800 euro. Je crois qu’il faut se demander que fait l’AEFE de ce pactol. un rappel amical. les Français n’ont pas voter pour Macron
    ils ont voté contre le FN comme en 2002.

  29. Quel dommage! Et la Francophonie? Francophi, tu est Finí (Capri c’est fini)
    Jean Charles da Fonseca
    né a Paris em 1930
    Rio de Janeiro

  30. Je souris tristement de voir tous ces compatriotes tomber des nues devant ces restrictions budgétaires insensées qui vont casser l’outil, déjà bien inégalitaire et imparfait, de l’enseignement français à l’étranger et qui vont accélérer le prodigieux déclin du rayonnement de la France dans le monde…
    Après les deux précédents Présidents, Charybde et Scylla, ils ont pourtant bien voté pour celui-ci, non ? …ces curieux outragés n’en font pas mystère tout comme ce Président ne leur a jamais fait mystère des saignées mortelles qu’il allait partout infliger aux Français d’ici, de là-bas et d’ailleurs… pour « redresser » les comptes paraît-il…
    En revanche, que je sache, pas la moindre action en vue contre « l’optimisation fiscale » et les autres variantes de la fraude fiscale, qui équivaudrait pratiquement au déficit public annuel. En vérité, il n’y a pas de crise mais de gigantesques transferts de richesses à l’œuvre depuis des années qui minent maintenant les classes moyennes et même aisées… tout ceci prendre fin tôt ou tard d’une manière hélas fort peu civile.

  31. Uniite dans la resistance au liberalisme aveugle. Les derniers clous dans le cercueil de la francophonie seront plantes dans ce quinquennat si personne ne réagit!

  32. Les outils budgétaires pour remonter la pente économique dont la France n’arrive pas à trouver l’élan, peuvent s’avérer bénéfiques s’agissant de postes dont l ‘absence de valeur ajoutée est avérée….Et ils en existe beaucoup!
    Cependant s »attaquer aussi brutalement au plan financier, à une activité culturelle et éducative qui participe avec ardeur au rayonnement et à la grandeur de la France â travers l ‘enseignement des français â l ‘étranger et partant de l ‘effet d’entraînement des habitants locaux pour l’apprentissage de la langue de Molaire et le choix de suivre le système scolaire français est une ERREUR stratégique.
    Ce gouvernement qui a reçu tout l’ appui des compratiotes français de l’étranger se doit de repenser sa politique budgétaire relative à ce secteur . Et c ‘est donc à juste titre qu’il y a lieu d’en appeler à l ‘imagination « créative » de Mr le Président pour pérenniser la politique d’ouverture et d ‘assistance aux enfants des français vivant â l ‘étranger dont les parents contribuent par le développement des exportations à dynamiser l économie nationale.

  33. Absolument pas choqué! Ayant travaillé dans des écoles AEFE, je peux vous assurer qu’un certains nombres d’école sont inutiles et coutent très chères. Les expatriés n’ont pas à gagner autant d’argent. Qu’est ce qui justifie de tels salaires? RIEN! Quant aux avantages des résidents (trimestre retraite, contrat à vie, ISVL, Avancement…), pourquoi? Il faut arrêter avec le rayonnement de la France et bla bla… Les enseignants travaillant à l’étranger ne le font que pour leur intérêt personnel! Ils sont titulaires de l’éducation nationale et il y a beaucoup de besoin en France. L’AEFE n’a qu’à former ses propres enseignants. ça suffit!

  34. La majorité des établissements de l’AEFE font de gros bénéfices avec les droits de scolarité. Dans un grand nombre de pays, les lycée français sont des entreprises très profitables. Qu’ils reversent une part plus importante de leur bénéfice à l’AEFE n’est que justice. L’AEFE de son côté gaspille chaque année des millions d’euros en frais de fonctionnement. Les stages de formation, pour ne donner qu’un exemple, coûtent des millions en frais d’hôtel et billets d’avion pour des résultats décevants; les très nombreux entretiens de recrutement se font à Paris et les candidats venant de l’étranger sont intégralement remboursés (on ne connaît pas la visioconférence à l’AEFE); les enseignants expatriés reçoivent des salaires (9000 / 10000 euros) qui ne sont en aucune façon proportionnel au travail fourni (et bien souvent aux réelles compétences). Tout cet argent dépensé sans compter est celui des contribuables français.

  35. La majorité des pays développés n’entretient pas un réseau d’établissements scolaires dans le monde à grand renfort d’argent public comme peut le faire la France. Sont-ils pour autant moins influents ? L’économie Allemande ou Chinoise souffre t-elle de cela ? Les enfants des citoyens de ces pays sont t-ils déscolarisés lorsqu’ils s’expatrient ? Leur niveau scolaire est-il moins bon ?
    Rester arque-bouté sur des schémas inadaptés (et l’exemple de l’AEFE n’est pas le seul) c’est nous condamner collectivement à la faillite. Je ne veux pas être otage des esprits chagrins du « battons nous pour pas que ça change ».
    Un zeste de souplesse d’esprit et de remise en cause ferait le plus grand bien surtout lorsqu’on vit à crédit depuis 1976 tous gouvernements confondus.

  36. Bonjour,
    Je viens de lire des absurdités dans vos commentaires…Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Je suis professeur des écoles sous contrat résidente détachée Aefe depuis plusieurs années. J’ai travaillé aussi pendant 5 années en contrat local. Elles ne sont pas comptabilisées dans ton ancienneté par le M de l’éducation Nationale. Tout est gelé. Donc 5 ans de perdu pour ta retraite et ton avancement. Non, sous contrat local, les frais d’école ne te sont pas exonérées. Tu as le droit à une réduction de 20 % seulement. Non , tu n’as pas un logement gratuit non plus… Dans une école française homologuée Aefe , tu enseignes comme en France : même programme sauf que les élèves ont une seconde langue locale ou anglais enseignée aussi naturellement. Ce contrat de détaché Aefe t’offre une sécurité dans ta carrière car même si on suit notre mari , on ne sait jamais ce qui peut arriver. Tu cotises et paies tes impôts en France. Pour moi : pas d’alloc et finalement on a mis nos enfants dans le système éducatif du pays c’est gratuit.
    En contrat local, tu perds tout et parfois tu peux faire une croix sur le retour en France…car tu as perdu ton ancienneté de professeur. Et tu peux gagner dans le pays où tu enseignes seulement des cacahuètes juste pour le plaisir d’enseigner car c’est ton métier. Merci la France , tu m’enlèves tout petit à petit juste parce que j’ai suivi mon mari étranger… Il fut une époque où on participait à véhiculer la francophonie à travers le monde où des ministres étrangers maîtrisaient la langue française et connaissaient très bien notre culture grâce à nous et à ces lycées français implantés dans le monde..Et que la nouvelle politique française est en train de sacrifier.

  37. Parce que l’éducation est l’engagement de tous et notre priorité en tant que parents.

    Pouvons-nous compter sur votre soutien ?

    Si oui, merci de signer notre pétition en cliquant sur le lien et de bien vouloir la relayer.

    https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-fran%C3%A7aise-sauvons-les-lyc%C3%A9es-fran%C3%A7ais-du-monde-save-the-french-lyc%C3%A9es-around-the-world-a1148d16-783f-44eb-88dd-b37cc5420382

    https://www.facebook.com/groups/1660897330642909/

    Vous pouvez aussi nous rejoindre sur notre groupe Facebook Avenir des Lycées Français du Monde en Danger ainsi que sur Twitter.

  38. Bonjour!
    Depuis 10 jours, un collectif de parents d’eleves des lycees francais du monde s’est constitue de facon spontane suite aux inquietudes que soulevent les annonces du gouvernement sur l’avenir des lycees francais, coupe budgetaire et sustitution programmee de postes de residents par des enseignants en contrat locaux.
    Ce collectif apolitique a deja recueilli plus de 10 000 signatures a sa petition et 7500 membres se sont unis.
    Il cherche a rassembler les parents en colere, lasses de payer toujours plus pour la scolarite de leurs enfants et de ne jamais etre ecoutes par les decideurs de tous bords. Le discours tenu depuis des annees sur l’importance de « ce reseau d’excellence »et sa participation au « rayonnement de la France » est contredit par le desengagement de l’etat. Nous voulons que les francais de l’etranger, les francophones et francophiles, puissent beneficier de l’education francaise dans le futur a un cout raisonnable. Vous trouverez ci joint l’adresse du groupe Facebook et l’acces a la petition. Nous vous demandons de relayer notre message et de signer notre petition. Plus nombreux nous serons, plus de chances aurons nous d’etre entendus.

    Groupe Facebook
    https://m.facebook.com/groups/1660897330642909

    Petition:
    https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-fran%C3%A7aise-sauvons-les-lyc%C3%A9es-fran%C3%A7ais-du-monde-save-the-french-lyc%C3%A9es-around-the-world-e9ac7dd9-f237-4dde-aa85-520bc6f54856?recruiter=734727704&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_petition&utm_term=share_for_starters_page&utm_content=ex76%3Av1

  39. Groupe Facebook : Avenir des Lycées Français du Monde en Danger.

    https://www.facebook.com/groups/1660897330642909/

    Merci tout d’abord pour votre soutien.

    Comment nous soutenir davantage ?

    – En Diffusant à tous vos contacts nos liens Facebook et Change Org (par whatsapp / facebook / linkedin …).

    Vous avez le moyen de rajouter tous vos contacts concernés dans notre groupe Facebook afin de les informer. Il suffit pour cela de rentrer dans le groupe et cliquer sur inviter, selectionner vos contacts concernés et les inviter directement. Cela aidera beaucoup à grossir.

    – En sensibilisant les parents, professeurs, syndicats à nous rejoindre en masse.

    Merci de votre soutien ! C’est tous ensemble que nous y arriverons.

    Hassan

  40. Quand je vois la quantité d’argent que l’état a mis pour renflouer les banques après la crise de 2008, cet argent, je rappelle c’est de la dette que nous mettons sur le dos de plusieurs générations actuelles et futures, et dont le remboursement provient des impots des citoyens. La dette a quasiment doublé depuis 2008.

    Malheureusement, cet argent a été utilisé principalement par les banques pour spéculer et n’a pas été injecter dans l’economie réelle: la preuve des benefices records des banques mais une croissance quasi nulle depuis 2008.

    Et quand je fais le parallèle avec les efforts demandés aux citoyens, dans diffrents domaines importants: école, santé…etc, je me dis quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays.

    Je veux bien faire des efforts, mais j’aimerais qu’on fasse le bilan de tous: d’où vient cette dette dont on nous casse la tête à longueur de journée et qui nous oblige à faire des concessions dans des secteurs importants ? Qui en a bénéficié réellement ? Ce bilan nous permettra d’y voir plus claire et d’identifier qui doit faire des effort?

    Cdt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.