Elections législatives

Analyse du 1er tour des partielles de mai 2013 sur la 8ème circonscription et en Italie, par rapport à 2012

 

Participation –  Inscrits : 111 736 contre 109 411 en 2012, soit +2 325. –  Votants : 10,3% contre 13,4% en 2012, soit -3,1% (Pour toutes les élections législatives partielles, en France, la baisse de la participation est forte, sauf en cas d’enjeu exceptionnel). –  La baisse est encore plus forte si on excepte Israël (7,65 en 2012 contre 7,03% cette année) et Jérusalem (9,6% en 2012 contre 10,58% cette année, soit + 1% !), votant massivement à droite. Partout ailleurs où la gauche était majoritaire en 2012, la participation a baissé : -6% en Italie, -5,9% à Chypre, -11,02% en Turquie et -6,44% en Grèce. –  Cette baisse est politique, non technique, puisque les votes par Internet et par correspondance ont connu, en gros, la même évolution.

Nombre total de candidats 20 contre 10 l’an dernier… soit deux fois plus ! Ce qui n’a pas fait augmenter la participation… les électeurs n’y ayant pas vu de réelle offre différente.

 Gauche –  3 candidats, contre 4 en 2012 (le Parti Radical de Gauche, 108 voix soit 0,75% en 2012, appelait cette fois à voter pour le PS). –  Ces 3 candidats font 27,59% sur la circonscription alors que l’an dernier les 4 candidats de gauche réunis faisaient 48% (soit -20,41%), et font 41,55% en Italie contre 63,91% en 2012 (soit -22%). Un effondrement ! –  C’est encore en Italie que les candidats de gauche recueillent la majorité de leurs voix : 1832 sur 3132 pour l’ensemble de la circonscription, (l’an dernier, 3921 en Italie sur 6934 pour toute la circonscription). Cela se vérifie aussi pour chacun des candidats de gauche.

Candidats de gauche –  La candidate du PS obtient 1 659 voix (14,62%), 4 400 (30,50%) en 2012, soit -2 741 voix, une baisse de plus de la moitié en pourcentage et en voix, une sacrée chute ! –  Le candidat soutenu par EELV, est aussi en chute : 666 voix (5,75%) contre 1515 (10,50%) en 2012  (– 849 voix). –  Le Front de Gauche, lui, a perdu 104 voix : 807 (7,11%) contre 911 (6,32%) l’an dernier, mais il est le seul à gauche à gagner en pourcentage (soit +0,79%) pour une perte de 20,41% pour l’ensemble des candidats de gauche.

Autres candidats La quasi-totalité des candidats indépendants étaient de droite. La candidate du FN ne s’est pas du tout mobilisée cette année, elle est même partie très tard dans la course. A la présidentielle de 2012, au second tour, Sarkozy avait fait 60% sur cette circonscription. La droite ne gagne cette année la législative partielle, dans un contexte de baisse d’une participation, déjà très faible, que du fait du recul massif de la gauche, surtout PS et EELV, par rapport à la législative de 2012.