Aide sociale

La section Français du monde-adfe de Rome demande que l’Etat remplisse sans faille son devoir de solidarité envers les citoyens français. Pour cela l’aide sociale doit être maintenue et les CCPAS doivent être dotés d’un budget conséquent.

Attributions du Comité Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale (CCPAS)

Le  CCPAS de Rome  se réunit une fois par an pour examiner les propositions d’attribution d’aides sociales aux Français en difficulté résidant en Italie (personnes handicapées, personnes âgées ayant de faibles ressources, enfants en détresse…).

L’avis des membres du CCPAS est également sollicité sur les demandes de subvention aux organismes locaux d’entraide et de solidarité. Ces organismes (associations de droit local dans la majorité des cas) sont des partenaires privilégiés pour l’État dans son action en faveur de nos compatriotes les plus démunis à l’étranger. Le plus souvent dirigées par des bénévoles, ils jouent un rôle complémentaire à celui de nos consulats en répondant à des situations qui, par leur urgence ou leur nature, ne peuvent trouver de solutions dans le cadre réglementaire du CCPAS. Les consulats de Rome et Naples travaillent en concertation étroite avec :

    • l’Association des Dames de Saint Louis (Latium et Toscane)
    • l’Association des Français de Naples et d’Italie du Sud (AFNIS)
    • la Société de bienfaisance de Sicile

Les services consulaires aident également, le cas échéant, les résidents français de Leur circonscription respective dans leurs démarches auprès des autorités italiennes pour obtenir les prestations sociales (invalidité, pension, minimum vieillesse…) auxquelles tout résident sur le territoire italien a droit : 

  • Assegno sociale (minimum vieillesse) : maximum 442,30€ mensuels sur 13 mois (5749 annuel)
    aide différentielle attribuée par l’INPS (Institut national de prévoyance sociale) aux personnes de + de 65 ans et résident en Italie depuis + de 10 ans dont les revenus annuels sont inférieurs à 5749€, pour un couple à 8624€
  • Sussidio Prefettorale (soutien accordé par la préfecture) : 452,07€ mensuels sur 12 mois
    pour les personnes indigentes ne disposant d’aucun revenu, sans condition de résidence, mais versé aléatoirement
  • Assegno di assistenza (allocation d’invalidité) : 267,83€ mensuels sur 13 mois (5749 annuel)
    aide attribuée par ? aux personnes entre 18 et 65 ans et (résident en Italie depuis + de 10 ans ?) dont le taux d’invalidité civile reconnu est supérieur ou égal à 74% (équivalent français 80%)
  • Indemnité d’accompagnement (tierce personne) : 492,93€ mensuels sur 12 mois
    aide complémentaire versée aux personnes dont le taux d’invalidité civile reconnu est de 100% et qui sont dans l’impossibilité de se déplacer sans l’aide d’une tierce personne

Ces aides font partie de vos droits en tant que Français expatriés. Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à contacter votre consulat.

Pour plus d’information, voir :

le Projet de loi de finances pour 2013 – Action extérieure de l’État – Français à l’étranger et affaires consulaires sur le site senat.fr.

Le magazine Français du monde d’octobre-novembre 2012, consacré à l’expatriation sans filet, extrait du sommaire :
– Françaises en situation difficile en Afrique centrale
– Femmes : des revenus encore inférieurs
– Expatriation et dépendance liée à l’âge
– Prise en charge du handicap à l’étranger : témoignage
– Rester à tout prix aux Etats-Unis : un choix à hauts risques
– Expatriés sans protection sociale en Asie