PV AG 2014.07.09

PV AG 2014.07.09

Procès-verbal de l’assemblée générale du 9 juillet 2014

L’Assemblée générale de l’Association démocratique des Français du Burkina s’est tenue le mercredi 9 juillet 2014 à l’Institut Français de Ouagadougou à partir de 18 heures. Sur les 34 membres à jour de leur cotisation, 17 étaient présents ou représentés. Le quorum de 17 membres (50%) étant atteint, l’Assemblée générale a pu délibérer valablement.

Ordre du jour :

  • Activités 2014
  • Élections consulaires du 25 mai 2014
  • Assemblée générale de Français du Monde – ADFE

La séance était présidée par Ousmane Ouedraogo, président du bureau de l‘association.

1 – Activités 2014

1.1 Conférence débat du 1er mars 2014

Organisée sur le thème « Français du Burkina Faso, comment vivre sa citoyenneté à l’Étranger ? », cette conférence a réuni une cinquantaine de personnes à l’Institut Français le samedi 1er mars. Plusieurs thèmes ont été abordés : les services consulaires, la protection sanitaire et sociale, la scolarité, les activités culturelles, la représentation politique des français établis hors de France, la bi nationalité, l’entrepreunariat au Burkina Faso etc.

Nous remercions les personnes et/ou institutions qui ont participé à cette manifestation : le Consul de France M. Jean Chanson, l’Institut Français, le lycée Saint-Exupéry, l’Association internationale de Santé qui gère le CMI, le Centre de formalités des entreprises de la Chambre de Commerce, et M. Pierre Abadie.

Les débats ont été très intéressants, parfois vifs sur certains sujets (notamment sur la scolarisation des enfants français et le statut des personnels enseignants).

Un pot amical a clôturé cette journée dans les jardins de l’Institut Français.

1.2 Assurance maladie-maternité pour les résidents au Burkina Faso

Le bureau de l’ADFB a commencé à contacter les compagnies d’assurance de la place afin de trouver une solution alternative à la sécurité sociale française (Caisse des Français de l’Étranger), dont les tarifs sont trop élevés pour nombre de nos compatriotes résidant au Burkina Faso. L’ADFB sera en mesure de présenter des propositions d’ici la fin de l’année 2014 .

1.3 Participation aux diverses commissions consulaires

  • Comité consulaire pour la protection et l’action sociale ;
  • Commission administrative pour la révision des listes électorales ;
  • Commission de sécurité.

2 – Élections consulaires du 25 mai 2014

Cette élection a marqué une évolution dans la représentation politique des français à l’étranger, dans la mesure où, pour la première fois, les parts politiques participaient en tant que tels à l’élection. Dans la configuration précédente de l’élection à l’Assemblée des français à l’étranger (AFE), seules les associations (UFE et Français du Monde ADFE) présentaient des listes pour une circonscription électorale comprenant le Burkina Faso, le Niger et le Mali. Les conseillers à l’AFE sortants étaient Marie Hélène Beye (Mali) et Daniel Granier (Burkina) pour Français du Monde-ADFE et Didier Ricci (Burkina) pour l’UFE.

Trois listes étaient en présence pour le scrutin du 25 mai, qui visait à élire trois conseillers consulaires pour le Burkina Faso.

 

  • Liste « Vivre ensemble et solidaires au Burkina Faso » soutenue par le Parti Socialiste, Europe Écologie Les Verts et le Parti Radical de Gauche, avec l’appui du bureau national de Français du Monde ;
  • Liste « Ensemble, pour une alternative à gauche au Burkina » soutenue par le Front de Gauche et la Nouveau Parti Anticapitaliste ;
  • Liste « Union des Français au Burkina Faso » soutenue par l’UMP et l’Union des Français de l’Étranger.

 

Un débat animé s’est engagé au sujet du soutien du bureau national de Français du Monde à la liste « Vivre ensemble et solidaires au Burkina Faso ». En effet, des membres de l’ADFB étaient présents sur deux des trois listes, et il est reproché à l’ADFB d’avoir pris parti pour la liste « Vivre ensemble et solidaires au Burkina Faso », contrairement à ce qui avait été convenu lors de l’assemblée générale de décembre 2013.

Il est précisé par le bureau que l’ADFB n’a soutenu aucune des listes, et qu’elle a même diffusé des communiqués émanant des listes 1 et 3 : l’ADFB a donc observé une stricte neutralité dans cette élection, comme l’atteste le site internet de l’association et les différents messages adressés aux adhérents.

Christian Darceaux annonce qu’il démissionne de l’association, ainsi que trois adhérents de la liste 3 (Géry Barbot, Aude Bouvier et Nicolas Charbonneau).

Jérôme Frémont estime qu’il convient de dépolitiser les débats, et que l’ADFB n’est pas une organisation politique.

Les résultats de l’élection des conseillers consulaires ont été les suivants :

Suffrages exprimés : 591

  • Liste « Vivre ensemble et solidaires au Burkina Faso » : 292 (49,5%) – Élus : Ousmane Ouedraogo et Françoise l’Étang Yameogo
  • Liste « Union des Français du Burkina » : 196 (33,2%) – Élue : Marine Voron
  • Liste « Ensemble, pour une alternative à gauche au Burkina » : 102 (17,3%)

3 – Assemblée générale de Français du Monde ADFE

Conformément aux statuts, l’assemblée générale doit désigner des mandataires pour l’assemblée générale de Français du Monde qui se tiendra le 23 août à Paris.

L’ADFB, en fonction du nombre des adhérents dispose de trois mandats. Sont désignés : Ousmane Ouedraogo, Paule Chamand de Christol et Yves Gauffriau. Si Paula Chamand de Christol ne se trouve pas à Paris à cette date, son mandat sera attribué à Ousmane Ouedraogo.

Fait à Ouagadougou, le 13 juillet 2014

Le secrétaire de séance

Yves Gauffriau