Santé

Au retour d’un certain nombre de pays, une visite médicale s’impose pour contrôler votre état de santé et celui des membres de votre famille qui vous ont accompagné. Une mise à jour des vaccinations devra être effectuée, si nécessaire.

Depuis juillet 2005, il convient de choisir et déclarer son médecin référent. Vous avez libre choix, il peut être votre médecin de famille ou un autre praticien, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non. Une fois choisi, déclarez-le à votre caisse d’Assurance Maladie en lui adressant le formulaire que vous aurez rempli avec votre médecin.

Les médecins spécialistes que vous consultez sans prescription de votre médecin traitant pourront vous demander un dépassement, même s’ils appliquent habituellement les tarifs de la sécurité sociale. Les médecins pourront également appliquer des dépassements sur des actes techniques (ex : radiographie, endoscopie…). Si vous êtes en vacances ou en déplacement professionnel et plus généralement loin de votre résidence habituelle, ou si vous êtes dans une situation d’urgence, vous pouvez consulter un autre médecin, généraliste ou spécialiste, sans incidence sur les tarifs et le remboursement. La situation est identique en cas d’absence de votre médecin traitant (pour cause de vacances par exemple). Il faudra que le médecin que vous consultez l’indique sur la feuille de soins en cochant une case prévue à cet effet.
Les ophtalmologistes, les gynécologues, les psychiatres pourront être directement consultés sans passer par le médecin traitant. Les pédiatres sont également d’accès direct puisque les enfants de moins de 16 ans ne sont pas concernés par le médecin traitant. Les dentistes et les sages femmes ne sont pas non plus concernés par le système du médecin traitant.

Vous trouverez plus d’informations sur le site de la Sécurité sociale :  www.ameli.fr

Imprimer