Voyage à l’étranger : quels documents faut-il pour conduire ?

Pour conduire à l’étranger, vous devez avoir le permis de conduire. Votre permis français est valable pour conduire dans un État de l’Espace économique européen (EEE)*. Si vous faites un court séjour dans un autre pays, le Permis de conduire international (PCI) peut être exigé 

| En Europe (UE/EEE)

Vous pouvez conduire en Europe* avec votre permis de conduire français valide.
Si vous vous installez dans un pays Européen*, vous n’êtes donc pas obligé d’échanger votre permis de conduire français contre un nouveau permis de ce pays.

Si vous conduisez votre propre véhicule, vous devez avoir avec vous les documents suivants :

· Certificat d’immatriculation (carte grise)
· Carte internationale d’assurance automobile (ou carte verte). Vérifiez que votre assurance est valable à l’étranger.
· Constat européen d’accident

Si le certificat d’immatriculation du véhicule n’est pas à votre nom, consultez le consulat du pays concerné pour connaître les documents nécessaires : trouver votre Ambassade ou consulat

| Hors Europe

Les règles varient selon les pays, il faut donc consulter le récapitulatif des règles par pays pour savoir si vous avez besoin d’un permis de conduire international.
Votre permis de conduire français suffit pour conduire temporairement dans plusieurs pays non-européens.
Dans d’autres pays, le Permis de conduire international (PCI) est exigé ou recommandé, en plus de votre permis français.
Certains pays étrangers ne reconnaissent pas les permis nationaux et internationaux. Une autorisation de conduire doit alors être obtenue sur place.


Source : Voyage à l’étranger | Service-public.fr

* Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède.

Imprimer