Le Prix du Jeune Écrivain : talents francophones, à vos claviers !

Fondée en 1984 à Muret en Haute-Garonne, l’association Prix du Jeune Écrivain a pour but de promouvoir la littérature auprès de la jeunesse francophone en organisant un concours d’écriture.

Au sein de l’Union Laïque, Marc Sebbah et Henri Beulay décident de créer un prix littéraire dédié aux jeunes auteurs et autrices, qui soit une incitation pour le plus grand nombre à écrire et leur permette d’être lus et, pour les meilleurs d’entre eux, édités. A l’origine, les manuscrits proviennent uniquement de France. Progressivement le nombre de textes reçus augmente, en même temps que la notoriété du Prix, avec en 1986 Marie Darrieussecq comme lauréate. L’entreprise prenant de l’ampleur, il est décidé en juin 1991 de créer une association dédiée sous l’intitulé Prix du Jeune Écrivain.

En 1999, la création du Prix du Jeune Écrivain Francophone est décidée. L’Association reçoit alors des nouvelles provenant du monde entier. En 2007,  les prix fusionnent pour devenir le Prix du Jeune Écrivain de Langue Française sans aucune distinction entre la France, la Francophonie ou le reste du monde. Ainsi, ancré localement, le Prix Jeune Écrivain aura conquis au fil des ans, une dimension internationale. C’est donc à la fois une mission d’encouragement du besoin d’écrire et du désir de lire des jeunes, un outil pour faire émerger une pépinière de nouveaux talents et une promotion de la langue française.

| Le Prix

Le Prix récompense des œuvres de fiction (nouvelles, contes ou récits) écrites en langue française, en prose, par de jeunes auteurs et autrices de toutes nationalités, ayant entre 16 et 26 ans. Il n’y a aucun thème imposé et les sujets sont entièrement libres. Le texte doit comporter un nombre de mots compris entre 2500 (minimum) et  6800 (maximum). Chaque participant ou participante garantit l’originalité de son texte. À l’exception des premiers prix, les anciens lauréats et lauréates peuvent participer à nouveau, s’ils remplissent les conditions d’âge.

Le concours de nouvelles est une des activités essentielles de l’association. Durant un an et demi s’enchaînent préparation et campagne de lancement du concours, réception des manuscrits, lecture et sélection des textes, préparation du recueil des nouvelles primées en vue de l’édition et enfin remise du prix et rencontre avec les lauréats. La présélection des manuscrits dont l’anonymat est rigoureusement observé, s’effectue par 70 lecteurs, travaillant en indépendants ou en groupes qui choisissent 30 textes finalistes transmis aux écrivains du jury, composé d’écrivains et écrivaines francophones reconnus  pour la délibération finale. Le jury sélectionne les 12 textes lauréats et établit le palmarès. Les 12 nouvelles primées sont rassemblées dans un ouvrage publié par les éditions Buchet·Chastel, disponible en librairie. Les lauréats et lauréates sont rémunérés en droits d’auteur et invités en Occitanie pour les cérémonies de remise du prix.

Une spécificité du Prix du Jeune Écrivain sont les fiches de lecture envoyées aux candidats et candidates demi-finalistes: elles se veulent un encouragement et une incitation à la poursuite de l’aventure littéraire. Elles sont rédigées par les lecteurs bénévoles aguerris ayant participé à la présélection des manuscrits pour rassurer ceux qui ne font pas partie des 12 lauréats et lauréates.

| En 37 ans, le Prix du Jeune Écrivain aura reçu à Muret 29 000 manuscrits adressés par des jeunes de plus de 100 pays, publié, en 36 recueils successifs, plus de 354 lauréats et lauréates et révélé plus d’une centaine de jeunes auteurs et autrices, qui ont poursuivi depuis leur chemin d’écriture et pour certains d’entre eux obtenu des prix littéraires renommés.


Informations pour participer au concours:

Début novembre : ouverture du dépôt des candidatures.
Jeudi 2 février 2023 à 12h (heure de Paris) : fin de l’envoi des textes.
Toutes les inscriptions se font en ligne sur le site internet : www.pjef.net
Frais d’inscription : 20 € pour les candidats et candidates français (quel que soit leur lieu de résidence). Les candidats et candidates étrangers (quel que soit leur lieu de résidence) sont exonérés de frais d’inscription.
Règlement, modalités d’inscription, et calendrier du concours disponibles sur : www.pjef.net

 

 

Imprimer