Solidarité avec les habitants de Shanghai

(crédit photo : Ted Varani)

L’actualité dramatique de la guerre en Ukraine et le tumulte des élections présidentielles en France ne doivent pas nous faire oublier la situation apocalyptique que vivent nos compatriotes à Shanghai depuis 3 semaines.

Les autorités chinoises ont mis en place un confinement très strict suite à l’apparition de quelques nouveaux cas de Covid-19. Aujourd’hui, le ravitaillement fait défaut à Shanghai et les habitants confinés crient qu’ils ont faim et ils ne peuvent absolument pas sortir de leur logement. Hommes, femmes et enfants sont séparés dès qu’un cas positif est détecté. Les logements sont réquisitionnés pour être transformés en camps d’isolement. Les personnes malades ont des difficultés d’accès aux soins et à leurs traitements habituels. La surveillance est totale, des drones survolent la ville pour repérer les personnes qui violent le confinement, les voisins se dénoncent entre eux dès qu’une personne est suspectée d’être positive ou d’essayer d’échapper aux tests obligatoires.

La situation est extrêmement préoccupante. Les médias ont évoqué l’impossibilité de nos compatriotes à se rendre aux urnes pour exercer leur droit de vote lors du premier tour de l’élection présidentielle. Si c’est important bien évidemment, cela semble malgré tout dérisoire par rapport à toutes les difficultés qu’ils doivent affronter quotidiennement.

Français du monde-adfe exprime toute sa solidarité avec les habitants de Shanghai, et plus particulièrement avec les Françaises et Français piégés dans la ville.

Bruno Paing,
Administrateur de Français du monde-adfe,
France

Imprimer