Décès de Maurice Courcier (1945 – 2021)

Maurice Courcier

Maurice Courcier nous a quittés.

Enfant d’Afrique, né au Maroc où il a grandi, il n’a connu la France, la métropole, qu’au moment de ses études supérieures. Il est ensuite retourné en  Afrique, en Côte d’Ivoire où il a développé ses activités professionnelles, son « business » comme il disait.  Élu au Conseil supérieur des Français de l’étranger  pour la circonscription d’Abidjan en 1991, réélu en 1997,  il siégeait  à la Commission des Affaires économiques dont il devint le président. Au renouvellement suivant, il fut désigné par le gouvernement pour siéger en tant que personnalité qualifiée au CSFE. Résidant au Gabon entre-temps où ses affaires l’avaient mené, il fut de nouveau élu au CSFE, devenu l’Assemblée des Français de l’étranger, en 2003 pour la circonscription du Gabon jusqu’en 2009. Il retourna ensuite en Côte d’Ivoire où il prit sa retraite.

Maurice Courcier fut conseiller du commerce extérieur de la France et chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Maurice Courcier était un homme attaché à sa famille, à sa mère , à ses frères et bien sûr à sa fille qu’il éleva seul, un père célibataire comme il aimait se définir  lui-même et à ses petits-enfants. C’était un homme généreux, plein d’humour,  qui croquait la vie. 

Ce bref article ne peut rendre qu’imparfaitement  hommage à Maurice Courcier, membre de Français du monde depuis ses débuts, qui nous manquera, il nous manque déjà. 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Claudine Lepage

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.