La dramatique situation des migrants de Lesbos, un appel à la solidarité française

Lors de la 33ème session de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), le lundi 5 octobre 2020,  Chantal Picharles, conseillère pour l’Europe du sud , a lancé l’appel suivant :

« La COVID-19 et le confinement ont été les déclencheurs du drame qui s’est déroulé dans le camp de migrants de Moria, sur l’île de Lesbos en Grèce, voici quelques semaines.

L’incendie a laissé plus de 13 000 personnes livrées à elles-mêmes, menacées, violentées par des groupes ultranationalistes.

Le peuple grec, en plein cœur de la crise économique, a accueilli avec générosité les premières vagues de migrants.

Après cinq ans de  politique européenne d’asile et d’immigration et suite aux « accords » avec la Turquie, les îles grecques ont été transformées en centres de rétention où des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants vivent dans des conditions indignes, dépossédés de tout espoir d’avenir.

Il est urgent d’agir.

La France fera-t-elle entendre sa voix pour que les accords de Dublin soient concrètement revus ?

Montrera-t-elle l’exemple en terme d’accueil ? Pèsera-t-elle pour que chaque état de l’Union européenne ait l’obligation d’accueillir, proportionnellement à sa population, ces êtres humains bloqués par des règles inadaptées dans un pays qui ne peut pas assumer seul les obligations humanitaires de l’UE ? »

Chantal Picharles, conseillère à l’AFE et membre du Bureau national de Français du monde-adfe

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.