COVID-19 : Enquête sur la situation des Français en Côte d’Ivoire

La crise sanitaire se fait attendre, il apparaît que la crise économique s’installe, qu’elle ira en s’aggravant et qu’elle touchera de plein fouet le tissu économique des TPE/PME de droit ivoirien gérées par ou créées par des Français. Les autorités ivoiriennes ont déjà pris des mesures de soutien aux entreprises par des reports de charges et d’impôts. Le 30 avril 2020, les autorités françaises ont annoncé un paquet de mesures d’aides sociales et économiques pour les Français de l’étranger. L’Union Européenne en Côte d’Ivoire travaille avec la Chambre de Commerce Européenne et les organisations patronales ivoiriennes pour orienter des fonds sur l’aide aux entreprises. Dans ce contexte une enquête précise sur la situation sociale et économique des Français établis en CI apporterait des éléments d’informations importants pour permettre aux structures en charge de la gestion des aides de bien les orienter et les cibler.

Méthode

Cette enquête a été réalisée par la section Français du monde-adfe Côte d’Ivoire via l’outil Google Forms et l’application Mail Pro une enquête a été envoyée aux adresses mail recensées sur la LEC (Européennes 2018 et 9 167 adresses). 6 997 mails sont probablement partis sur les spams. 618 adresses sont mauvaises. 1 552 ouvertures ont été enregistrées et nous avons reçu 195 réponses exploitables. Ce qui correspond à un niveau de confiance de 95 % et une marge d’erreur à 7%.

23 questions ont été posées autour des items suivants :

  • Genre
  • Age
  • Situation familiale
  • Situation professionnelle
  • Secteur d’activité
  • Impact de la COVID sur le niveau de vie
  • Impact de la COVID sur les revenus
  • Visibilité de votre avenir en CI
  • Type d’activité
  • Statut juridique
  • Emploi de salariés
  • Impact sur l’activité
  • Impact sur le chiffre d’affaires
  • Les type d’aides nécessaires
  • Accès aux facilités bancaires
  • Scolarisation
  • Couverture santé

Résultats

  • Données générales

54% d’hommes et 46% de femmes ont répondu. Les tranches d‘âges sont bien réparties sur l’échantillon : ¼ de réponses de personnes âgées de 36 à 45 ans, ¼ de 46 à 55 ans, ¼ de 56 à 65 ans, 16 % de plus de 65 ans et 9% de moins de 35 ans.

74 % des personnes qui ont répondu vivent en couple ou en famille et 52% ont des enfants.

  • Informations professionnelles et économiques, secteurs d’activité

Les chefs d’entreprise représentent 33 % de l’échantillonnage, les salariés du privé et du public 37 %, les indépendants 15 % et les retraités 8 %.

Les personnes qui ont répondu exercent leurs activités dans les 6 principaux secteurs suivant :

  • Commerce, import/ export : 17 %
  • Comptabilité et finances : 12 %
  • Tourisme, hôtellerie, restauration : 10 %
  • Transport, transit : 10 %
  • Bâtiment, immobilier : 9 %
  • Agroalimentaire : 8 %

Autres (communication, culture, ONG, droit, santé, environnement, etc.) : 33 %

61 % des entreprises qui ont répondu sont inscrites au registre du commerce. 65 % emploient plus de 10 salariés dont 11 d’entre elles plus de 100 salariés.

7% des entreprises qui ont répondu sont des filiales de groupes français.

Impact de la COVID

60 % des personnes qui ont répondu estiment que la crise aura un impact négatif sur leur travail en Côte d’Ivoire.

  • 66 % des personnes qui ont répondu estiment que la COVID aura un impact sur leur niveau de vie.
  • 36 % des personnes qui ont répondu pensent qu’en 2020 leurs revenus baisseront de plus de 50 %.
  • 76% des personnes qui ont répondu estiment qu’elles n’ont pas de visibilité sur leur situation en Côte d’Ivoire au-delà de six mois.
  • 40 % des chefs d’entreprise qui ont répondu estiment que leur chiffre d’affaire diminuera de plus de 50 % en 2020.
  • Les aides financières et les facilités bancaires (crédit, trésorerie, découverts) sont plébiscitées avant les annulations d’impôts et de charge mais 89 % des entreprises qui ont répondu estiment que le secteur bancaire ne répond pas de manière adaptée.
  • Situation sociale
  • 37 % des personnes qui ont répondu envisagent ou ont demandé des allègements ou des reports de loyers. Parmi ces dernières, la moitié des propriétaires a refusé.
  • 49 % des personnes qui ont répondu auront du mal à payer les échéances de scolarité de leurs enfants pour cette année.
  • 25 % des personnes qui ont répondu n’ont pas d’assurance santé [1].

On peut estimer que l’enquête présente un biais statistique dans la mesure où les personnes qui se sont senties concernées par la situation ont plus répondu que les autres. Toutefois un nombre important de personnes pour lesquelles la COVID n’aura pas d’impact ont répondu (16 %).

Malgré cette limite dans la lecture des résultats deux mois après le déclenchement de la crise sanitaire, les effets sont déjà très lourds pour la communauté française en Côte d’Ivoire et par conséquence pour les milliers d’Ivoiriens qui font partie du personnel employé par des Français.

[1] A noter que l’enquête de la couverture santé auprès des adhérents de Français du monde-adfe Côte d’Ivoire montrait que 12,5% d’entre eux n’avait pas de couverture santé.

Français du monde-adfe Côte d’Ivoire

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.