Portraits de nos conseillers consulaires : Catherine Libeaut, Pays-Bas

Après une année d’expatriation au Canada en famille, le retour en France n’a pas été facile et nous avons vite décidé de repartir à l’étranger. Une opportunité professionnelle s’est présentée aux Pays-Bas, dans la région de La Haye :  j’y vis maintenant depuis 20 ans et j’en suis ravie ! 

Travailleuse sociale de formation, je me suis investie dès mon arrivée dans le milieu associatif à travers l’association de parents d’élèves du lycée français de La Haye et d’Amsterdam -UPI-APA- et, plus tard, à Français du monde-adfe au niveau local et national. Je me suis aussi impliquée à l’école néerlandaise -primaire et secondaire- où mes enfants ont été scolarisés, en mettant en place le dispositif DELF Junior. 

Élue de la République Française en mai 2014, au suffrage universel direct par les Français vivant aux Pays-Bas, sur la liste « Une présence engagée et de proximité aux Pays-Bas », soutenue par Français du monde- adfe, j’établis la connexion entre la communauté française et les instances administratives. Pour être ce lien actif, il faut se rendre disponible pour rencontrer, écouter et relayer les attentes de nos compatriotes. Pour y parvenir, j’exerce assidument ma fonction d’élue au sein des conseils consulaires sur la sécurité, l’emploi et la formation professionnelle, l’action et la protection sociale et l’attribution de bourses scolaires.

Durant ce mandat, je me suis attachée à étendre et à enrichir ce lien de proximité et engagé. J’assure régulièrement des permanences consulaires dans les locaux administratifs. J’organise des rendez-vous individuels où des sujets comme la retraite, la fiscalité ou bien le retour en France peuvent être abordés. Je participe à des évènements menés par et pour notre communauté, sur tout le territoire néerlandais, et publie une lettre d’information mensuelle.

Par l’organisation et l’animation de rendez-vous citoyens sur la transition écologique et la lutte contre la pauvreté avec ATD Quart monde, nous avons sensibilisé notre communauté à la défense d’une alimentation saine et durable en répertoriant les circuits courts et locaux. Nous avons lancé le mouvement « Nous voulons des coquelicots » aux Pays-Bas et relayé l’action pour la justice climatique de « Notre affaire à tous » pour la reconnaissance du crime de l’écocide, forts de l’expérience néerlandaise avec Urgenda.

Durant ces six années d’expérience et d’engagement citoyen, riche de la connaissance du terrain et de ses problématiques, je suis motivée pour mener à nouveau une liste de gauche écologique et solidaire aux élections du 17 mai 2020 pour continuer à défendre nos valeurs du respect du Vivant.

Catherine Libeaut

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.