Amaury Sainjon, Québec

Alors que j’habitais entre Toulouse et Strasbourg, en 2009 j’ai posé le pied pour la première fois au Québec pour un échange à l’Université Laval, à Québec. Cette expérience à l’étranger ne devait durer que neuf mois… Dix ans plus tard, j’y suis encore ! Je suis « tombé en amour » pour le pays et ses habitants dont j’avais beaucoup à apprendre.

Aujourd’hui, je suis responsable des communications à « Action patrimoine », une association sans but lucratif qui a pour mission de mettre en valeur et de faire connaître le patrimoine bâti et les paysages culturels du Québec. Auparavant, je travaillais dans un organisme communautaire qui permet aux personnes à faible revenu de pratiquer gratuitement des loisirs, qu’ils soient sportifs ou culturels. En arrivant dans un pays francophone, il est parfois tentant de croire que l’on n’aura pas d’efforts à faire pour s’intégrer. Toutefois, ce n’est qu’au moment où j’ai embrassé la culture québécoise que j’ai pu réellement m’intégrer. À plusieurs égards, le Québec est un pionnier, notamment sur les questions sociales comme la reconnaissance des couples homosexuels, la durée hebdomadaire du travail, l’égalité des genres ou l’euthanasie.

En 2011, je me suis rapproché de la section Français du Monde-adfe pour être assesseur lors des élections législatives et présidentielles de 2012. C’est ce goût de m’impliquer dans la vie démocratique des Français de l’étranger qui m’a amené ensuite à être bénévole, puis administrateur de la section. En 2014, avec les autres membres de la circonscription, nous avons créé la nouvelle section Français du Monde-adfe Québec afin de mieux coller aux réalités locales.

En octobre 2017, je suis devenu conseiller consulaire. À mes yeux, un rôle important des élus de proximité est de favoriser le lien entre la communauté français et le consulat. Le réseau consulaire français est une ressource très précieuse à laquelle nous avons accès, et que beaucoup d’expatriés d’autres pays nous envient ! Les conseillers des Français de l’étranger (nouvelle appellation des conseillers consulaires après l’élection à venir en mai 2020) accompagnent le travail du consulat grâce à leur connaissance de la communauté française et du pays d’accueil.

Les élections de cette année permettront justement à nos concitoyens de choisir de nouveaux représentants, et un des défis sera de les sensibiliser à l’importance de ces élus qui sont encore souvent méconnus. Un défi à la hauteur des membres de notre association qui fête ses 40 ans cette année ! Bon anniversaire, Français du monde-adfe.

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.