[publi-infos] Et la Sécurité sociale des étudiants expatriés ?

sécurité sociale

La Caisse des Français de l’Etranger (CFE) propose un éclairage sur quelques situations qui peuvent se présenter.

Etudiant et ayant droit de ses parents expatriés

C’est possible avec la CFE jusqu’à la veille de vos 20 ans. Vous êtes ainsi couvert sans surcoût, en étant rattaché à la couverture sociale de vos parents ou de l’un de vos parents adhérents. Passé cet âge, vous devrez adhérer à la CFE directement, en tant qu’étudiant expatrié.

Etudiant en France puis étudiant à l’étranger 

Partir étudier hors de l’hexagone ne fait pas nécessairement de vous un expatrié. Si vous êtes inscrit dans un établissement supérieur en France et que vous partez dans le cadre d’un échange inter-universitaire ou d’un programme européen (Erasmus par exemple), vous continuerez à bénéficier de la Sécurité sociale étudiante souscrite au moment de l’inscription.

Si en revanche l’inscription a été réalisée directement auprès d’un établissement scolaire hors de France et qu’il n’y a plus de liens avec un établissement scolaire français, alors vous serez « étudiant expatrié ». La souscription d’une protection sociale adaptée à l’internationale devient indispensable et la CFE peut alors intervenir pour prendre le relais de la Sécurité sociale française (régime général ou étudiant).

Etudier en Europe 

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) garantit la prise en charge de vos soins médicaux accidentels et imprévus en Europe (ainsi que 3 pays de l’EEE et la Suisse), lors de votre séjour dans les mêmes conditions que les assurés du pays qui vous accueille. Elle est délivrée par la Caisse primaire d’assurance maladie dont vous dépendez en France et est valable un an.

Plus d’informations : www.cfe.fr

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.