Exercer la médecine en France en rentrant de l’étranger

Français ou non, pour les médecins titulaires d’un diplôme de médecine obtenu à l’étranger, le retour en France n’est pas forcément aisé. Entre démarches multiples et scepticisme, les péripéties sont nombreuses et il vaut donc mieux s’armer de patience.

Pour exercer en France, le médecin doit satisfaire aux trois conditions cumulatives prévues à l’article L. 4111-1 du code de la santé publique :

  • avoir la nationalité prévue par cet article de loi ;
  • être titulaire des diplômes prévus à l’article L. 4131-1 du code de la santé publique ;
  • être inscrit au tableau d’un conseil départemental de l’Ordre des médecins.

Tous les médecins exerçant sur le territoire français doivent être inscrits au tableau de l’Ordre. Par dérogation, des médecins qui ne satisfont pas l’ensemble de ces conditions peuvent être autorisés à exercer la profession de médecin, par arrêté individuel du ministre de la Santé.

En 2005, une directive européenne a institué une reconnaissance automatique des diplômes européens. Sous réserve d’une « attestation de conformité », les médecins titulaires d’un diplôme européen relèvent donc de la libre circulation et peuvent à ce titre s’installer où ils le souhaitent. Des commissions universitaires doivent en revanche délivrer des autorisations d’exercice au cas par cas pour ceux qui ont un diplôme extra-européen.

L’ENIC-NARIC informe sur la reconnaissance des diplômes étrangers en France et, depuis le 1er janvier 2008, est seul habilité à délivrer les attestations de diplômes obtenus dans un pays étranger. Les informations sur ce centre d’information peuvent être consultées sur le site CIEP.fr

Union Européenne

  • Les détenteurs d’un diplôme délivré par l’un des États suivants :
    Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse doivent, comme les détenteurs de diplômes français, s’inscrire auprès du Conseil de l’Ordre.
  • Les détenteurs d’un diplôme délivré par l’un des 12 États entrés dans l’Union européenne en 2004 et 2007 (Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Roumanie, Bulgarie) doivent s’adresser au :
    Ministère de la Santé
    DHOS M1
    Bureau de l’exercice médical
    14, av. Duquesne – 75350 Paris Cedex 07 SP
    Tél. 01 40 56 41 21

Les titulaires d’un diplôme étranger de médecin doivent produire :

  1. le diplôme de médecin du pays;
  2. une attestation, délivrée par le Ministère de la santé local confirmant que le diplôme sanctionne une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifié:
  3. une attestation, délivrée par le Ministère de la santé du pays, confirmant que le diplôme et le certificat qui l’accompagne sanctionnent une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifiée ; OU – une attestation, délivrée par l’autorité compétente d’un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, confirmant que le médecin a exercé effectivement et licitement la profession de médecin sur son territoire pendant au moins 3 années consécutives au cours des 5 années précédant la délivrance de cette attestation.

Plus de détails, ici

Hors Union Européenne

Afin d’exercer la médecine en France et si vous êtes déjà titulaire d’un diplôme de médecine à l’étranger (hors Union Européenne), plusieurs conditions sont à respecter :

  • être inscrit à l’ordre des médecins – avoir un diplôme de médecine français ou équivalent reconnu : diplôme de l’EEE (Espace Economique Européen) ou Congo, Gabon, Togo, Sénégal, Mali, Tchad, Centrafrique, Andorre, Maroc, Tunisie – être de nationalité Française, d’un pays de la zone EEE ou Andorre, Maroc, Tunisie

Si vous possédez un diplôme ou que votre nationalité est celle d’un pays hors EEE et hors exceptions, il faut passer par la Procédure d’Autorisation d’Exercice qui se déroule en 3 étapes :

  1. examen théorique et pratique
  2. pratique hospitalière dans un établissement public pendant 3 ans sous la responsabilité d’un chef de service en tant que praticien hospitalier, attaché ou assistant associé
  3. commission d’autorisation qui peut délivrer une autorisation temporaire ou définitive

Il faut ensuite s’inscrire à l’Ordre des médecins et attendre leur réponse afin de pouvoir exercer la médecine en toute légalité. Cette procédure d’autorisation vous permettra d’obtenir le statut de praticien attaché.

La deuxième option est de recommencer son internat en passant le concours national d’internat à titre étranger. Ce concours permet d’accéder à un DES (diplôme d’études spécialisées – internat). Vous trouverez sur le site du Conseil National de Gestion toutes les informations relatives à ce concours (listes de postes ouverts chaque année, dates, modalités d’inscriptions).

Quelle que soit la nationalité de l’étudiant, quiconque souhaite étudier les deux premiers cycles de médecine en France doit passer par le concours de la PACES (Première Année Commune des Etudes de Santé). Puis, s’il a commencé ses études de médecine dans son pays d’origine, il peut demander une dérogation au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’accéder directement à la sixième année ou à l’externat (DFASM1 – 4ème année de médecine (deuxième année de médecine).
Un fois passée ces péripéties, sachez néanmoins que le cursus des Universités de médecine à l’étranger est légèrement différent du cursus français. En France, l’étudiant commence à travailler à l’hôpital dès la 4ème année, alors qu’il faut attendre la fin de la 6ème à l’étranger pour véritablement se retrouver seul. Tâchez donc de ne pas vous retrouver dans la même situation que ces étudiants renvoyés à leurs études après quelques mois en France en effectuant votre internat là où vous avez obtenu votre diplôme ou en effectuant un stage en France.

Stéphane Mukkaden 

Imprimer

Commentaires

  1. Bonjour
    Je suis médecin , de nationalité marocaine diplômée de Roumanie . Durant mon résidanat je souhaite effectuer un stage FFI en France . je vous prie procédure
    cordialement

  2. à l’attention de yapkar
    Les titulaires d’un diplôme étranger de médecin doivent produire :
    – le diplôme de médecin du pays;
    – une attestation, délivrée par le Ministère de la santé local confirmant que le diplôme sanctionne une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifié:
    – une attestation, délivrée par le Ministère de la santé du pays, confirmant que le diplôme et le certificat qui l’accompagne sanctionnent une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifiée ; OU – une attestation, délivrée par l’autorité compétente d’un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, confirmant que le médecin a exercé effectivement et licitement la profession de médecin sur son territoire pendant au moins 3 années consécutives au cours des 5 années précédant la délivrance de cette attestation.

  3. Bonjour,
    Francais mais etudiant en Turquie je souhaite exercer ma profession de dentiste de retour en France. comment dois je faire ? merci

  4. je passe en 5ème année de médecine à cuba et j aimerai finir ma carrière de médecine en France.Est il possible que je commence directement en 5ème année la bas ou c est comment ? j aimerai que vous m aidiez dans ce sens car je suis un peu confus

  5. Bonsoir monsieur
    je suis de nationalité algerienne et je suis medecin generaliste quelle est la procedure à suivre pour pratiquer en tant que stagiaire en france ?? merci de me repondre le plut tot possible

  6. bonjour je suis congolais de Brazzaville mais j étudie la médecine à Cuba et je finis en 2022 j aimerais savoir si c est possible que j exerce en france ou continuer ma spécialité mais avant tout quelles sont les procédures à faire?
    merci

  7. Bonjour,

    Vous écrivez :
    « Afin d’exercer la médecine en France et si vous êtes déjà titulaire d’un diplôme de médecine à l’étranger (hors Union Européenne), plusieurs conditions sont à respecter : être inscrit à l’ordre des médecins – avoir un diplôme de médecine français ou équivalent reconnu : diplôme de l’EEE (Espace Economique Européen) ou Congo, Gabon, Togo, Sénégal, Mali, Tchad, Centrafrique, Andorre, Maroc, Tunisie – être de nationalité Française, d’un pays de la zone EEE ou Andorre, Maroc, Tunisie »

    Vous parlez bien d’être inscrit à l’ordre des médecins de la France, c’est bien ça? Après avoir terminé mes études dans un de ces pays que vous citez, je peux m’inscrire à l’ordre des médecins de France et commencer à exercer.
    Je n’ai pas besoin de m’inscrire à l’ordre dans le pays où j’ai terminé mes études?

    Merci pour votre article en tout cas qui nous aide à y voir plus clair

  8. Bonjour,

    Je suis ressortissant canadien, mais l’année prochaine je fini mes études de médecine en Italie et j’aurai un diplôme italien. C’est possible d’exercer en France malgré que je suis pas ressortissant de UE? Je sais que le diplôme est reconnu, mais la chose qui m’inquiète c’est que je ne suis pas UE. SVP laissez-moi savoir. Merci.

  9. Bonjour je suis medecin de nationnalité tunisienne diplomée de roumanie et residente en radiologie en roumanie egalement je veux savoir si c’est possible pour moi de partir en france en tant que FFI j ai un peu de mal a trouver les inforamtions merci

  10. Bonjour Monsieur,
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt.
    J’ai une inquiétude. Voilà, je suis de nationalité togolaise et j’ai obtenu mon diplôme de médecin spécialiste au Togo. Est-ce à dire que mon diplôme est reconnu en France ?
    Si oui, pourriez-vous me donner la référence de la loi svp?

    Merci et au plaisir de vous lire bientôt !

  11. Bonjour,je suis médecin spécialiste en gynécologie obstétrique diplômée en 2011 de la faculté de médecine et de pharmacie de rabat maroc j’ai exercé dans le secteur public pendant 3ans puis dans le secteur libéral 3ans (actuellement toujours dans le secteur libéral) je suis de nationalité française et souhaite m’installer en France et j’aimerais savoir quelles sont les conditions nécessaires à l’obtention de mon autorisation d’exercer en France .

  12. Bonjour,
    Je suis Médecin généraliste titulé á l’étranger (hors UE, EEE), Amérique Latin Honduras. Mon diplôme comme médecin généraliste est valide et reconnu aussi en Espagne pour travailler et exercer comme médecin généraliste. Maintenant, j’habite en France, oú je fais un Master 2 et probable l’année prochaine un doctorat en recherche scientifique Biologie Santé Infections Immunité. Comme mon diplôme étranger (hors UE EEE) est valide aussi en Espagne, ici en France est-ce que je pourrais accéder directement au 6éme année de médecin et faire l’ECN pour refait l’internat, si je voudrais suivre une autre spécialisation? et sans passant le concours national d’internat à titre étranger?
    Merci

  13. à l’attention de souad najai saadi :
    toutes les démarches sont expliquées dans notre article

  14. je suis médecin généraliste âgée de 55 ans binationale tunisienne et française, j’exerce en étatique en Tunisie depuis 1992 dans la première ligne et la surveillance épidémiologique, je veut m’expatriée en France vu les conditions économiques affaiblit en Tunisie puisque j’arrive plus à assurer les besoins de mes enfants étudiants et lycéen. comment puis je m’expatriée et postuler pour un poste de médecin généraliste sachant que mon diplôme est tunisien.
    merci pour votre aide.

  15. Bonjour les Amis(e) pour l’ouverture d’un Centre de Santé en Afrique (Cameroun ) je cherche des Médecins pour ce projet salariés ou bénévols .

  16. Bonsoir de nationalite francaise je vaus commencer mes etudes universitaires chirurgien dentiste en Turquie. Apres etre diplome d uci je souhaite rentrer en France. Pourrai je exercer ma profession en France. Mervi

  17. Bonjour !Je suis française étudiante en 4 année de médecine au Niger . Quelle est la procédure pour poursuivre en France ?

  18. Je suis médecin algérien, après 13 ans d’exercice dans le public (de 1986 à 1998,en retraite du service public depuis décembre 2018) et en cabinet privé (de 1998 à ce jour:septembre 2019),je voudrai venir en France pour y exercer à la Où, paraîtrait il,il y a un manque crucial de couverture médicale. Outre mon expérience en médecine générale, j’ai une assez bonne pratique de la petite chirurgie; que dois je faire pour satisfaire ma doléance,qui peut m’aider? Merci. Le docteur BOUDAOUD

  19. Bonjour
    Je suis un togolais etudiant actuellement la medecine dans une universite en chine. J’obtiendrai mon diplome de docteur en medecine dans un an en 2020. Apres quoi, je souhaiterais poursuivre mon cursus en france avec la specialisation. Pouvez-vous , s’il vous plait, m’informer sur les conditions a remplir et les procedures et etapes par lesquelles je vais devoir passer ?

    Merci

  20. Bonjour,

    Je suis médecin généraliste marocaine, ou il fat passer l’examen EVC? en France ou le consulat de franque au Maroc? et si c’est en franque quel type de visa faut il demander pour venir passer le concours?

  21. Bonjour Stéphane ,
    Merci pour l’article qui présente très bien la complexité du sujet. Je voulais juste revenir sur un point. Quand vous dites que les étrangers ne commencent leur internats qu’à partir de la sixième année.
    Cela n’est pas tout à fait correct car tout dépends du pays. Ma copine ( et future femme) est thaïlandaise, elle est en deuxième année de spécialisation. En thaïlande dès la 3 ème année les étudiants sont à la fois à l’hopital pendant de longues heures par jour et ont aussi des heures de cours. Ils font même des nuits dès la troisième année. Il est vrai que pour devenir médecin général en thaïlande il ne faut « que » 6 ans. Cela dit, en thaïlande il n’y a pas de vacances comme en France, aucune grandes vacances, ce qui fait que les étudiants font les 6 années quasiment d’une seule traite.

  22. Bonjour,
    Je suis diplômée de l’université de médecine en Bulgarie étant de nationalité française et de retour en France quelles sont les démarches pour pratiquer en France ?

    Merci.

  23. bonjour,
    je suis française et souhaite faire mes étude de médecine en Angleterre, mon diplôme sera-t-il reconnu en France malgré le Brexit ?

  24. Bonsoir,je viens d’avoir mon diplôme de médecine dentaire en russie cette année, a la faculté Ryazan IP Pavlov de médecine,je suis d’une nationalité marocaine,et je veux savoir les démarches nécessaires pour exercer le métier en France ou la possibilité d’obtenir l’équivalence afin d’étudier une spécialité.
    Meci d’avance

  25. à l’attention de Ladam Karima : si l’article ci-dessus ne répond pas à vos questions, vous devez contacter l’Ordre des Médecins.

  26. Bonsoir je suis médecin marocaine spécialiste en anatomie pathologique es ce que je peux partir exercer ma spécialité en France sans passser le PAE merci

  27. A l’attention de Raida : merci de lire notre article et de contacter l’Ordre des Médecins

  28. Bonjour,
    Je suis française et médecin généraliste depuis 14 ans en Tunisie et inscrit à l’ordre des medecins tunisiens. Est ce que je peux exercer la médecine en France et solliciter une inscription à l’ordre français sans passer par le concours PAE???

  29. Bonjour je suis francaise titulaire d’un diplome en medecine Algerien je souhaite passer mon EVC et j’aimerais savoir si il y avait un avantage au fait d’etre francais
    Merci

  30. Les titulaires d’un diplôme étranger de médecin doivent produire :

    le diplôme de médecin du pays;
    une attestation, délivrée par le Ministère de la santé local confirmant que le diplôme sanctionne une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifié:
    une attestation, délivrée par le Ministère de la santé du pays, confirmant que le diplôme et le certificat qui l’accompagne sanctionnent une formation conforme aux conditions prévues à l’article 24 de la directive 2005/36/CE modifiée ; OU – une attestation, délivrée par l’autorité compétente d’un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, confirmant que le médecin a exercé effectivement et licitement la profession de médecin sur son territoire pendant au moins 3 années consécutives au cours des 5 années précédant la délivrance de cette attestation.
    Plus de détails, ici

  31. Bonjour je suis tunisien ayant obtenu mon diplôme en chirurgie dentaire 2015-2016 en ROUMANIE , quelles sont les procédures pour exercer en FRANCE, Est-ce je peut exercer sans mon inscription au conseil de l’ordre Français.
    merci d’avance.

  32. Bonjour ,
    Je suis médecin dentiste de Macédoine (hors UE). Est-ce que je pourrais faire reconnaître mon diplôme en France . Quel sont les conditions que je dois remplir? Merci Adelina

  33. Je suis médecin au Maroc diplômé de la faculté de médecine de Casablanca et ayant la nationalité française. Est ce que je peux m’inscrire au concours d’internat de cette année où est ce qu’il n’est ouvert qu’aux étrangers??

  34. à l’attention de Dali : les démarches sont expliquées dans l’article ci-dessus

  35. Bonjour je suis tunisien ayant un diplôme en chirurgie dentaire en roumanie , quels sont les procédures pour exercer en fr ?

  36. à l’attention de Hemmam : les conditions pour exercer la médecine en France sont listées dans notre article ci-dessus. Pour plus d’information vous pouvez consulter le site du Conseil national de l’ordre des médecins : https://www.conseil-national.medecin.fr/

  37. Bonjour.. Je suis algérienne diplômé médecine chirurgie dentaire de la faculté de médecine d’Alger depuis 2004 et depuis cette datte j’exerce dans l’etatique…es ce que je peut exercer en France ?avec un visa touristique… Sachant que depuis janvier l’équivalence des diplômes n’est plus requise pour les algériens..
    Merci.

  38. à l’attention de Caline :

    Si vous possédez un diplôme ou que votre nationalité est celle d’un pays hors EEE et hors exceptions, il faut passer par la Procédure d’Autorisation d’Exercice qui se déroule en 3 étapes :
    – examen théorique et pratique
    – pratique hospitalière dans un établissement public pendant 3 ans sous la responsabilité d’un chef de service en tant que praticien hospitalier, attaché ou assistant associé
    – commission d’autorisation qui peut délivrer une autorisation temporaire ou définitive.
    Il faut ensuite s’inscrire à l’Ordre des médecins et attendre leur réponse afin de pouvoir exercer la médecine en toute légalité. Cette procédure d’autorisation vous permettra d’obtenir le statut de praticien attaché.

    La deuxième option est de recommencer son internat en passant le concours national d’internat à titre étranger. Ce concours permet d’accéder à un DES (diplôme d’études spécialisées – internat). Vous trouverez sur le site du Conseil National de Gestion toutes les informations relatives à ce concours (listes de postes ouverts chaque année, dates, modalités d’inscriptions).

  39. Bonjour,
    Quels sont les conditions d’acces au 3 eme cycle d’etudes medicales en France pour les ressortissants francais diplomes de medecine au liban ?
    Merci

  40. bonjour je suis médecin spécialiste en cardiologie exerçant depuis plus de 20 ans , puis-je exercer en FRANCE , je suis de nationalité Algérienne .

  41. Bonjour ma campagne est médecin au Québec peut elle exercée en france

  42. je me nomme Sidiki Traoré et je suis nouveau bachelier malien et je souhaite continuer mes études en médecine dans votre pays (France).Quel est la procédure ??

  43. Afin d’exercer la médecine en France et si vous êtes déjà titulaire d’un diplôme de médecine à l’étranger (hors Union Européenne), plusieurs conditions sont à respecter : être inscrit à l’ordre des médecins – avoir un diplôme de médecine français ou équivalent reconnu : diplôme de l’EEE (Espace Economique Européen) ou Congo, Gabon, Togo, Sénégal, Mali, Tchad, Centrafrique, Andorre, Maroc, Tunisie – être de nationalité Française, d’un pays de la zone EEE ou Andorre, Maroc, Tunisie

    Si vous possédez un diplôme ou que votre nationalité est celle d’un pays hors EEE et hors exceptions, il faut passer par la Procédure d’Autorisation d’Exercice qui se déroule en 3 étapes :
    1- examen théorique et pratique
    2- pratique hospitalière dans un établissement public pendant 3 ans sous la responsabilité d’un chef de service en tant que praticien hospitalier, attaché ou assistant associé
    3- commission d’autorisation qui peut délivrer une autorisation temporaire ou définitive

    Lire la suite dans l’article ci-dessus

  44. Bonjour, je suis médecin généraliste de nationalité tunisienne et à diplôme de médecine Tunisien délivré en 1988, j’exerce dans le secteur publique depuis 1988 hôpital et centres de santé de base. Je veux me renseigner si je pourrais exercer en France et m’inscrire au conseil de l’ordre des médecins en France ou je devrais passer les EVC et les PAE. Merci .

  45. Bonsoir. Je suis médecin générale en Turquie depuis 17 ans. J’ai mon diplome du Faculté de Santė de l’univairsité d’Ïstanbul. Je suis nėe an France en 1975 mais je ne suis pas citoyen Français. Comment puis je travailler en France. Je voudrai votre rensaignement. Merci beaucoup.

  46. Bonjour,
    Je suis tunisienne, médecin dentiste diplômée de la faculté de médecine dentaire de Monastir depuis 1997. Je suis omnipraticienne dans mon propre cabinet dentaire depuis 20 ans et inscrite à l’ordre des médecins dentistes tunisiens. Pourrais-je pratiquer en France ?
    Merci de me répondre

  47. bonjour. Je suis française diplomèe de l’université d’alger(docteur en médecine).Est ce que je pourrais pratiquer en France.Si oui qu’elle est la procédure.Mes remerciements.

  48. Médecin spécialiste : 1/Nationalité française, 2/Diplôme de docteur en médecine Tunisien et diplôme de spécialiste Tunisien,3/Inscrit à l’ordre de médecin tunisien pourrait exercer la médecine en France et solliciter une inscription à l’ordre français sans passer par le concours PAE???

  49. Bonsoir, Je suis médecin specicialiste en médecine travail puisse avoir des information pour q je puisse exercer

  50. Bonjour,

    Tout comme Sarah , ma compagne exerce au chili et compte venir en France mais par contre son diplôme à été homologué en Espagne , qu est il nécessaire pour pouvoir exercé en France?

    Merci

  51. Je suis Française diplômée de l’université d’Oran (Algérie) ..esq je pourrais pratiquer en France? Si oui qu’elle est la procédure ?

  52. Bonjour et merci de bien vouloir me donner votre avis sur les études de médecine à la filière francophone de la faculté de médecine d’Alexandrie en Egypte, la valeur du diplôme délivré par cette faculté et sa reconnaissance dans les pays francophone, notamment la France et d’autres informations si vous en disposez. Merci d’avance.

  53. Bonjour,

    Je suis française, mon mari chilien vient d’être naturalisé français. Nous vivons au Chili ou mon mari exerce comme médecin généraliste depuis maintenant 5ans et nous envisageons un retour en France d’ici deux ans; pourra-t-il exercer comme médecin généraliste sans soucis ou sera-t-il aussi soumis aux mêmes conditions qu’un médecin étranger en France.
    Merci de votre réponse,

  54. je suis français médecin généraliste ayant eu mon diplôme par l’université d’Alger en 1985.
    Pourrais-je pratiquer en France ?

  55. Pourriez vous m’aider mon ami ukrainien est médecin généraliste diplômé en Ukraine ville de Lviv- il a reçu le titre de médecin (pharmacien) – pratique générale – médecine familiale.
    Il souhaite venir pratiquer en France, quel que soit le lieu géographique
    Merci pour vos renseignements et conseils

  56. les titulaires de DIS et ayant exercé entre 2000 et 2005 dans les hopitaux parisiens à titre d’attaché associé peuvent-ils revenir exercer la medecine
    en France?

  57. Pour les medecins a diplome étranger, meme de nationalité française c’est l’escalade de l’hymalaya par un handicapé. Ce sont d’excellents medecins voire des medecins exceptionnels et malgré leurs états de service ils ne sont que des ffi tayable et corvéable à merci, vivant dans la misère avec leur famille, sans aucun espoir de s’en sortir un jour. A quant la mise en place d’un examen qui tiendrai compte de leurs parcours et de leur expérience validé par leurs chefs de Service?

  58. Ce que vous avez oublié de mentionner à l’option 2 pour les médecin hors union européenne, c’est que l’internant à titre étranger n’est pas ouvert aux médecins de nationalité française à diplôme hors union européenne. Chercher l’erreur !

  59. Les Tunisiens qui ont un diplôme de spécialiste en Tunisie sont autorisé à exercer la médecine en France sans la PAE?

  60. article très intéressant qui montre aussi la course d’obstacles que doivent parcourir les médecins formés à l’étranger, et qui devrait par conséquent rassurer tous ceux qui se disent inquiets devant un praticien étranger rencontré à l’hôpital par exemple : ce sont de vrais et bons médecins !
    ne vous laissez pas abuser par quelques cas particuliers regrettables dopnt la justice s’occupe d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.