Assurance maladie – Assurance vieillesse

Assurance maladie

Un grand nombre de Français résidant hors de France sont bénéficiaires d’une assurance maladie :

  • soit parce que, vivant en Europe, ils sont couverts par le régime de sécurité sociale du pays de résidence,
  • soit parce qu’il sont détachés par leur employeur français ou assurés auprès d’une compagnie privée d’assurance,
  • soit parce qu’ils sont adhérents à la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) ou à la Mutuelle Inter Expat (ex MFFOM).

Mais il y a encore de très nombreux Français qui ne bénéficient d’aucune couverture maladie : ils vivent dans des pays où le système de sécurité sociale est insuffisant, voire inexistant, et leurs revenus ne leur permettent pas de cotiser à une assurance volontaire.
Avec la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 et ses décrets d’application du 19 avril 2002, un pas en avant a été fait. En effet les personnes ne disposant pas des ressources nécessaires pour acquitter la cotisation de la troisième catégorie bénéficient d’une aide pour adhérer à l’assurance-maladie-maternité. Cette aide consiste en la prise en charge du tiers de la cotisation de la troisième catégorie de l’assurance-maladie de base à la CFE.

Adhésion à la CFE
Vous pouvez choisir de continuer à bénéficier du régime de l’assurance maladie française en adhérant à la Caisse des Français de l’étranger. Elle permet à tout expatrié de s’assurer contre un ou plusieurs risques en fonction de sa situation familiale, des particularités locales et aussi de ses possibilités financières. Le CFE propose une assurance Maladie, maternité, invalidité et une assurance Accidents du travail / maladies professionnelles. L’adhésion à l’assurance maladie-maternité-invalidité permet le remboursement de vos soins dispensés à l’étranger et pendant vos séjours en France de moins de trois mois. Il est conseillé de vous affilier à la CFE avant de partir ou au plus tard trois mois après votre départ pour ne pas souffrir de délai de carence.

 

du 1er décembre 2016 au 28 février 2017, à titre exceptionnel,
la CFE
(Caisse des Français de l’étranger) proposera la suppression temporaire des droits de rétroactivité appliqués habituellement aux nouveaux adhérents âgés de plus de 35 ans et résidant depuis plus de 2 ans dans leur pays de résidence
en cas d’adhésion tardive
.
Il est à noter que le délai de carence est maintenu.Toutes les modalités permettant de bénéficier de cet avantage seront communiquées fin novembre 2016.
Plus d’informations sur le site de la CFE (rubrique « nos actualités »)

 

Assurance-vieillesse

Autre préoccupation des Français de l’étranger : se constituer une retraite correcte et bénéficier de tous les droits acquis ici ou là lors de la vie professionnelle. Le premier point est essentiel dans les pays où les retraites servies par les régimes locaux sont faibles ; mais les cotisations aux Caisses françaises de retraite peuvent représenter une charge trop élevée pour les familles. qui risquent de relever à terme de l’aide sociale.

La coordination des régimes généraux de sécurité sociale est satisfaisante en Europe et dans les pays ayant signé une convention avec la France : la réglementation communautaire européenne ou ces conventions permettent en matière de retraite, le cumul des périodes travaillées dans les divers Etats membres et dans des pays tiers, pour retenir la formule la plus favorable au futur retraité.

=> Vidéo réalisée par l’Assurance Retraite

 

Adresses utiles

CFE (Caisse des Français de l’Etranger)
BP 100, 77950 Rubelles – tél : 01 64 71 70 00 – fax : 01 60 68 95 74

Mutuelle Inter Expat (ex MFFOM, Mutuelle Familiale France Outre Mer)
19 rue Léon Jouhaux 75483 Paris cedex 10

CLEISS (Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale)
11 rue de la tour des Dames – 75436 Paris cedex 09
Tél. : +33(0)1 45 26 33 41 – Fax : +33(0)1 49 95 06 50

L’Assurance Maladie

L’Assurance Retraite

L’Assurance Retraite : activités en France et à l’étranger

PUMA

Haut de page