La Validation des Acquis de l’Expérience – VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un droit individuel.
Elle permet, sans qu’il soit nécessaire de suivre un parcours de formation, l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle après validation par un jury des connaissances et des compétences acquises.

Les expériences professionnelles visées sont les suivantes : salariée, non salariée (exemples : commerçant, collaborateur de commerçant, artisan, profession libérale), bénévole (syndicale ou associative), volontaire.

Durée de l’expérience prise en compte
La durée de l’expérience professionnelle doit être au moins égale à trois années d’activité professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, etc.) et/ou bénévole (syndicale ou associative) en rapport avec la certification.
La durée de l’expérience prend en compte l’activité exercée de manière continue ou discontinue à temps plein ou à temps partiel, en France ou à l’étranger .
Il existe des modalités de calcul spécifiques selon les secteurs professionnels.

Avant de se lancer dans une démarche VAE
 Il est nécessaire de bien préciser son projet professionnel et de choisir la certification la plus adaptée. Pour ce faire, le site www.vaexpat.com est un dispositif d’aide à la réalisation de parcours de validation à distance à l’attention des Français expatriés.

Ce site est avant tout un site d’information. Il permet de prendre connaissance de la démarche VAE, de découvrir le dispositif spécifique d’accompagnement à distance dédié aux Français de l’étranger  et d’entrer en contact pour obtenir des renseignements complémentaires et/ou un devis de prestation.

La procédure :

  • évaluation de la validité de la demande
  • accompagnement pour aider le candidat à constituer les preuves (modalité facultative)
  • constitution par le candidat d’un dossier qui retrace précisément son expérience ;
  • réunion d’ un jury, avec entretien éventuel ;
  • et, lorsque cette procédure est prévue par l’autorité qui délivre la certification, mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.
  • Tout au long de l’élaboration de sa demande, et en particulier pour la constitution du dossier de validation des acquis, le candidat peut bénéficier d’un accompagnement.
  • Les informations demandées au bénéficiaire d’une action de VAE doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l’objet de la validation. En outre, les personnes dépositaires d’informations communiquées par le candidat dans le cadre de sa demande de validation sont tenues au secret professionnel.
Haut de page