Poursuivre ses études à l’étranger

Programme Erasmus

Pour partir étudier à l’étranger, le programme Erasmus est sans doute le plus connu. Depuis sa création en 1987, plus de 2 millions d’étudiants en ont déjà bénéficié.

Qui est concerné ?

33 pays sont concernés par le programme Erasmus. Il y a bien sûr les 27 Etats membres de l’Union européenne, mais aussi les 3 candidats officiels à l’adhésion (Turquie, Croatie, Macédoine) et les 3 pays de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège).

L’étudiant qui souhaite faire ses études à l’étranger peut le faire à partir de la licence 2 jusqu’au doctorat. Il doit étudier dans un établissement d’enseignement supérieur détenteur de la charte universitaire ERASMUS. La durée de son séjour pourra varier de 3 à 12 mois.

Quelles démarches ?

Dès la rentrée universitaire, l’étudiant doit contacter le service des relations internationales de son université. Ce service met en œuvre la coopération européenne et internationale de l’établissement. Il propose tous les renseignements et documents indispensables pour bénéficier des aides financières, des cours linguistiques d’été et des possibilités de logement à l’étranger.

Pour s’inscrire, l’étudiant doit remplir le formulaire d’inscription de l’université d’accueil. Cette démarche s’effectue parfois sur internet. Il faut ensuite signer un contrat d’études avec l’université d’origine et l’université d’accueil, qui récapitule notamment les cours qui seront suivis.

A la fin du séjour, une attestation de présence Erasmus est transmise à l’université d’accueil. Elle permet le versement d’allocations complémentaire. Un relevé de notes permettra la reconnaissance académique du séjour par l’université d’origine.

Un étudiant qui fait partie du programme Erasmus peut bénéficier d’une bourse de 200 euros par mois et peut se voir exonérer de ses frais d’inscription du moment que l’échange dure plus de 3 mois.

Les autres aides

Pour les étudiants souhaitant partir faire leurs études à l’étranger, un système de bourses a été mis en place. La bourse sur critères sociaux s’applique dans les mêmes conditions que si l’étudiant vivait en France.

Pour en bénéficier, les étudiants doivent être inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur officiellement reconnu par l’Etat et suivre, à temps plein, durant une année universitaire, des études supérieures menant à un diplôme national.

Une aide à « la mobilité internationale » dont la mensualité s’élève à 400 euros est aussi versée par le CROUS. La durée du séjour aidé de l’étudiant à l’étranger ne doit pas être inférieure à 2 mois ni supérieure à 9 mois consécutifs. Les bénéficiaires de cette aide, qui font l’objet d’un contingent annuel, sont sélectionnés par l’établissement d’enseignement supérieur dont ils dépendent. C’est une bourse complémentaire à la bourse sur critères sociaux.

D’autres bourses peuvent émaner du ministère des Affaires étrangères, d’autres ministères, de conseils régionaux, etc. Renseignez-vous !

Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24758/etudier-a-l-etranger.html

Haut de page