Notre magazine

Notre magazine dans sa nouvelle formule est en ligne : FDM 190


Je réseaute, tu réseautes, nous réseautons…


Connexion, connexion, tu parles d’une connexion. » Ces mots issus du documentaire français Ce dont mon cœur a besoin de Chantal Richard m’interpellent, ici, dans mon atmosphère parisienne. Dans ce petit village isolé du Sahel sénégalais, Ibrahima, Djiby et Abou naviguent sur les réseaux sociaux, leur seul lien avec le reste du monde car ils sont en quête de quelque chose : un avenir, une amitié, un amour, une possibilité. Comme eux, je navigue aussi car nous avons tous besoin de l’autre et nous avons tous besoin de créer des liens.

Aujourd’hui, tout est sujet à connexion, tout est lié aux connexions dans un vaste monde, un monde constellé de réseaux qui se lient et quelquefois s’unissent. Peu importe où nous sommes et qui nous sommes, nous faisons partie d’un ou de plusieurs réseaux.
Un like par-ci, un tweet par-là ou bien un partage de selfie ou encore une mise à jour de son profil. Voilà ce que beaucoup d’entre nous font sur les réseaux sociaux au moins deux heures par jour. Nous sommes véritablement accros. C’est une dépendance compulsive, obsessionnelle, qui n’est heureusement pas mortelle, mais qui peut être problématique car en se connectant régulièrement on cherche à vérifier sa popularité via les likes. Rien n’est automatique, ni systématique sur un réseau social. Même si les réseaux sociaux rassemblent, on y trouve du bon et du moins bon, comme pour tout. La méthode idéale d’utilisation des réseaux n’existe pas.

Dans notre monde, certes très virtuel, il n’y a pas que les réseaux sociaux qui font du bruit. D’autres types de réseaux existent et permettent à des impulsions visibles ou invisibles d’émerger. Grâce à un réseau, nous pouvons découvrir, aimer, rire, nous battre, combattre, revendiquer, adhérer, faire partie, s’engager, s’informer, rechercher, travailler, partager.

Et vous, Français de l’étranger, à quels réseaux appartenez-vous ? Et nous, Français du monde, à quels réseaux appartenons-nous ?

Simon Holpert

Télécharger le numéro FDM 190

 


Notre magazine est édité à 10 000 exemplaires et distribué à nos adhérents et aussi dans le réseau des ambassades et consulats.

Numéros précédents  à télécharger (format pdf) : FDM 189 – Fdm 188 – Fdm 187 – Fdm 186 – Fdm 185Fdm 184Fdm 183  Fdm 182 – Fdm 181 – Fdm 180 – Fdm 179 – Fdm 178 Fdm 177 – Fdm176Fdm175 –  Fdm 174 –  Fdm 173Fdm 172Fdm 171Fdm 170

Imprimer