Semaine européenne de la réduction des déchets du 17 au 22 novembre 2018

L’objectif de la Semaine est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant.

Point sur les déchets en Europe

En 2016, 2,54 milliards de tonnes de déchets ont été générés en Europe. Une moyenne de 483 kg par Européen. 27% de ces déchets ont été mis en décharge ou éliminés/incinérés sans valorisation, 25% ont été valorisés en énergie et 45% ont été recyclés.

L’UE a adoptés le 22 mai dernier les objectifs suivants :
D’ici à 2024 : collecte séparée des déchets biodégradables, ou recyclage à la source (compostage domestique par exemple).
D’ici à 2025 : recyclage de 55% des déchets municipaux ; 65% des déchets d’emballage ; mise en place d’une collecte séparée des déchets textiles et des déchets dangereux produits par les ménages.
D’ici à 2030 : recyclage de 60% des déchets municipaux et 70% des déchets d’emballage ; réduction des pertes alimentaires du producteur au consommateur afin de « contribuer à l’objectif des Nations unies visant à réduire de 50 % à l’échelle mondiale le volume de déchets alimentaires ».

 

Le traitement des déchets municipaux en Europe

La majeure partie des « déchets municipaux » provient des ménages (papier, carton, plastique, verre, métaux, déchets d’alimentation et de jardin, textile, électroménager, vieux meubles ou matelas…).

En 2016, les États qui ont le moins recyclé sont le Danemark (triste « champion » avec 777 kg / habitant), Chypre (640), l’Allemagne (627), Malte (621) et le Luxembourg (614). La France se situe parmi les producteurs de déchets « moyens-supérieurs », avec 511 kilos d’ordures produits par habitant en 2016.
Les Européens les moins générateurs de déchets municipaux sont les Roumains (261 kg / tête), les Polonais (307), les Tchèques (339) et les Slovaques (348).

En 2016, les États qui ont le plus recyclé sont l’Allemagne (66 %), la Slovénie (58 %), l’Autriche (58 %), la Belgique (53 %) ou encore les PaysBas (53 %). Par contre, moins d’un kilo de déchets sur quatre a été recyclé en Roumanie (13 %), en Grèce (17 %), à Chypre (17 %), en Croatie (21 %) et en Slovaquie (23 %). Malte est le seul Etat membre à avoir recyclé moins d’un dixième de ses déchets (7 %). La France, quant à elle, se situe une fois encore parmi les élèves médiocres, avec un taux de recyclage de 42 %.

Plusieurs Etats – notamment scandinaves – optent à grande échelle pour la valorisation énergétique de leurs déchets municipaux. C’est le cas de la Finlande (55% des déchets), du Danemark (51%), de la Suède (50%), des Pays-Bas (44%) ou de la Belgique(44%).

 

Des solutions pour réduire les déchets ?

– améliorer le recyclage
– créer un marché des matières recyclées
– interdire la production de certains plastiques à usage unique (directive européenne adoptée le 25 octobre)
– chercher et trouver des alternatives au neuf : réparer dans la mesure du possible
– acheter dans les épiceries en vrac
– s’interroger sur notre réel besoin du produit avant de le consommer
– …

Source et article complet sur : www.touteleurope.eu

Site de la semaine www.ewwr.eu

 

 

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.