Burkina Faso : Wallay de Berni Goldblat

Wallay – Berni Goldblat

Rezo Films

http://www.rezofilms.com/distribution/wallay

 

« Il faut tout un village pour élever un enfant », dit le proverbe.

Ady, jeune métis franco-burkinabé, vit dans la banlieue de Lyon avec son père qui l’élève seul. Ady, pré-ado insolent et petit voyou, provoque chez son père une réaction désespérée : ce dernier l’envoie chez son oncle au Bukina Faso afin qu’il devienne un homme ; en effet au Burkina Faso les jeunes de 13 ans entrent dans le monde des adultes par une cérémonie d’initiation. Ady pense simplement partir en vacances. Il arrive dans un pays inconnu au sein d’une famille inconnue.

Nous suivons Ady qui découvre son autre monde entre surprise stupéfaction. Petit à petit il aprivoise sa famille, son pays et, à ses  côtés, nous découvrons la vie dans ce petit village au rythme du soleil, de la pêche, des coupures d’électricité…

Le pré-adolescent se découvre en même temps qu’il découvre les autres et apprend à accepter ses deux cultures.

Wallay est un chemin vers « soi même », vers l’acceptation de la réalité. Les images du film sont belles, l’histoire est pleine de tendresse, chaque personnage a une profonde personnalité et mérite attention.

en burkinabé, wallay signifie « je te jure »

 

Isabelle Chardonnet

 

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.