Argentine / Bolivie / Chili / Chine / Espagne / Etats-Unis / Grande-Bretagne / France / Italie / Lituanie / Suisse : A la recherche de femmes chefs de Vérane Frédiani

A la recherche de femmes chefs Vérane Frédiani

Editions Rimini

https://www.facebook.com/rimini.editions/

 

Dans le monde, parmi 2650 chefs étoilés, moins de 5% sont des femmes.

5 femmes chefs ont la fameuse « 3 étoiles » : 2 en Italie, 2 en Espagne, 1 en France.

La France a promu 2 femmes « Meilleur Ouvrier de France – Cuisine » depuis 1924.

Dans le classement des 100 meilleurs chefs du monde, élus par les chefs étoilés, on ne trouve que 2 femmes.

Ces chiffres sont le point de départ du documentaire de Vérane Frédiani. Accablant !!! Pendant 2 ans, la réalisatrice a sillonné le monde de la gastronomie à la rencontre les femmes de l’ombre : les femmes chefs. Ces femmes sont dans l’ombre et n’ont pas la couverture médiatique dont bénéficient les hommes chefs ! La scène culinaire contemporaine ne peut pourtant pas être réservée aux barbus et aux tatoués, bref aux mecs !

Ceci est bien paradoxal surtout que la gestion des fourneaux domestiques demeure encore souvent une tâche féminine. La domination masculine, le machisme en cuisine est un fait et bénéficie d’un réseau fort. Grâce à ce documentaire, les héroïnes souvent méconnues témoignent et nous émeuvent par leurs dynamismes, leurs créativités et l’humilité qu’elles ont. L’envie de passer à table et de voyager pour découvrir des femmes chefs grandit au fur et à mesure du visionnage du documentaire.

L’escapade de Vérane Frédiani en Bolivie m’a conquis et j’ai découvert la « Danoise des Andes », Kamilla Seidler, et le restaurant Gustu à La Paz : http://www.gustubo.restaurantgustu.com/home/gustu. C’est un magnifique projet gastronomique social, économique et durable : un restaurant mais aussi une école de cuisine de Gustu qui a ouvert ses portes en même temps que le restaurant et qui propose une formation complète en cuisine, pain, pâtisserie, service en salle et gestion du bar. Ainsi, des jeunes Boliviens défavorisés apprennent un métier et peuvent réapprendre à aimer et à cuisinier, à revisiter la gastronomie traditionnelle bolivienne et abandonner ainsi la malbouffe.

Avec ce documentaire, nous constatons que le combat de l’égalité entre les hommes et femmes est loin d’être terminé. Suite à la présentation des étoiles 2018 du Guide Michelin, les femmes étaient une nouvelle fois cruellement absentes et Vérane Frédiani a lancé sur Facebook une grande opération de recensement pour que le travail et le talent des femmes qui ont une place dans la gastronomie en France (la première étape confie-t-elle sur Facebook) soit reconnu. Son souhait est d’envoyer cette liste aux « inspecteurs » du guide pour que justice soit faite et que la lumière se projette à nouveau sur ces cuisines orchestrées par des femmes. https://www.facebook.com/FemmesChefs/

Simon Holpert

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *