Italie : Oriana Fallaci de Marco Turco

Oriana Fallaci  – Marco Turco

Editions Nada

http://www.blaqout.com/film/oriana-fallaci

 

Oriana Fallaci est le titre mais aussi le personnage du biopic (film d’1h47 et / ou mini-série de 3h) de Marco Turco sur cette icône italienne. Le réalisateur résume ce portrait de cette femme indépendante au parcours hors du commun : « Raconter l’histoire d’Oriana Fallaci, c’est comme raconter l’histoire du XXe siècle. »

Née le 29 juin 1929 dans une famille pauvre, Oriana Fallaci, élevée comme un garçon, est une maquisarde dans la Résistance italienne et qui se bat contre les fascismes avant de devenir une journaliste de la « jet set » à Rome.

« Tout ce que je suis, tout ce que j’ai compris politiquement, je le suis et l’ai compris pendant la RésistanceElle m’est tombée dessus comme la Pentecôte sur les apôtres. »

Femme, indépendante, libre, laïque de gauche, elle souhaite parler des femmes et de la condition féminine dans le monde entier. Durant l’hiver 1960, elle voyage en Inde, au Japon et au Pakistan pour rencontrer des femmes qui ne vivent pas comme elle et qui ne sont pas libres comme elle. Le voyage est pour elle plus passionnant que la destination.

« D’un bout à l’autre de la Terre, les femmes comme les hommes vivent dans l’erreur, dénués de ce sain équilibre qu’apportent la justice et le bon sens. Soit les femmes vivent isolées comme les bêtes d’un zoo, en regardant le ciel et les gens depuis la prison d’un drap qui les enveloppe tel le suaire d’un cadavre, soit elles vivent comme des dompteurs en veste rouge à brandebourgs, en faisant claquer un fouet. »

Oriana Fallaci lança des défis aux hommes et aux « grands » hommes du monde entier comme lorsqu’elle ôta son voile devant l’Ayatollah Khomeni lors d’une interview tumultueuse en 1979.

Oriana Fallaci devient en 1967 reporter de guerre et couvre la guerre du Vietnam d’où elle tirera un livre La vie, la guerre et puis rien qui est un recueil de ces conversations avec les soldats américains. A partir de ce moment-là, ses articles sont achetés et traduits par plusieurs journaux dans le monde entier. Elle est une référence internationale. Elle couvre également la guerre indo-pakistanaise et les conflits en Amérique du Sud.

Femme et aussi amoureuse, elle noue en août 1973, une relation avec Alexandre Panagoulis, homme politique et poète grec, leader de la lutte contre la dictature des colonels. Allier vie professionnelle, idéologie politique, amour et désir de maternité n’est pas une mince affaire même pour cette femme incroyable.

Oriana Fallaci est un personnage complexe et controversée – par ses propos islamophobes à la fin de sa vie, après les attentats du 11 septembre – , une femme pugnace, à la recherche de la vérité même si elle fait mal. Ce biopic ne laisse pas insensible. Sa vie est une aventure du XXème siècle. Oriana Fallaci est une aventure du XXème siècle.

Simon Holpert

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.