Tunisie : La Belle Et La Meute de Kaouther Ben Hania

La Belle Et La Meute (AALA KAF IFRIT) – Kaouther Ben Hania

Editions Jour2Fête

https://www.jour2fete.com/distribution/la-belle-et-la-meute

 

Garder sa dignité, proclamer ses droits est le combat de Mariam dans le thriller tunisien La Belle et la Meute de la réalisatrice Kaouther Ben Hania. Le film sorti en 2017 est tiré d’une histoire vraie, issue de l’ouvrage Coupable d’avoir été violée de Meriem Ben Mohamed.

Ce film poignant n’est pas seulement un film sur le viol, c’est un film comme Garde à vue de Claude Miller sur la pression que les autorités – les policiers en l’occurrence – peuvent faire subir à une personne.

Etre une victime est une souffrance, certains diront même une punition. Faire respecter ses droits en tant que victime n’est pas non plus une évidence. Ce film souligne la difficile transition démocratique tunisienne et nous rappelle que de nombreuses personnes sont mortes pour que l’être humain ait des droits. L’histoire est intense et dépeint une société où la loi peut envoyer en prison un couple d’amoureux qui s’est embrassé.

Mariam est une victime mais elle très vite considérée comme une coupable. A ses côtés il y a une poignée de personnes qui se battent pour une société juste.  Elle doit se battre pour se faire examiner par des médecins, elle doit se battre pour raconter son histoire et pouvoir porter plainte contre ses agresseurs.

Se battre contre l’indifférence !

Se battre contre l’autoritarisme !

Accéder à la justice est ce que souhaite de nombreux jeunes Tunisiens. La bataille de cette jeune femme qui ne peut compter que sur sa propre force est magistralement interprétée par Mariam Al Ferjani. Un film bouleversant et loin de n’être qu’un film féministe !

Simon Holpert

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.