Fond francophone des droits de l’homme

Les meilleures années pour les projets des organisations de la société civile ?

En l’honneur du  70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le FFDH, fondé par Martine Anstett, aidera à financer « des projets qui permettront aux populations de l’espace francophone de mieux s’approprier cette déclaration et de jouir pleinement des droits qui en découlent. »

 

En effet, le FFDH (Fond francophone des droits de l’homme), né en 2005, existe depuis maintenant presque 13 ans. Autrefois nommé fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’homme et la paix (FFIDDHOP), il est raccourci en 2015.

Il repose sur la déclaration de Bamako (texte écrit dans les année 2000), une référence dans le domaine de la démocratie, des droits et des libertés pour l’OIF (l’organisation international de la francophonie).

Les financements proposés par le FFDH « visent à soutenir les projets émanant directement des organisations de la société civile (OSC) des membres de l’OIF ».

Seulement, le FFDH  n’apporte pas son aide financière pour n’importe quel projet. Il concentre son financement uniquement sur les projets de droits de l’homme, de démocratie et de paix.

Source et compléments d’information : ffdh.francophonie.org

 

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.