color me = un artiste + un enfant – Entretien avec Benoît Porcher, instigateur de la collection / Jeu-concours

18 albums constituent aujourd’hui la collection color me créée par des artistes pour les enfants et édités par Semiose editions

Ces albums s’inscrivent dans la plus pure tradition du cahier de coloriage : petit format (A5), pelliculage brillant de la couverture sur papier cartonné, dessin en ligne claire. Chaque dessin est une création originale et véhicule une histoire, un trait d’esprit, dans un goût partagé pour l’humour, l’absurde et l’imaginaire. Une grande variété de styles est représentée – de la ligne pure aux motifs touffus, en passant par l’art abstrait – et les sources d’inspiration sont diverses : culture pop, gravures médiévales, BD, etc. Un court texte en quatrième de couverture situe l’oeuvre de l’artiste et le rend familier au jeune public. Surtout, la valeur pédagogique de l’exercice de coloriage n’est plus à démontrer : en exprimant leur libre talent pour la couleur, les enfants observent et se familiarisent avec la manière dont un dessin est construit.

Voici 6 exemples :

C’est un immense honneur que de compter l’artiste Olaf Breuning dans cette collection. Naïf et drôle, son petit recueil pour color me explore le système expressif à travers une série d’animaux stylisés sur le mode du couple binaire, heureux ou triste, yin & yang Par la simplicité de son dessin et du propos, ce cahier s’adresse aux touts-petits, mais ravira aussi les fans de l’artiste, aux 70 000 abonnés sur Instagram !

Arnaud Labelle-Rojoux est connu pour son ton irrévérencieux qui, croisé avec la race canine, sait rendre hilare les plus grincheux. Le chien est un motif inépuisable de drôlerie et de tendresse, moqué dans son humanité et son anthropomorphisme. Mais prudence, car pour finir, dans cette galerie de portraits, ce n’est peut-être pas tant l’animal que l’homme qui est tourné en dérision !

L’album de Guillaume Pinard est un véritable manifeste au dessin de coloriage. L’artiste joue de la ligne sinueuse pour perdre son lecteur dans les méandres et les labyrinthes de ses formes, tantôt fermées, tantôt ouvertes. Son cahier est autant un jeu de déduction que de coloriage.

Eric Croes est la figure montante de la scène artistique belge. Remarqué pour ses céramiques, il échafaude un univers narratif et nostalgique, ludique et parfois inquiétant. Bonshommes de neige, théières, bougies, quelques créatures et beaucoup de pattes d’ours – son animal totémique – composent les motifs de son cahier, savamment bricolé de culture populaire et de souvenirs d’enfance.

L’artiste et auteur Valérie Mréjen met à exécution un projet campé dans son dernier roman : dessiner les curieux agencements de jouets que l’enfant laisse traîner ça et là. Son cahier de coloriages met en scène un joyeux petit peuple : les poupées gigognes défilent en rang sur le canapé, la princesse fait la révérence devant le dinosaure et le lapin va en voiture avec le pantin.

L’album de Françoise Pétrovitch réunit des dessins emblématiques de son univers, peuplé d’enfants, de poupées et d’animaux dont les métamorphoses sont autant de rebondissements narratifs et d’invitations à l’imaginaire.

                 

Généreuse, pédagogique et ludique, cette petite collection se dévore comme de bons bonbons ! color me est un cadeau original.

Benoît Porcher, directeur de Semiose galerie, Semiose éditions et instigateur de la série color me nous accorde un entretien.

Comment l’idée vous est venue de proposer à des artistes de préparer des livres de coloriage ?

L’idée première qui sous-tend color me était de présenter des artistes au jeune public. Chaque color me est composé de douze dessins originaux, et sur la quatrième de couverture un petit texte présente l’album et son auteur – l’« artiste » – aux enfants.

Avec cette collection, j’ai voulu montrer la variété infinie que peut prendre la ligne dessinée.

Comment réagissent les artistes à cette proposition ? Avez-vous une ou deux anecdotes de réactions ?

Les artistes acceptent avec enthousiasme ! Ils se sentent surtout investis d’une vraie mission ; il est difficile de dessiner pour les enfants, c’est un public particulièrement exigeant.

Comment réagissent les enfants à ces albums ? Comment rentrent-ils dans cet univers d’art contemporain ?

Au vu des images que les parents nous envoient des albums à colorier, c’est avec un grand enthousiasme qu’ils se les approprient. Chaque album trouve son public de trois à dix ans, selon la complexité du dessin et la sensibilité des enfants.

Est-ce que ce sont uniquement les enfants qui colorient ces albums ? Quels retours d’expériences avez-vous ?

Ils ont été faits pour les enfants. Nous savons que les parents et grands-parents les collectionnent, les colorient-ils en cachette ? Vice inavouable.

Le rapport des enfants et des adultes avec l’art contemporain changent-ils avec ces albums ?

Les albums color me ont pour but de présenter une scène contemporaine, et de rentrer ainsi en dialogue avec elle. Leur objectif principal était que ces noms et ces œuvres leur deviennent familiers.

C’est ma pierre à l’édifice.

 

Propos recueillis par Simon Holpert

 

Du 14 au 21 décembre 2017, vous pouvez participer au jeu concours pour gagner un des albums color me en répondant uniquement par courriel à concours@adfe.org à la question ci-dessous et en indiquant votre adresse postale :

Quelle est l’adresse postale de Semiose galerie ?

Le tirage au sort aura lieu le vendredi 22 décembre et les 10 gagnants seront informés par courriel le jour du tirage au sort.

Le tirage au sort du jeu-concours a eu lieu ! Bravo à Anne Lise, Arnaud, Benoît, Christine, Jade, Jean-Michel, Lisa, Marion, Mickaël et Pamela. Merci à tous pour votre participation !

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.