La nouvelle école des Beaux-Arts de Nantes ouverte à l’international.

Créée au début du siècle dernier, l’école des beaux-arts de Nantes bénéficie d’un rayonnement national et international particulièrement remarquable pour une école d’art française.

Dans le contexte d’internationalisation de l’enseignement supérieur, l’école intensifie ses projets internationaux menant de front plusieurs types d’actions.
Elle développe et construit son réseau d’universités et d’acteurs de diffusion de l’art contemporain à l’étranger, afin de proposer aux étudiants toujours plus d’opportunités et de dispositifs de création à l’international.

Unique en France, le programme international de Nantes créé en 2015 est porté par l’école supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole, en partenariat avec
des écoles d’enseignement supérieur Art et Culture à Nantes et en Europe. Il propose une année de formation en langue française, en art et culture et prépare à la
poursuite des études dans une école francophone supérieure d’art, d’architecture, de communication, de design, de danse ou de musique. Il s’adresse aux bacheliers et étudiants diplômés internationaux. Après cette année préparatoire, les étudiants peuvent intégrer les grandes écoles en art, architecture,
communication, design, danse, musique et cinéma en particulier les écoles partenaires à Nantes et en Europe francophone.

L’école des beaux-arts de Nantes Métropole développe une politique internationale volontariste permettant aux étudiants en master de vivre une expérience marquante à l’international. Cette opportunité est offerte à l’ensemble des étudiants de master sélectionnés sur projet.

Le dispositif se découpe en 3 temps : un premier semestre consacré à la préparation à la mobilité autour d’une problématique liée au champ de l’art ; le
séjour à l’étranger au second semestre, un moment de confrontation du processus de recherche plastique et de production dans un contexte international nouveau ; un temps de restitution du processus de travail et des productions dans le cadre d’une exposition dans la galerie de l’école. Ce séjour d’études est aussi
l’occasion de découvrir un réseau international dédié à l’art contemporain.
L’encadrement de ces projections est assuré par des enseignants artistes et théoriciens qui conduisent le projet et font le lien avec les structures étrangères
(instituts culturels français, lieux d’art contemporain, universités). L’objectif est de réaliser un travail artistique dans un contexte étranger et de travailler sur ce que ce contexte apporte, enrichit et questionne l’acte de création.

 

Fieldwork Marfa Land on Antelope Hills Roas, Marfa, Texas, USA.
Photo Charlotte Moth, Travelogue, 2012.

 

Après Marfa au Texas, deux nouvelles plateformes artistiques sont en construction : en Corée du Sud, à Séoul et Suncheon et au Sénégal, à Dakar et Rufisque.
En 2018, les campus de Marfa et Séoul/Suncheon seront inaugurés et les premiers étudiants en master pourront explorer ces nouveaux espaces de travail et de création.

Depuis 2011, l’école des beaux-arts de Nantes Métropole en partenariat avec la Haute École d’art et de design de Genève (la HEAD) ont développé Fieldwork Marfa : un lieu de rencontre (programme de résidence et de recherche) consacré à l’art dans l’espace public, au paysage et à la question des frontières. L’acquisition en 2016 d’un terrain de 9 hectares en faveur de l’école par des mécènes de Nantes marque un nouveau tournant du programme pour construire une nouvelle phase artistique, pédagogique et expérimentale.

Ce laboratoire in situ a accueilli en 4 ans plus de 35 artistes et chercheurs émergents de 10 nationalités d’Europe et d’Amérique, et plus de 50 étudiants et enseignants de Nantes et Genève. Ce territoire singulier offre des potentialités exceptionnelles d’exploration des thèmes de recherche majeurs dans l’histoire de l’art moderne et contemporain : abstraction, minimalisme, sculpture, art dans l’espace public, cinéma, land art, paysage, frontière, architecture, design…
Les beaux-arts de Nantes Métropole construisent un co-diplôme sur les « Pratiques artistiques spatiales », en partenariat avec la HEAD de Genève, College of the arts, University of Houston, l’Université des arts de Stockholm et K’Arts de Séoul.

Pour plus d’informations : Beaux-arts de Nantes

 

 

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *