AEFE : des ombres sur la rentrée dans les établissements du réseau de l’Agence

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’état chargé des Français de l’étranger, en visite à l’AEFE a confirmé que les crédits de l’AEFE seront préservés à partir de 2018 conformément à l’engagement pris par le président de la République à l’occasion de son discours devant les ambassadeurs, le mardi 29 août. Il réaffirme le soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à l’Agence et rappelle sa détermination à l’accompagner pour répondre à la demande croissante d’enseignement français à l’étranger.

Propos qui ne nous rassurent pas puisqu’ils ne disent rien de la baisse de 32 millions d’euros sur le budget 2017. Rien non plus sur les 104 postes de titulaires non pourvus à la rentrée faute de détachement et qui seront occupés par des recrutés locaux. L’économie faite sur les salaires, les reports de dépenses sur l’année prochaine tout cet habillage comptable qui tend à minimiser les conséquences de cette baisse de budget rend peu crédible la détermination affichée « d’accompagner le réseau d’enseignement français à l’étranger dans sa double mission de service public,  garantir la continuité du système éducatif aux Français de l’étranger et contribuer à la politique d’influence et au rayonnement de notre pays à travers sa langue et son modèle éducatif ».

Michèle Bloch

En savoir plus :

 

Imprimer

Commentaires

  1. De toute façon, c’est anormal que l’enseignement Français à l’étranger soit géré par le MAE, pour ma part je ne serais jamais d’accord avec cela.

    Il existe un Ministère de l’Education Nationale officiel, les Français Expatriés doivent avoir les même droits que les Français qui ne le sont pas.

  2. C’est au contraire logique car la plupart des élèves scolarisés dans ces établissements ne sont pas Français, cela relève donc de la politique de coopération étrangère. Il est donc normal que le MAE en ait la charge, d’autant que les établissements sont en lien direct avec les différentes ambassades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *