Santé : résultats du sondage sur les attentes des Français

La Mutualité française a dévoilé les résultats d’une vaste enquête sur les attentes des Français en matière de santé le 21 février dernier. Ce sondage illustre les inquiétudes des assurés pour l’avenir de la Sécurité Sociale. Il montre que nos concitoyens placent leurs espoirs dans une meilleure organisation du système de santé.

La Mutualité Française a lancé le site PlacedelaSante.fr, en partenariat avec la Fondapol, la Fondation Jean-Jaurès et Terra Nova, dans le but de « prendre le pouls des Français et d’écouter leurs attentes en matière de santé », explique Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française. Le 21 février, au Palais Brongniart (Paris), Place de la Santé a donné la parole à cinq candidats à l’élection présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Yannick Jadot et Emmanuel Macron.

Ce grand rendez-vous, diffusé en direct sur les chaînes Public Sénat et LCP, a été l’occasion de présenter les résultats d’une vaste enquête d’Harris Interactive pour la Mutualité Française. Ce sondage a été réalisé en ligne du 30 janvier au 7 février auprès d’un échantillon représentatif de 2.000 personnes âgées de 18 ans et plus.

Premier résultat : si 3 Français sur 4 se déclarent intéressés par la campagne présidentielle, 72% d’entre eux estiment que les candidats ne parlent pas assez de santé et font des propositions déconnectées de leurs préoccupations des Français. Près de la moitié des personnes interrogées estime que le système de santé s’est dégradé au cours des 5 dernières années.

De nombreux assurés sociaux ont le sentiment que leur « reste à charge » a augmenté depuis 5 ans, quel que soit le type de soins, à l’exception du médecin généraliste.

Une très grande majorité de Français (85%) juge élevé le déficit de la Sécurité sociale. Et pour près de 3 personnes sur 4, ce déficit peut même remettre en cause l’avenir de la Sécu. En priorité, la solution passe par une meilleure organisation du système de santé, davantage de contrôles et le développement de la prévention. En revanche, les augmentations de taxes ou cotisations et les restrictions sur les remboursements pour réduire ce déficit sont beaucoup moins populaires.

Autre enseignement : le sentiment d’un reste à payer qui augmente. Une majorité de nos concitoyens estime, qu’en moyenne, la Sécurité sociale rembourse moins de 60% des dépenses de santé. De nombreux assurés sociaux ont le sentiment que leur « reste à charge » a augmenté depuis 5 ans, quel que soit le type de soins, à l’exception du médecin généraliste : consultations chez un spécialiste, lunettes, prothèses auditives, soins dentaires, médicaments….

Pour autant, 2 Français sur 3 conservent une bonne image de la Sécurité sociale et des mutuelles.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse de la Mutualité Française ainsi que les résultats complets du sondage Harris Interactive.

Source et informations sur www.placedelasante.fr

Imprimer

Commentaires

  1. Moi, depuis de un an et demi, voir un peu plus, je n’ai plus de couverture sociale. Je dois assurer par moi-même le paiement de mes médicaments (400€ environ), sans compter les analyses et radiographies. Je suis diabétique.
    Que dois-je​ faire? Tant que je n’ai pas mon statut de résident permanent au Canada, je ne peux rien espérer du gouvernement et la sécurité sociale me refuse tout remboursement. Je croyais qu’il y avait une entente entre le Canada da et la France. Dites moi où elle est!!!! Avec mes remerciements.

  2. Quel autre pays dilapide autant d’argent dans un système de transports médicaux caractérisé par des abus qui déapassent l’entendement? Système qui par ailleurs profite moins aux patients qu’aux sociétés privées qui ont trouvé là un excellent filon pour faire de l’argent.

  3. Bonjour
    j’avais une couverture sociale jusqu’à 2015,une fois divorce avec mon exfemme je me suis retrouvé sans couverture, actuellement je suis retraité au Maroc avec un montant de retraite 221 euros je voudrai savoir ai-je droit à une couverture sociale?
    De monsieur YOUNESSI MUSTAPHA

  4. Je suis résident en Indonésie depuis 4 ans. J’ai été radié par la Caisse Maladie, car pas de convention entre les 2 pays. Je continue de cotiser à l’Assurance Maladie, par une retenue à la source (20,11€/mois), de mon Assurance Retraite (CARSAT), sans toutefois bénéficier de couverture maladie,ni droits. Ma pension est faible 9,800.€/an, toutes Assurances retraites comprises. Pour être à nouveau couvert, la CFE me propose de régler 79.€/mois, en plus de la retenue obligatoire. Total= 1,190.€/an. Je ne vois pas comment vivre décemment, même en Indonésie, car j’ai également des charges annuelles de permis de séjour (kitas) à régler où sont compris également des Assurances (illusoires) et le quotidien.
    Si vous êtes dans mon cas ou vous connaissez des expatriés qui n’ont plus de couverture sociale, ayez l’obligeance de m’en faire part, par mail. Merci.

  5. A quand une couverture médicale et les bénéfices d’une carte vitale au moins pour les séjours en France des français résidants à l’étranger ?

  6. bonjour,

    Je vis en thailande et suis a la CFE qui me prends 4,2 pourcent sur mes pensions , si vous pouvez attendre 1 mois poue etre rembourse c est bien heureusement j ai une super mutuelle UDT qui traite les dossiers dans la journee apres e mail et feuille de remboursement CFE

  7. C’est une pagaille ! Le site CFE n’est toujours pas a jour ; il est difficile pour ne pas dire impossible d’avoir une reponse aux questions( le cas echeant, ca prends en moyenne 3 semaines ) ; l’association IMA / CFE apparait comme une arnaque ; de plus, dans le cadre d’une hospitalisation les standards baissent terriblement ( a juger a Bangkok, par exemple, la majorite des etablissements conventiones par IMA sont carrement sub-standard, et finalement pas veritablement meilleur marche < details pourront etre fournis si necessaire );certains hopitaux ont tellement mauvaise reputation que meme les Thais refusent de s'y faire soigner ); cette collaboration annoncee avec certaine fanfare met davantage en vue les disfonctionnement du systeme et prevoit de mauvaises surprises pour le portefeuille de l'assure independement du fait que les frais hospitalisation sont maintenent rembourse a seulement 80 % ( choix de l'hopital au bon vouloir de quelques administrateur en appretissage a IMA – que faire en cas d'urgence ? Il n'y a pas SAMU ni Pompiers en Thailande : ils vous laisse crever dans le caniveau apres avoir pris leur selfie. C'est la realite ); Qu'est ce qui se cache derriere cette association CFE/IMA ? artificiellement reduire le deficit de CFE – faire payer davantage l'assure – et le faire payer encore plus apres cette " annee experimentale "

  8. Je suis très étonné que seulement « près de 50% » de nos concitoyens pensent que la SS s’est dégradée depuis 5 ans. A côté des déremboursements, parlons aussi des délais nécessaires pour un rendez vous chez les ophtalmos, dermatos et autres ! Notre pays glisse lentement – mais sûrement – vers le tiers monde en matière de santé, mais pas de souci, le tiers monde vient se faire soigner – gratis – en France.
    Pour les français de l’étranger, il serait TRES souhaitable que nos représentants réaffirment auprès de la CARSAT et des différentes CPAM le droit
    à la sécu française (et à la carte vitale) des français résidents à l’étranger lors de leurs séjours en métropole. Ceci devrait être évident, mais ne l’est pas
    dans les faits. J’en ai fait l’expérience, et ne suis pas le seul !!!

  9. bonjour,
    Je suis en Espagne depuis bientôt 5 ans si je n’ai pas de problème pour la couverture sociale , je ne paie que 10 % sur les médicament , tout le reste est absolument gratuit, il n’en reste pas moins vrai que, au niveau de la prise en charge de la maladie c’est long et très compliqué. Au départ les médicament se limites a des anti-douleurs, pour obtenir des médicaments appropriés a votre maladie, il va vous falloir de longs mois, pour obtenir autre chose. Je trouve ça un peu lamentable.Je n’en peux plus de souffir. Pourtant je cotise comme tout le monde …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *