Français du Monde-adfe a rencontré Matthias FEKL

Français du Monde-adfe a rencontré Matthias FEKL, nouveau Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, le 15 septembre 2014 :

Après avoir présenté rapidement notre association et son engagement fort pour la réussite de l’élection des conseillers consulaires l’année dernière, Monique Cerisier ben Guiga a insisté sur la nécessité d’une politique clairement marquée à gauche en faveur des Français de l’étranger. Nous demandons

L’égalité de traitement des Français dans les consulats (où le personnel compétent dans le domaine social a quasiment disparu) afin que les Français « métis » ou dont la maitrise de la langue est hésitante n’y soient plus considérés comme indésirables, en particulier dans les situations de demande de rapatriement : M. Fekl qui a rédigé un rapport sur les moyens de « sécuriser les parcours des ressortissants étrangers en France » a été très sensible à notre demande et évoqué la formation des agents consulaires à l’accueil et au dialogue interculturel.

Une réforme de fond de la CFE à l’élaboration de laquelle le secrétariat d’Etat serait partie prenante aux côtés des Affaires sociales ; nous souhaitons y être associés et nous insistons pour que la présidence ne soit plus confiée à un parlementaire. Nous rappelons aussi que l’Etat doit assumer ses engagements financiers pour la troisième catégorie aidée (créée par la loi en 2002) car son retrait donne un signal politique négatif sur son engagement pour que la solidarité nationale s’exerce aussi en faveur des Français de l’étranger dépourvus d’assurance maladie.

Une aide sociale basée sur la solidarité : les conseils consulaires et les consulats doivent reprendre la main dans ce domaine, car les associations de bienfaisance ont une gestion parfois opaque et des choix d’attribution non dénués de clientélisme, malgré les tentatives de contrôle effectués par des consuls.

L’appui à la formation professionnelle et aide à l’emploi à l’étranger.
Ce secteur est sinistré : les crédits affectés ne sont pas employés car les structures mises en place par la gauche ont été méthodiquement démantelées pendant les présidences Chirac-Sarkozy

Une information sur la réalité de l’expatriation (que connait bien M. Fekl né en Allemagne où il a vécu 18 ans), afin que cessent les attaques des parlementaires sur la situation fiscale des français de l’étranger. Cela relève de leur méconnaissance totale de la situation socio-économique de l’immense majorité des français à l’étranger ainsi que de leur ignorance des conventions fiscales bilatérales que la France a négocié avec la majorité des Etats du monde. Enfin, nous avons rappelé que nous attendons la réponse de la Cour de justice de l’Union européenne sur la question de la CGS CRDS sur les revenus immobiliers en France.

La poursuite de la réforme des bourses qui devrait permettre de gommer quelques effets négatifs sur les familles modestes et les familles à revenus moyens dès lors qu’ils ont trois enfants.

Rappelant le double objectif de Français du Monde-adfe – que les Français à l’étranger s’intègrent dans leur pays d’accueil et qu’ils se sentent citoyens Français à part entière et agissent en tant que tels – Monique Cerisier Ben Guiga a indiqué que notre engagement dans le Téléthon 2014 est une façon de participer en tant que citoyens Français à une grande cause qui déborde largement les frontières.

Le secrétaire d’Etat a montré sa compréhension des sujets abordés et son intérêt pour nos propositions.

_______________

Décret n° 2014-1105 du 1er octobre 2014 relatif aux attributions déléguées au secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger
http://www.legifrance.gouv.fr
_______________

Rapport de Matthias FEKL, parlementaire en mission auprès du Ministre de l’Intérieur  (14 mai 2013) : « Sécuriser les parcours des ressortissants étrangers en France », Mise en oeuvre du titre pluriannuel de séjour, amélioration de l’accueil en préfecture et contrôle juridictionnel de la rétention et de l’éloignement : Rapport M. Fekl sur l’accueil des étranger en préfecture

Synthese du rapport-Fekl

Copyright photo : Sipa

Imprimer

Commentaires

  1. Résidant retraité à Malaga (Espagne) je lis la Lettre avec intérêt, merci aux rédactrices et rédacteurs. Mes gtands-parents étaient arrivés à Malaga en 1900, pour travailler dans la Compagnie (Française)des Chemins de Fer Andalous, jusqu’en 1932. L’Université de Malaga est en train de préparer une exposition de photographies du début du XX siècle sur les Chemins de Fer à Malaga (Archives de mon grand-père)pour faire connaître le rôle joué par cette entreprise française. Nous espérons qu’elle se tiendra dans le hall de la Gare de Malaga pendant un mois. Quand la date sera fixée, je vous la donnerai. La difficulté qui doit être surmontée, c’est le financement des agrandissements et l’impression d’un catalogue de cette expo, quelques milliers d’Euros à trouver pour le Centro de Tecnología de la Imagen, qui a scanné tous les documents. Espérons qu’il y ait une coopération de la part de la France. Les contacts ont commencé avec notre député en ce sens.

  2. honneur vous demander de bien vouloir m;informer de la procedure a suivre afin d;obtenir
    ma carte vitale etant ressortissant francais me trouvant en ce moment en algerie je pense bien que cela n;est pas du ressort du consulat francais a alger merci de pouvoir m;orienter
    en ce qui concerne ce cas merci

  3. Merci de cet article intéressant et de la documentation utile en PDF qu’il comporte.. je ne me sens pas en mesure d’émettre un avis positif, mais j’ai le sentiment qu’il faut ouvrir sur des actes!

  4. en réponse à monsieur Joël cabot : étant retraité de la fonction publique française vous cotisez à la sécurité sociale (prélèvement sur votre pension de retraite), ce qui vous donne droit à la prise en charge de vos dépenses de santé quand vous venez en France.
    De cela soyez assuré : vos dépenses de santé seront remboursées en vous adressant à la dernière caisse de sécurité sociale dont vous avez dépendu.
    en ce qui concerne la carte vitale qui simplifie bien les choses et permet de ne pas faire l’avance des frais de santé en France, et même si apparemment la CNAREFE parle des retraités du régime général (, il me semble que vous pourriez essayer de demander votre carte vitale via le site de la CNAREFE ou sur https://www.ameli-rfe.fr/

    Vous pourriez aussi demander à votre ancienne caisse de sécurité sociale française s’il vous est possible d’obtenir la carte vitale et comment …

  5. Il faudrait analyser aussi la situation des consuls honoraires, quelquefois même pas français, qui, en conservant leur « poste » pendant des decennies se comportent, de manière très malsaine, comme des caciques despotes aussi bien vis-à-v-s du Consulat Général (chaque fois qu’un consul part ils prennent de la force) que vis-à-vis des Français vivant dans leur région, ternissant l’i,age de la France et pouvant même à la longue constituer un danger.

  6. Il est trés important de tenir compte de l´ensemble des groupes de Francais sans discrination pour éviter que ce qui se passe dans les consulats ne reflète pas la situation qui prévaut en France. Pour cela il faut une formation adéquate de votre personnel. En ce qui concerne mon expérience personnelle, j´ai toujours été extrêmement bien servie parce que je connais une de vos secrétaires personnellement dont j´ai fait la connaissance durant mes activités à Mayence (Professeur de Francais au centre culturel francais). Depuis 1990 j´habite à Grünstadt et je dois dire que mon côté allemand m´a aidé á faire partie intégrante de la communauté allemande de Grünstadt. Depuis 2009 je fais partie du Beirat für Migration und Integration de Grünstadt et de Bad Dürkheim et je m´apercois un peu tard que j´aurais pu être très utile dans le domaine de l´intégration de mes ressortissants. D´autre part mes origines algériennes font que j´ai une relation privilégiée avec les ressortissants algériens vivant dans notre région. Ce que je déplore, c´est de m´être rendue compte trop tard de toutes les activités intéressantes et utiles que j´aurais pu exercer si j´étais rester vivre à Mayence. Ceci dit il ne faut pas sousestimer les conséquences de l´isolement du Francais à l´étranger. Il y a des gens privilégiés (c´est aussi un problème de niveau culturel) qui bénéficient d´une ouverture d´esprit leur permettant dans un temps trés court de trouver partout leurs repères. Ce n´est pas le cas de tous. Tout le monde n´a pas cette compétence sociale. Ce sont justement ces personnes là qu´il faut guider au début de leur arrivée en Allemagne de facon à ce qu´elles ne perdent pas trop de temps pour comprendre comment la société allemande fonctionne.Le travail d´accompagnement de ces ressortissants aura un effet de multiplication car automatiquement leus enfants vont en bénéficier. Quand vous aidez une personne , vous aidez indirectement toute la communauté dont elle fait partie. Il faut tenir compte des problèmes spécifiques de ces différents groupes non pour les distinguer mais au contraire pour leur permettre d´assumer pleinement leur responsabilité de Francais á l´étranger. De ce point de vue l´éloignement de la France peut être une expérience enrichissante, une chance d´apprécier la France et peut de revenir vers elle.

  7. propositions positives, mais mener de front le Commerce extérieur et la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger cela ne fait-il pas beaucoup ?

  8. Oui il doit y avoir doublon, car je n’ai jamais reçu de réponse. Que dois-je faire ?

  9. Je suis retraité de la Fonction Publique Française, et que devons
    nous (mon épouse et moi) faire pour pouvoir bénéficier de la
    couverture Sécurité Sociale Française, lors de nos séjour en France?
    Sachant que nous ne pouvons utiliser la CNAREFE, service qui s´adresse
    aux retraités français du régime général résidant à l´étranger (et
    donc pas les retraites du régime de la fonction publique!)
    Que faire pour avoir la carte VITALE?
    Merci de répondre

  10. Quid de la taxation sur les plus-values immobilieres, qui frappe les Francais non residents dans l’Union europeenne a hauteur de 50%, un taux parfaitement discriminatoire compare a celui qui est applique aux Francais residents sur le territoire et aux Francais residents dans l’Union europenne. Il me semble que l’egalite devant l’impot est l’un des fondements de la republique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.