Lettre ouverte de la ministre déléguée chargée des Français de l’étranger

Cinq mois après son entrée au gouvernement, Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, a souhaité adresser une lettre ouverte aux compatriotes établis hors de France, afin de leur rappeler notamment les chantiers qu’elle a lancés et ses engagements.

 

« Chers compatriotes établis à l’étranger,

L’existence d’un ministère des Français de l’étranger traduit la conviction profonde du chef de l’État que, par-delà votre expatriation, vous appartenez à la Nation. Elle vous doit à ce titre solidarité et protection. » […]

Pour lire la lettre dans son intégralité, cliquez ici.

 

Imprimer

Commentaires

  1. C’est bien d’avoir des convictions ,des actions c’est pas mal non plus .Faites donc le forcing pour multiplier les centres hospitaliers conventionnés avec la C.F.E et cela de façon que les résidents français en thailande et aux quatre coins du pays et non pas seulement à BANGKOK ou PATTAYA ,aussi CHIANG MAI ,CHIANG RAI et d’autres grandes villes ou le pourcentage de résidents français n’est pas négligeable n’avancent pas d’argent .Voila à quoi il faut vous atteler ,c’est très important.Qu’attend on? ça traine bla bla bla ,agissez!!!!!!!

  2. Quand est ce nous Français de l’étranger pourront enfin avoir accès à la télévision française sur internet? Notamment France Télévisions et l’application Pluzz ?
    Merci de votre retour

  3. les 3 premieres lignes et j’ai compris « Elle (la nation) vous doit… solidarite et protection »…
    Bravo !
    tous ceux qui ont eu besoin de la securite sociale ont vite compris ce que peut signifier solidarite et protection… des mots mais pas de remboursements !!!

    bravo et merci a nos elus de leurs valeureux efforts…

  4. Madame,

    C’est une lettre bien ecrite mais sans beaucoup de contenu.
    Personnellement, expatrie depuis 20 ans a travers une dizaine de pays, je ne vois aucun interets aux quatre points mentiones.

    Cordiallement
    JM

  5. madame la ministre ,
    si vous voulez faire quelque chose pour les français vivant a l etranger : supprimer cette loi recente qui consiste a surtaxer les expats sur la vente d un bien immobilier en france
    Cordialement
    Peyrard jean louis

    ps: je vends normalement un bien immobilier au mois de decembre , si vous voyez le pere noel , mettez lui une bonne nouvelle dans sa hotte

  6. « L’enseignement français à l’étranger… » rien que l’expression prête à rire. Habitant la Thaïlande, j’ai rencontré à plusieurs reprises des « enseignants » de l’Alliance Française de Bangkok. Lorsque j’ai demandé s’ils étaient de vrais enseignants dans leur pays d’origine, ils ont tous répondu que non, personne n’a au moins le CAPES…ils étaient tous « prof de piano », ou « artistes », ou « prof de théâtre », dessinateurs…………..la France à l’étranger, surtout à Bangkok, ne brille pas grâce à son « Alliance »…Bravo.

  7. des mots, toujours des mots. On attend surtout des faits et des actions concretes.

    Quand je lis que la nation nous doit ‘solidarite et protection’ j’espere que la nation sera juste pour ne pas creer cette taxe speciale pour les residents a l’etranger. Quelle aberation! Je souhaites que ce gouvernement, qui n’aime pas les riches, et semble t-il pas les expats, ecoutera tout de meme Nicole Castioni [qui a promis de se battre à l’Assemblée contre la taxation des Français de l’étranger, l’ayant dit simplement: ‘ce n’est pas acceptable’].

  8. j’ai lu la lettre. Je suis expatrie depuis 35 ans, j’aime aussi mon pays d’origine meme si ce n’est pas comme Michelet! Je ne vois pas ce que Madame le Ministre compte apporter a ceux de ma generation qui sont a l’etranger; selon la lettre il semble qu’il ne faille pas attendre grand chose…ce qui n’est pas surprenant…en tout cas beaucoup moins que la creation d’un Ministere specifique!

  9. Voyons si ce gouvernement exemptera les Francais qui sont postes a l’etranger pour des raisons professionnelles des impots fonciers de leur pied-a-terre en France, seul (et actuellement couteux) lien qui les rattache a leur pays d’origine…en ce qui me concerne je ne sais pas si je ne vais pas plutot decider de vendre et de prendre ma retraite dans un pays a la fiscalisation plus clemente…

  10. Bonjour Madame la Ministre,
    Je réside à MADAGASCAR, je suis Français de plusieurs centaines d’années, et par la faute de la mauvaise tenue des registres de l’état civil de Tamatave, et par l’incompétence des services de l’état civil du consulat général de France à Tananarive.
    Ma fille qui est née le 15 février 2011 à Tamatave n’a toujours pas la nationalité Française pour acte non authentique, mais l’acte de naissance était bien signé et avec le tampon de l’officier de l’état civil je suis marié avec la maman et nous avons une première fille née le 11 avril 2008 à Tamatave qui a la nationalité Française elle sans problème.
    En effet il y a de nombreuses bévues faite par une employé Malgache avec des agissements pas très clair celons les familles qui déposent les dossiers de transcriptions. Certains sont acceptés sans problèmes et d’autre sont refusés sans explications malgré qu’ils viennent des mêmes registres avec les mêmes erreurs dessus pour quoi ?
    J’ai posé la question à Mme MONNIER consul adjointe à Tananarive a ce jour aucune réponse ?
    De plus ils utilisent des documents photographiques pris sur les registres de l’état civil Malgache sans les autorisations préalables fournit par le tribunal de grande instance de Madagascar.
    En effet cette demande vient d’être déposée, le 24/10/2012 par Mr Marsaud Député de la 10 éme circonscription a la demande du consul général.
    Si je ne me trompe pas tous documents obtenus illégalement ne peut être retenue comme preuve de quoi que se soit.
    Par conséquent nous demandons au consul général et au procureur de Nantes de reprendre tous nos dossiers refusés a cause des informations eu illicitement.
    Et de considérer que comme le stipule les lois Malgache que tout document d’acte d’état civil signé par l’officier de l’état civil ne peut être contesté et es un document authentique !!!!!!!
    Madame la Ministre, il serait temps que vous fassiez des investigations sur les agissements de certaines personnes au sein des consulats de France à Madagascar, (état civil et service des visas)
    Trop d’injustices on lieu pour certaines personnes et pas pour d’autre, une citation, (celons que vous soyez riche ou pauvre le traitement de vos dossier ne sera pas identique) voila la devise d’une certaine catégorie d’employé de nos consulats.
    Il faut que vous sachiez qu’il y a beaucoup de familles ici à Madagascar qui sont dans le même cas que moi.
    J’ai a la demande de Mr Jean Daniel CHAOUI constitué un collectif de défense du droit a la Nationalité Française pour nos enfants qui sont lésés par la négligence, et la faute de personne non Française et aillant la possibilité de nuire au Français ( citation de cette employé, les Français qui ont des problèmes on en à rien a foutre ils on des sous ils ont qu’a payés).
    Salutations respectueuses
    Mr Michel Chauvet

  11. Cette dame, soit se moque de nous, soit est inconsciente. On ne peut afficher aussi insolement un tel cynisme après ce que le Gouvernement a fait subeir aux français de l’étranger. Il faudrait le lui rappeler : suppression de la gratuité scolaire, application de la CSG et CRDS aux revenus en France se traduisant par un doublement de l’impôt.
    Madame la Ministre, vous prétendez nous défendre ? Alors comment acceptez vous que nous devions payer les impôts sociaux (CSG et CRDS) et nous n’avons droit à aucune prestation sociale ?
    Comment avez vous pu accepter cela ? Alors que pendant la campagne électorale vous vous étiez vantée que grâce à vous Srakozy avait reculé pour l’imposition des français de l’étranger, que vous nous aviez assuré qu’il n’y aurait pas d’impôts nouveaux et que 2 mois plus tard vous approuvez le doubement de l’imposition des français de l’étranger.
    Vous vous affichez peut être d’un titre de minsitre des franhçais de l’étranger, mais vous ne les défendez pas, vous exerçez à merveille le sentiment profond de la gauche à notre égard : ce sont des salauds qu’il faut faire payer. Vous ne pouvez vous prétendre qu’à une représentation de façade à notre égard que vous offre votre poste ; au regard de votre action, nous ne vous conférons rien, mais absolument rien comme droit de nous représenter.

  12. Je suis savoyarde et j’habite une petite ile de Sicile depuis 40 ans. Je dpois à mon pays une éducation dont seulement ici j’ai pèu me rendre compte a quel point elle était démocratique- Et avide de justice. Je poursuit depuis plusieurs années une lutte acharnée, pour la résolution du problème des déchets, ici très peu considéré, et grace ad une opiniatreté ici inconnue, je crois de parvenir bientot a un résultat important.
    J’ai aussi un autre objectif, dont j’aimerai entretenir les autorités de mon pays, au sujet d’un projet relatif a la creation d’un centre, que je voudrais dédicacé à la mémoire de mes amis disparus, les grands vulcanologues Maurice et Katia Kraft. Un complexe Musée de la Vulcanologie, Auberge de la Jeunesse, avec salles de conférences e bibliothèque. Le volcan Stromboli, unique au monde par ses éruptions continues et visibles de très près, est Patrimoine Unesco, et je reve d’un jumellage avec les volcans au repos d’ Auvergne. Y serait-il la possibilité, selon vous, d’une aide, d’une participation, d’un interet quelconque de la part de notre gouvernement, il s’agirait de l’acquisition d’un très gros ensemble de constructions abandonnées, dont la remise en état ferait facilement l’objet de financements de l’Union Europeenne et aussi de la Region Sicilienne,et l’oeuvre réalisée permettrait a beaucoup de jeunes étudiants français (et autres) d’effectuer des séjours d’études avec leurs profersseurs aux meilleures conditions possibles, dans une ile d’une grande richesse, absolument ignorée malheurerusement, par les italiens memes. Cordialement.

  13. Madame la Ministre,
    Chere amie,
    J’ai ete tres heureux d’avoir eu le plaisir de vous parler tres brievement au cours de la visite du President a Londres en juillet. Apres un arret de 4 ans, je viens de reprendre ma fonction de Consul Honoraire. j’en suis tres fier et tres honore, mais cela risque d’etre de courte duree puisque la limite d’age des Consuls Honoraires est 70ans. je vous ai envoye une lettre a ce sujet il y a quelques mois et j’espere que vous aurez la possibilite de m’aider dans mon combat. A mon avis (naif, sans doute) il suffirait dans un premier temps d’une decision du Ministre des Affaires Etrangeres. je sais que vous etes tres occcupee, mais le temps presse car en 2014 nous serons 4 Consuls Honoraires a atteindre les 70ans, et, comme vous le savez sans aucun doute, trouver des Consuls Honoraires n’est pas chose facile.
    Dans l’espoir de vous lire tres bientot,
    Veuillez agreer, Madame la Ministre, l’expression de mes sentiments distingues.
    Yvan Besnard
    Consul Hnoraire de France, Chester, R.U.
    President de l’Association des Consuls Honoraires de France au Royaume Uni

  14. Bonjour,
    je suis français vivant depuis deux ans à San Francisco avec mon épouse et nos trois enfants.
    En lisant cette lettre ouverte, il me semble intéressant de préciser la situation de certains Français à l’étranger, en ce qui concerne l’éducation, et la « réforme » des bourses.
    La suppression de la PEC (enfants au lycée) en pleines vacances scolaires a bel et bien précipité un grand nombre de familles Françaises dans un inattendu piège, sans laisser à personne ni le temps ni le choix de pouvoir s’adapter.
    Concrètement, ici à San Francisco, si vous tenez à laisser vos enfants dans le système scolaire Français, il y a un Lycée et un seul, sous le contrôle du ministère de l’Education Nationnale Français.
    Cependant, les frais de scolarité des enfants dans ce lycée Français sont de la maternele à la 3eme d’environ 17 000$/an ( environ 13150€) et de 23500 $/an (soit environ 18200€) pour les enfants de la seconde à la terminale. Avec cette suppression de PEC, les familles concernées ont dû trouver l’argent en urgence durant l’été (ceratines ont 3 enfants entre la 2nd et la terminale…) avec pour plusieures d’entre elles, l’obligation de retirer leurs enfants du système scolaire Français, n’ayant plus aucun choix. Le processus des bourses et sa soi-disante réforme proposent une aide dérisoire et des conditions de revenus pour leur obtention qui sont juste improbables. En gros si vous gagnez assez peu d’argent par mois pour en bénéficier, vous ne pouvez pas vivre à San Francisco, une des villes les plus chères des USA.
    Cette lettre ouverte creuse et obséquieuse ne sert à rien, la première chose qu’un gouvernement devrait faire pour ses citoyens à l’étranger est de les respecter, de leur garantir les mêmes droits que les citoyens Français vivants en France, à défaut les immigrants en situation irrégulière en France, à savoirentre autre la gratuité de l’école pour ses enfants. Je suis Français, je vis et travail aux USA, je ne suis pas américain. L’amalgame systématique fait par l’actuel gouvernement entre les revenus de certains Français les Français expatriés est lamantable, sans doute n’est-il que le fruit d’une méconnaissance absolue de cette partie de la population.
    Lorsqu’une famille Française décide ou non de partir en expatriation, surtout aux USA, le coût de la scolarité et de la santé est un élément déterminant. Nous avons rencontré en Septembre une famille qui a décidé en Mai dernier de venir ici, avec deux enfants au lycée, il se retrouvent avec 4000$ d’école par mois à payer en plus. Madame Conway-Mouret dit dans cette lettre: » Après vingt-cinq ans d’expatriation, j’aime la France avec la même passion exigeante que Lamartine, Jules Michelet ou Fernand Braudel. J’ai aussi la certitude qu’en étant à votre écoute, la France pourra davantage compter sur vous et se grandir encore. » Que c’est beau! Mais que c’est bête et méprisant! Vive ce gouvernement! Vive la FRANCE!

  15. Bonjour

    je vis au Cambodge à Phnom Penh. Je ne suis pas jeune puisque agé de 70 ans mais je crois qu’il vous serait utile d’avoir des représentants des jeunes ( moins de 35 ans) qui s’expatrient. Ils donneraient une sensibilité forte complémentaire de celle des ainés.
    Merci pour votre communication

  16. plafonnement quotient familial, CSG non résidents, 50% de taxes plus value en cas de revente d’un bien, les récentes reformes ont plus que doubles nos impôts.
    Grace a des revenus locatifs plus ma pension j’ai la chance extraordinaire d’avoir130.000 euros de revenus.
    Mais :

    3 enfants dont 2 au lycée français de Shanghai : 45.000 euros par an
    25.000 euros impôts + 20.000 euros de CSG
    50.000 euros de remboursement crédit
    total, la vie devient dure, notre expatriation remise en cause.
    Etant donne que les expatries envoyés par les grandes entreprises voient les frais scolaires payes par leurs entreprises qui elles-mêmes les déduisent de leur bénéfice, ne serait-ce pas équitable que les français payant eux-mêmes les frais de scolarité puissent les déduire de leurs revenus dans la déclaration de revenus ?

  17. Bonjour,
    Pourquoi lorsque l’on vie a l’étranger, nous payons toujours de la sécurité sociale qui nous ouvre aucun droit.
    Sans compter des remboursements de misères de la CFE (pour exemple, suite a un accident de moto et des soins journaliers a l’hôpital, dépenses engagées 1200 Euros remboursement CFE 375 Euros ?????)et des délais de remboursements de 6 mois CFE + mutuelle.
    Je paie donc des impôts en France, la CSG, la RDS, la sécurité sociale, la CFE la mutuelle tous ce qui fait le bonheur d’être Français en quelque sorte….pourquoi??? ont peut se le poser la question.
    Cordialement

  18. Bonjour,

    Curieusement vous ne citez pas parmi les chantiers que le gouvernement dont vous faites partie a mis en route, l’augmentation des impôts sur les revenus locatifs des français établis hors de France (CSG de 15.5% qui viendra s’ajouter aux 20% de taux d’imposition forfaitaire sur les revenus locatifs), ni du projet de faire payer un impôt sur la valeur locative des logements vides des Français établis hors de France.

    Sachez Madame, qu’un grand nombre de français expatriés (dont je fais partie)travaillent pour des entreprises locales dans leurs pays d’accueil et n’ont donc aucun avantage lié à l’expatriation. Si nous partons, ce n’est pas pour nous évader fiscalement, mais tout simplement pour avoir un travail. Nous pourrions choisir la solution de facilité – vivre des allocations chômage en France – mais nous avons choisi de ne pas vivre aux crochets de nos compatriotes, et de quitter nos familles, nos amis, et nos avantages sociaux pour vivre dignement de notre labeur.

    Je vis en Afrique depuis 6 ans, où les systèmes de santé et d’éducation sont inexistants, sans parler des problèmes réguliers d’approvisionnement en eau potable et en électricité. Je paie 30% d’impôt sur mes revenus dans mon pays d’accueil, desquels je ne puis déduire ni mes cotisations à la CFE, ni les frais de scolarité des mes enfants (30 000 Euro par an, rien que pour les frais de scolarité). Je ne suis pas logée par mon employeur, et dois louer ma maison en France pour pouvoir me loger dans mon pays d’accueil. Si je vivais en France avec le même salaire, je ne serais imposable qu’à hauteur de 14% sur mes revenus professionnels.

    J’ai choisi de travailler à l’étranger, mais de faire verser mon salaire en France, dans une banque française, et de garder ma maison (que je dois louer pour payer mon loyer en Afrique). L’attitude de votre gouvernement, qui stigmatise les français établis hors de France en les présentant comme des évadés fiscaux, et qui alourdit l’imposition sur nos biens (déjà élevée), est scandaleuse. Je comprends que les 15.5% de CSG vont contribuer à la réduction du déficit de la sécurité sociale. Dans ce cas, il serait légitime que nous puissions déduire de cette contribution les montants que nous versons à la CFE et pour l’éducation de nos enfants hors de France. Et il serait légitime également que cette contribution s’applique à tous les français, y compris ceux qui résident en France. Mais vos amis du gouvernement n’y ont aucun intérêt, car la plupart d’entre eux disposent de revenus locatifs sur lesquels ils n’ont pas l’intention de payer un centime supplémentaire d’impôt.

    Les mesures prises par votre gouvernement vis à vis de nous sont injustes, discriminatoires, et nous incitent fortement à vendre nos biens en France, vider nos comptes bancaires, et à aller investir notre épargne ailleurs.

    Vos mesures ne luttent pas contre l’évasion fiscale, mais au contraire y incitent fortement.

  19. Madame,
    Si je me rapatrie en France, pour le travail ou pour la retraite, j’ai envie de garder ma résidence aux USA, d’abord pour pouvoir revenir régulièrement voir ma famille, soit pour mes enfants, qui sont double nationaux. Est-ce qu’il est vrai que l »ISF me sera imposé sur la valeur de cette résidence? C’est de quoi décourager le rapatriement.

    Cordialement, James Rubin-Braesch

  20. Bonjour,
    Vous parlez de la modernisation du service consulaire dans votre lettre ouverte du 25 octobre.
    Je viens d’avoir un problème avec le Consulat pour le renouvellement de mon passeport, une procédure qui devrait être des plus simples. Malheureusement ce n’est pas le cas avec le Consulat de Londres qui n’est vraiment pas à l’écoute des français. Ayant besoin de renouveler mon passeport j’ai appelé le Consulat pour demander la procédure à suivre. L’employé m’a dit qu’il fallait réserver un rendez-vous sur leur site internet à partir de 18h une semaine à l’avance et que c’était impossible de réserver plus tôt. Donc une semaine avant la date d’un séjour à Londres je me connecte pour découvrir qu’il n’y a aucune rendez-vous disponible jusqu’au 9 novembre.
    Cela m’oblige à revenir à Londres spécialement pour ce renouvellement, donc des frais de voyage en train, et ensuite je dois revenir une nouvelle fois pour le prendre quand il sera prêt.
    C’est totalement inadmissible que les formalités pour des documents français soient si compliquées et que le Consulat ne fasse pas plus d’effort pour faciliter les démarches des résidents français en Grande Bretagne.
    Je vous remercie d’avance de vos commentaires à ce sujet.
    Meilleures salutations
    Bernadette Richmond Piot

  21. Beaucoup de francais ont quite la France pour trouver des opportunites que celle-ci n’offre pas. Plus que le gout du voyage ou la peur des impots, c’est trouver un travail, avoir une carriere, qui a force des francais hors de France. De quel droit la France dirait elle maintenant « donnez nous votre aide, vous nous appartenez »? Vous parlez helene de contribuer avec notre sensibilite, alors que nous savont tres bien que la France veux notre argent!

    Mon avis est que beaucoup de francais sont partis a cause de la France, et qu’ils me lui doivent rien.

  22. Madame,
    en tant que francaise vivant depuis la fin de mes etudes a l’etranger (j’ai travaille au Royaume Uni, aux Pays-Bas, au Congo et maintenant au Ghana). Je suis atterree par plusieurs choses:
    – d’etre appellee une exilee fiscale et de voir que certains voudraient me taxer au dela des impots que je paye deja en France (taxe fonciere) sans recevoir aucune contrepartie (je n’ai ni secu, ni retraite…)
    – de voir que l’on se se souvient des francais de l’etranger que lors des elections… le reste du temps la France se preoccupe bien peu de nous
    – de voir que mon adresse email a ete distribuee, sans aucun accord de ma part, aux differents candidats a la presidentielle, qui ont polluer ma boite mail de facon quotidienne pendant des mois… la communication de ces donnees par le consulat est ILLEGALE!!!!
    Que comptez vous faire??
    Bien a vous

  23. je suis confronté chaque année au problème suivant : j’habite la Belgique et depuis peu la Flandres plus exactement. Comme je suis retraité et touche une petite pension en France, on me réclame une attestation de lieu de résidence. Or comme cette attestation n’est pas en néerlandais, la maison communale ne veut pas le remplir. Pouvez-vous régler ce problème administratif ? Car en somme ce document étant en plusieurs langues il ne devrait pas y avoir de problème de traduction mais la volonté de solutionner un problème.
    Merci d’avance

  24. Madame,
    Je suis à la fois ravi des propositions de  »chantier » qui sont indiquées dans la lettre mais aussi très inquiet par la promesse que peut contenir les phrases  » …effort de redressement sans précédent qui doit être à la hauteur des défis auxquels il est confronté. Les Français établis hors de France ont toute leur place dans cette démarche ». Malheureusement je crains qu’une fois de plus, nous ne soyons que des acteurs du redressement en payant d’avantage.
    Je suis expatrié depuis 30 ans avec quelques retours en France, j’ai pu, au combien apprécier la piètre qualité de nos services consulaires et surtout leur disponibilité limité, le cout de l’école française qui dépasse de loin celui des écoles privées les plus huppées de la métropole, et quels mots pourrai je utiliser pour parler de la représentation tout en restant correct.
    Néanmoins et pour compléter le tableau, je voudrais tirer un coup de chapeau à tous les corps d’armée (Gendarmerie, armée de terre, air et marine, et…) qui font preuve d’un réel dévouement pour les expatriés et qui sont capables des plus grands sacrifices pour garantir la vie des personnes françaises à l’étranger. J’ai bénéficié plusieurs fois de leur aide et protection, et si courage et engagement veulent encore dire quelque chose, alors ces hommes et femmes en sont le plus bel exemple.
    Aujourd’hui le sentiment que nous avons nous expatriés, c’est que nous sommes une vache de plus à traire. L’image est certes peu flatteuse pour des personnes qui pensaient être le fer de lance d’une économie de conquête, mais elle correspond bien à ce que pensent nos compatriotes expatriés. Partir est souvent une nécessité, et pour beaucoup de personnes c’est synonyme de rupture, abandon, isolement. Certes on a tous entendu les discours sur le multiculturel, la diversité, la découverte voir l’aventure qui ne sont des mots prononcés que par ceux qui ‘’restent’’ auxquels on aura ajouté pour faire bonne mesure ‘‘Vous, vous avez de la chance… »
    La situation économique de la France, une vision très court terme et l’idéologie politique du moment risquent de compromettent les beaux plans que vous présentez.
    Alors Madame la ministre, si le souvenir de vos expatriations pouvait vous servir à résister dans vos convictions sur l’intérêt d’avoir des français travaillant a l’étranger, peut être penserait-on a nous de manière plus positive et enfin de réels efforts seraient faits pour favoriser et garantir la présence de des expatriés hors de France.

  25. Tout d’abord, je suis consciente de votre bonne volonté, et je pense que vous ne pouvez pas faire pire que le précédent gouvernement pour la représentation des français à l’ étranger, enfin pour tous ceux qui n’ont pas de grosse fortune.
    Je vous soumet un problème qui est celui de tous les fonctionnaires qui ont travaillé à l’étranger et qui y reste pour des motifs familiaux pour leur retraite. Nous avons cotisés toute notre vie à la sécurité sociale et payé nos impots en France. L’âge de le retraite venue, nous payons toujours de la sécurité sociale mais nous devons en plus nous inscrire à le CFE, ainsi que nos enfants pour bénéficier d’une couverture sociale, ce qui fait une somme assez considérable avec une retraite de fonctionnaire. Bien à vous, bon courage.

  26. Madame la Ministre, madame,
    je suis retraite et je m’insurge contre le fait je pay 2 fois mon assurance maladie
    a savoir sur mes retraites et la c f e. j’ai cotise pendant 4o ans, et a l’age de la retraite ont vous dit parte au soleil, mais ce que l’ont oublie de dire vous ne serez plus assure a la caisse primaire. je trouve cela honteux, scandaleux et l’on donne c’est avantage a des gens qui n’ont jamais cotise, incroyable je reve ont marche la tete a l’envers. et pour les impots a la declaration, marie, handicape, les pqrt du quotien familial ont n’en tiens pas compte et ont vous applique 25 p cent c bien content.merci la france
    Madame la Ministre beaucoup de blabla et beaucoup d’injustices.

  27. J’ai 40+ ans, je suis expatrié au moyen orient depuis 6 ans, et précédemment c’était aux USA. J’ai aussi travaillé 9 ans en France.

    Les commentaires sont affligeants dans leur très grande majorité!

    L’investissement fait par la France sur chacun de ses citoyens, est ce qui permet, arrivé à la période active de votre vie d’apporter votre contribution à la société française. Alors ceux qui, comme moi, travaillent à l’étranger pour des entreprises étrangères devraient se faire discrets et même se sentir redevable de l’éducation obtenue en France. Pour ceux qui travaillent pour des entreprises françaises en statut d’expatries, n’essayez pas de faire pleurer nos compatriotes restés en France quand à vos conditions difficiles, les entreprises vous compensent généreusement pour cela. Soyons honnêtes sur ce que nous payons par rapport à notre patrimoine et nos revenus ! Regardons aussi quel serait notre mode de vie en France. Et j’inclus dans cela ceux qui valorisent leur expérience à bon prix, ou ceux qui galéraient en France et sont partis pour une vie meilleure et un job: c’est un choix personnel.

    A ceux qui demandent ce que la France fait pour vous : Etes vous prêt à abandonner votre passeport français si confortable pour voyager, ou être protégé par l’armée française si besoin est. Savez vous que les américains, aussi longtemps qu’ils conservent leur passeport US doivent payer les parts Federal et State de l’impôt sur le revenus sur leurs revenus MONDIAUX ?

    A ceux qui demandent les mêmes droits en vivant à l’étranger qu’en France : il faut donc une éducation gratuite jusqu’au bac, et pourquoi pas des universités françaises, des écoles d’ingénieur et même une annexe de l’Opéra de Paris, de la Bibliothèque Nationale et autres activités payées par les impôts.

    Les services consulaires ont une marge de progrès ? Tout à fait d’accord, mais avez-vous dans vos relations d’autres expatriées Européen, ou autres ? Leur avez-vous demande comment se passait le renouvellement de leur passeport ou la scolarisation de leurs enfants ? Vivre à l’étranger ce n’est pas comme vivre en France, il faudrait arrêter de refuser les obligations de la citoyenneté française pour ne conserver que les droits. Mais comment font les expatries Italiens, Allemands, Polonais, Suédois ou même Anglais pour élever leurs enfants ? Vous pensez qu’ils ont des lycées ou une protection sociale fournies par leur gouvernement a l’étranger ?

    La situation devient difficile en France, on demande aux Français Résidents des sacrifices, pourquoi les expats en seraient exempts ?

    Pour finir, dans les commentaires 2 éléments en contraste fort : un consul honoraire s’agrippant a son titre malgré la limite d’âge, et un commentaire fort pertinent d’un senior suggérant que les représentation des Français de l’étranger devraient comporter plus de jeunes. Les problèmes de rentiers (ou futurs rentiers) ne seraient pas dans ce cas les seuls exposes à la discussion publique.

  28. J’estime que les nouvelles règles d’attribution des bourses à l’étranger devraient mieux prendre en compte les enfants à charge ayant entrepris des études supérieures en France ou dans l’Union européenne. Ce n’est que très partiellement le cas pour les études en France actuellement et le fait d’étudier hors de France écarte toute possibilité de déduction. Ces règles, qui établissent une discrimination de fait entre les familles ayant des enfants étudiants à charge ou n’en n’ayant pas et qui excluent pour ceux-ci la possibilité d’étudier hors de France, même dans un pays de l’Union européenne, pour les familles sollicitant une bourse, me semblent injustifiables et inadaptées.

  29. Simplifier les procédures administratives relatives à l’état-civil serait une s mesure hautement appréciée. La possibilité, entre autres, d’obtenir certains documents par voie postale sécurisée (l’équivalent dans tous les pays étrangers du « recommandé » en métropole), la possibilité de soumettre, pour l’obtention des pensions annuelles régulières, un certificat de vie délivré par un avocat assermenté reconnu par le pays de résidence (et ce pour éviter de longs trajets et queues d’attente, quitte à encourir certains petits frais), un délai de soumission de ce certificat plus étendu – voilà quelques unes des améliorations dont j’aimerais personnellement pouvoir bénéficier.

  30. Monsieur Lemmens lucien , les Abourioux 12 200 St salvadou
    a
    Masdame la ministre Helene Conway-Mouret
    Madame je suis Francais fier de l’ etre, memebre de l’ A.D.F.E , je vivais a Tamatave, j’ ai eu de filles, Wendisca née le 30mars 2006 et Yvette Alphonsine Lemmens née le 15 decembre 2010 a Tamatave, de maman Malgache: je » bat  » avec le consulat de Tananarive qui refuse de les transcrires, sous le motif erronné que mes filles ne sont pas declarer sur les registres de la mairie de Tamatave, tout cela a cause de fonctionnaire trop zelé , qui ne ce donne meme pas la peine de verifié , ors moi je peux prouver et fournir les preuve que mes filles sont bien inscrite et reconnu sur les registres d’ Etat Civil de la mairie de Tamatave;de plus le Procureur de la République Malgache ma produit deux lettres qui confirme la valeur des actes que j’ ai produit au Consulat .
    J’ ai ecrit envoyer Chrono Post , des A.R au consul Laurent Polonceaux et a la Vice Consul madame Monnier , ils ne mon jamais repondu !!!!!!!!!ni donné la raison il y aplus de 70 familles dans cette situation , ou les enfants sont des otages au bon vouloir de ses fonctionnaires
    J’ ai du rentré en France a cause de problem cardiovasculaire, je suis donc séparé de mes filles qui me reclame depuis 1 an 1/2 a chaque coup de téléphonne , mes filles ma reclame , et pense que ne veux pas d’ elle , et sa fini en pleur , moi aussi cette separation , une torture a cause de leurs zéle .
    Mes filles parlent Francais , vont a l’ école .Madame mes parents mon appris a vivre dans le repect de notre République et des Droits de l’ homme,j’ éléve mes filles dans le meme principe. Je peux vous fournir tout les papiers de mes filles , actes de naissance ,reconnaissance, acte d’ accouchement, lettre du Procureur de la République de justice Malgache qui prouve l’ authenticité, des documents Madale je fais appel a vous car mes filles doivent retrouver leur droits et l’ honneur d’ etre Française , actuellement la seule personne qui c’est penché sur notre affaire , Mr Jean-Daniel Chaoui , pour que nos enfants retrouve leurs droits Français .
    Madame la Ministre je vous remercie de votre diligence et vous prie de croire en mes salutaions respectueuses du a votre rang :
    MR LEMMENS lucien membre de A.D.F.E

  31. Bonjour madame, je vous écris de Madagascar, je suis français ayant deux enfants avec une malgache, nous avons transcris l acte de naissance de nos filles l’une née a Tamatave qui quelques mois après sa transcription nous a été envoyé que l acte de naissance était apocryphe, nous avons envoyé plein de courriers au consulat de Tananarive pour savoir ce dont nous devions faire mais il nous ont jamais répondu, a notre grande surprise notre deuxième fille est née, cette fois ci nous avons transcrit l’acte au consulat de Tananarive et on nous a dis que le dossier de la dernière il n y avait aucun problème a le transcrire mais jusqu’à ce jour 1an et 6mois avec quelque Courier envoyé au consulat nous n avons toujours aucune nouvelle de la transcription, aussi quand nous avons transcrit l acte de naissance de la dernière que le monsieur qui nous a reçu a dit de prendre un avocat en France pour réclamer vos droits, nos droits que normalement jouiront nos enfants, nous allons contacter un avocat pour réclamer nos droits car même pour voyager on est pas libre d emmener nos enfants avec nous, c est vraiment regrettable la façon dans les agents consulaires travaillent ici, a croire qu il ne font pas correctement leur travail pour ne pas voir leur erreur ou vous aussi cautionner un travail comme ça et dont vous pénaliser les français qui se sont mis hors de la France. J espère en tout cas que vous allez au moins les cas de ses enfants qui sont.maltraités par vos services consulaires et des parents comme nous qui sont désorientés par vos manque de compétence pour vérifier les actes dont on vous demande de transcrire, merci d nous écouter et on espère que vous allez trouver des solutions pour nous aider, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *