Publi-info : Une protection sociale adaptée pour les expatriés avec la Caisse des Français de l’Etranger

Si vous vous préparez à partir en expatriation, des questions nouvelles peuvent se poser, notamment concernant votre Sécurité sociale à l’étranger. Quelques exemples choisis par la CFE.
Après une expérience de plusieurs années en France, Karine a monté son agence web à Singapour. Elle vient d’embaucher deux jeunes collaborateurs, français également et fraîchement expatriés : Je voudrais qu’ils bénéficient d’une couverture sociale équivalente à celle qu’ils avaient en France. Comment faire ?

Avec la Caisse des Français de l’Etranger, vous pouvez leur garantir une couverture sociale adaptée et leur permettant de garder le lien avec la Sécurité sociale française. La CFE couvre 3 risques : maladie-maternité-invalidité, accidents du travail, vieillesse (retraite de base de la Sécurité sociale). Vous pouvez choisir de vous prémunir contre un ou plusieurs de ces risques et cela pour l’ensemble ou une partie de vos collaborateurs.

Pour adhérer, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez soit leur proposer d’adhérer en tant que particulier salarié et leur demander de réaliser eux-mêmes leurs démarches auprès de la CFE, soit les prendre en charge en tant « qu’entreprise mandataire ». Dans le premier cas, ils devront s’acquitter des cotisations trimestrielles eux-mêmes. Dans le second cas, vous règlerez leurs cotisations directement auprès de la CFE et serez l’interlocuteur de la Caisse si nécessaire (accident du travail, indemnités journalières…).

Anita et Jérôme se préparent à rentrer en France après deux ans passés en Thaïlande. Anita a appris il y 3 mois qu’elle était enceinte. Que va-t-il se passer pour le suivi de ma grossesse en France à présent ?

Si vous étiez adhérente à la CFE pendant votre expatriation en Thaïlande, grâce au principe de coordination, votre grossesse sera prise en compte par votre Caisse primaire d’assurance maladie sans délai. Il vous faudra simplement vous présenter auprès de la Caisse primaire de votre domicile en France, munie de votre attestation de radiation de la CFE et des documents qui justifient de votre grossesse. Pas de souci donc pour les consultations de suivi et pour l’accouchement, vous serez prise en charge par la Sécurité sociale française.

Dès que vous aurez informé la CFE de votre intention de rentrer en France, elle sera dans tous les cas à votre disposition pour la production de tout document nécessaire à la bonne prise en charge de votre situation.

www.cfe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *