Situation au Mali

drapeau du MaliCe jeudi 29 mars 2012 est une journée cruciale pour l’avenir du Mali. Des manifestations organisées ces derniers jours à Bamako il ressort que la population est partagée face au coup d’état. Elle est prise entre le désir de changement, celui d’une reprise en main de la situation au nord du pays et la volonté de voir  un gouvernement assurer la vie quotidienne.

Par ailleurs, les chefs d’Etat de la CEEDAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) sont réunis aujourd’hui à Bamako. De leurs décisions dépend entre autre le rétablissement durable du fonctionnement des banques. En cette fin de mois, il s’agit tout simplement de savoir si les salaires seront versés et si les commerces pourront fonctionner. Si ce n’est pas le cas la nourriture pourrait manquer et les risques d’émeutes se préciseront.

Pour limiter que les familles et les élèves soient pris dans des troubles l’école française fonctionne avec des horaires aménagés.

Nos compatriotes s’efforcent, comme les Maliens de continuer à travailler normalement mais l’incertitude se fait de plus en plus difficile à vivre. Les coupures très fréquentes d’électricité ajoutent aux difficultés en cette saison.

Nous suivons tous les jours les événements avec notre section et nos adhérents quand nous pouvons les joindre au téléphone.

Imprimer

Commentaires

  1. Les Chefs d’Etat se sont retrouvés à Abidjan et non à Bamako en raison des manifestations qui ont eu lieu à l’aéroport.
    Compte tenu des projets du Président de la CEDEAO soutenu à Paris, je suggère à toutes et tous de faire des stocks en tous genres : eau, lait, nourriture, médicaments, piles, bougies ou pétromax…
    Bon courage à toutes et tous ainsi qu’au peuple malien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *