Diplômés étrangers en France : les suites de la circulaire Guéant

La circulaire de Claude Guéant visant à réduire « l’immigration professionnelle » (voir notre article ici) n’en finit plus de faire parler d’elle. Après avoir attiré les foudres des étudiants, des universitaires et des employeurs, le ministre de l’Intérieur a finalement revu sa copie.

Les nouvelles dispositions assouplissent les conditions de délivrance de permis de travail pour les jeunes diplômés étrangers « hautement qualifiés« , c’est-à-dire titulaires d’un Master 2 au minimum. « La connaissance approfondie d’un pays ou d’une culture étrangère peut constituer une compétence spécifique recherchée, par exemple pour la conquête d’un nouveau marché. Cela sera pris en compte dans l’appréciation des demandes de titres de séjour avec autorisation de travailler« .

Il n’en reste pas moins que ce traitement au cas par cas ne saurait satisfaire les étudiants qui réclament le retrait pur et simple du texte.

Depuis la parution de cette circulaire, ce sont des milliers d’étudiants étrangers (non européens) formés dans l’enseignement supérieur français qui ont été plongés dans un cauchemar administratif pour passer du statut d’étudiant à celui de salarié.

22 commentaires sur “Diplômés étrangers en France : les suites de la circulaire Guéant

  1. Et vous pensez que le Canada et les Etats-Unis ne font pas de selection???!!! ce qui est acceptable dans d’autres pays ne l’ait pas pour la france pourtant le canada n’est pas rasciste???
    il n’est pas question de renfermement mais de selection.
    Alors que proposez-vous?
    Vous semblez ignorer le nombre de chomeur en ces temps de crise.
    D’un cote vous n’etes pas content parce que vous payez trop d’impot mais vous paierez encore plus pour qqun qui ne serait pas sur de trouver un travail?! c’est le paradoxe francais. Vous etes coinces entre votre porte-monnaie et le principe de fraternite. choisissez mais assumez les consequences de vos choix avec le sourire pour une fois.
    quant a propos des militaires francais aux douanes, vous preferez les douanes americaines peut-etre…
    allez, on fait un greve pour changer?! ;)

  2. Quel drôle de racisme quand-même! Racisme des étudiants étangers qui n’ont pas de master! Je suis vraiment surprise!
    Je vis en Espagne depuis une 15ène d’années et ai choisi de reprendre mes études en fac maintenant, n’ayant que le bac. On m’a acceuilli les bras ouverts!Je m’enrichie en même temps que j’apporte aux autres, c’est formidable! La fac est bourrée d’étudiants étrangers, c’est un vrai plaisir. Evidemment que ça fait de la concurrence.N’est-ce point motivant?Malheureusement, ici nous n’avons pas besoin de loie « anti non-master étudiants étrangers », c’est la situation économique et sociale désastreuse qui provoque une fugue de diplomés, étrangers ou locaux.

    Ne reniez pas votre pays, compatriotes…C’est normal que dans l’Histoire d’un pays il y ait des hauts et des bas à tous les niveaux. Prenez du recul. J’ai bien connu des gens qui ont renié leur patrie, et pendant longtemps…mais au fil du temps, ils se sont bien apperçu que
    d’une part:
    un Français reste profondemment français (culture, éducation…), quoi qu’il en dise, même s’il change…et qu’il devient un franco-espagnol, ou un anglo-français….
    d’autre part, que l’on n’est pas si mal servi en France, à tous les niveaux.
    On peut refaire sa vie ailleurs si ça ne nous plaît pas, pourquoi pas? C’est bien français ça aussi. Mais faites attention a ne `pas renier vos origines. Elles sont -que vous soyez français, africain, ou américain-nobles.
    Salutation, de la part d’une franco-espagnole,

    Hélène

  3. Aha! Que de tumultes pour pas grands choses. D’abord je suis un peu sidéré d’entendre tant de gens renier si facilement la France et déclamer avoir honte de leur identité française, à partir seulement de quelques fadaises rédigées par la caste des technocrates élus à vie (ironique quand on sait l’abnégation qu’ils déploient pour anéantir le statut des fonctionnaires du service publique) relayées à tue-tête par les médias officiels (leur habilité à élever le débat et à fournir une information de « qualité » étant depuis longtemps inexistante) tout ça apportant l’effet d’annonce populiste escompté, c’est à dire déchainer les passions afin d’empêcher une vraie réflexion, complexe forcément puisque les hommes et le monde le sont.
    Cela revient à réduire la France à une petite horde de politiciens incompétents et leur gesticulations, galvaudant toujours plus la fonction (de politicien, pas d’incompétent), ce qui revient à appliquer le même genre de raccourcis fallacieux, décriés par tant (du genre pas de travail, parce que trop d’étranger, donc tous dehors): tout aussi inutile, non, délétère.
    Pensez vous réellement que si les problématiques étaient simples, les raisonnements simplistes ne les auraient élucidées depuis longtemps?
    Pour décrire le problèmes de fond en trois mots: pas de travail!
    Il faut repartir de là pour développer (en bon marxiste;)

  4. De quoi a peur le gouvernement en acceptant les diplomes etrangers. Est-ce un clin d’oeil a Marine Le Pen? J’habite en Grande-Bretagne et les diplomes ne doivent pas souvent montrer leurs passeports pour etre employes… S’ils sont competents, apportent quelquechose a l’entreprise, ils sont la bienvenue.
    Quand va t on arreter de se regarder le mombril et croire que la global economy n’existe pas? Si un diplome etranger fait une decouverte il serait preferable qu’il depose son brevet et fait travailler des entreprises en france et en Europe qu’aux Etats Unis ou en Chine.
    Encourager la venue des cerveaux serait bien plus benefique que de revoir une copie qui devrait etre relegee aux oubliettes politiciennes. C P

  5. Honte à Claude Guéant et à cette France qui se referme de plus en plus dans son égoisme primaire…ne sait elle pas que la mixité et les esprits venus d’ailleurs sont un potentiel de renouveau et de vitalité incomparables.La France se rabougrit et et va finir par crever de son esprit petit.
    J’ai souvent honte d’être française depuis quelques temps…

  6. C’est étonnant de voir ce genre de circulaires. On devrait plutôt penser à attirer les talents et les encourager à rester en France. Ces même talents sont accueillis a bras-ouvert en UK, US et autres pays développes.
    Les législateurs vivent un peu dans le passe. La France d’aujourd’hui n’est plus un pays intéressant à y vivre, à y travailler ou à développer une carrière brillante. On ne comprend ca que quand on a voyage ! La vérité est que les gens brillants vont finir par trouver un super job ailleurs, et malheureusement la France va finir avec les « moins bons », qui vont s’accrocher et obtiendront leurs papiers un jour ou l’autre.
    La France va se transformer en un « training centre », très compétent et pas cher, pour que les autres en profitent. Dommage.

  7. Sans être aussi radical à vouloir changer de nationalité, je trouve effectivement que l’orientation n’est pas bonne et que nous ne ferons rien de bon en se refermant sur notre pays de 65 Millions d’habitant.

    C’est le problème d’aller chasser sur les terres des extrêmes…

    Heureusement il suffit de bientôt changer de président. La démocratie a ça de bon.

  8. je suis quotidiennement en contact avec des diplomés francais.et qui quittent la france pour venir travailler…et j ai honte de ce qu ils me disent.
    j ai de la honte,j ai de la peine,ce n est pas MA FRANCE,te je vois cette fuite des cerveaux,boutés hors de france….y aurait-il trop de savoir,trop de connaissances,trop d intelligence, dans l hexagone…..
    j ai de la difficulté a m y retrouver a voir les pietres performances de l economie alors que ces gens qualifiés enrichissent le patrimoine canadien et americain sans trop de difficultes
    est ce charles GUEANT,oh pardon,je voulais dire CHARLES TRENET qui chantait¨PAUVRE FRANCE,le pays de mon enfance…
    ce gueant,quel neant,m a vraiment fait perdre mes reperes RP

  9. Je vis en Australie depuis 6 ans. On m’a donne tellement d’opportunities jusqu’a present! L’Australie m’accueille comme une des leurs. Je n’ai jamais senti de difference. En depit de mon fort accent, j’ai pu acceder a des postes de haut niveau (je suis manager dans le marketing).

    Ce qui est triste c’est que je sais qu’en France on n’aurait jamais fait la meme chose pour moi. Honte a la France! Elle est bien petite la France, loin de la grandeur passee, j’ai l’impression qu’on retrecit au fur et a mesure…

    Etudiants etrangers en France: battez-vous! C’est inadmissible ce qui vous arrive.

  10. @ Nicole
    Vous pouvez demander la nationalité d’un autre pays à condition de remplir les conditions posées par celui-ci. Principalement, ce sont des conditions de durée de résidence légale sur le territoire de l’Etat dont vous voulez être le citoyen, d’ascendance ou de mariage.

    Vous dites par ailleurs que « tous ces étrangers feront pareil pour nous ». Nombreux sont déjà les Etats à le faire justement, à réguler leur immigration en fonction de critères purement académiques, professionnels et économiques : Etats-Unis, Canada, Australie notamment. Ils n’en restent pas moins très attirants et respectueux des droits de l’Homme.
    La France, en permettant largement aux étudiants étrangers de venir se former en France, leur permet justement d’acquérir ce fameux savoir-faire que vous invoquez, et l’objectif est justement qu’ils en fassent bénéficier leurs concitoyens. C’est un outil de développement.
    Au-delà, il est tout à fait légitime que certains souhaitent s’installer durablement en France et c’est pour cela qu’ils peuvent demander une autorisation de travail, tout comme peuvent le faire les non-diplômés.
    Il ne faut pas confondre régulation de l’immigration et non respect des droits de l’Homme, ce sont deux concepts fondamentalement différents.

  11. Cette circulaire devrait simplement être supprimée. Elle résultera en une perte de temps, d’argent et de cerveaux au final, car l’étudiant finalement formé ne bénéficiera pas à l’économie Française rendant, à mon avis, l’emploi des ressources nécessaire à sa formation une perte nette pour notre état.

    Pour répondre à Nicole, il est possible de renoncer à sa nationalité Française si ayant une acquis une seconde nationalité vous en faite la demande auprès de l’administration concernée. Dans le cas où vous n’êtes pas Française de naissance, il vous ait possible de simplement la répudier. Cependant, je crois me souvenir que la France n’autorise pas le passage au statut d’apatride.

    Quoiqu’il en soit, le mieux serait surtout de faire connaître votre mécontentement par le vote ainsi qu’en contactant vos élus.

  12. Je suis du même avis que Nicole. Heureusement pour moi, je vis en Asie 2/3 de mon temps et je songe de plus en plus a y rester et même, si je peux, adopter une autre Nationalité. Croyez moi, mais niveau travail, la France est de plus en plus mal vue.
    Je suis non pas dégouté par la France mais par le comportement de son gouvernement et de l’image dégradée qu’il donne. Espérons que ca change, ca ne peut pas être pire.

  13. Je pense qu’il faut se garder de propos excessifs, car il n’y a jamais de fumée sans feu ! La France, pays des droits de l’homme, ne peut se transformer en terre d’asile pour qui veut, et je peux témoigner, pour avoir longtemps vécu à l’étranger, qu’il y’a PROJET et PROJET ! Une sélection est donc nécessaire ; existe-t-il une sélection « juste » ? Peut-être, mais difficile à définir ! Notre intérêt – car c’est bien de cela qu’il s’agit vu la concurrence planétaire dans laquelle nous vivons – est d’attirer ou de créer des relations avec des personnels étrangers hautement qualifiés, porteurs d’idées apportant une réelle valeur ajoutée ; d’autres démocraties occidentales l’ont compris depuis longtemps et recourent à des dispositifs de sélection bien plus drastiques, y compris par l’argent ! Pourquoi la France se singulariserait-elle, au risque de passer pour le pays de la facilité, … facilité étant bien entendu synonyme de bas niveau et donc de discrédit !?

  14. Si les Français se préoccupent de la « perte » d’embauche en faveur d’étrangers, cela est naturel. Cependant, la conclusion à tirer devrait être :
    •les Français s’endorment sur leurs acquis sociaux au lieu de s’investir à fond dans leurs études supérieures comme les étrangers le font,
    •on est en perte de vitesse parce que l’on devient complaisant,
    •Il faut réagir de façon positive et non pas râler dans son coin.

    L’homme politique sais comment manipuler le râleur de façon à être élu/réélu. Et il le fait en pondant des textes comme cette circulaire. Ouvrons-donc les yeux et examinons nous au lieu de croire à leurs sornettes à deux balles !

    Il ne faut pas croire que de faire des études supérieures est un droit ; il faut réaliser que c’est un privilège qu’il faut savoir apprécier et utiliser au mieux de ses capacités.

    Le problème n‘est donc pas que les étudiants étrangers restent, mais qu’il n’y ai pas suffisamment d’étudiants Français qui soient compétitifs!
    La loi du marcher de l’emploi n’est-elle pas « trouver le meilleur candidat pour un poste donné »?
    Si ce candidat est Français, Bravo et tant mieux!
    Mais fermer la porte aux diplômés étrangers, par ce que des gens mal informés ont peur que la France « n’appartienne » plus aux Français, est idiot.

    Les étrangers qui choisissent la France (ou un autre pays Européen) pour leurs études, ne le font que parce que la structure d’accueil et l’enseignement y sont bien supérieur à ce qui leur serait disponible dans leur pays d’origine. Ils veulent réussir et ils y mettent l’argent et toute leur énergie pour ce faire.

    Ils n’en restent pas moins patriotes de leur pays d’origine, qu’ils voudraient souvent bien rejoindre si les conditions politiques et/ou économiques le leur permettaient.

    Personnellement, je suis Français, j’ai suivit mes études post- D.U.T. en Angleterre et j’y suis etabli depuis 1997. Je voudrai bien rentrer au pays pour y faire ma contribution. Mais il n’y a pas de travail pour moi. Et bien, même s’il est vrai qu’il existe un peut de ressentiment de la part de certains Anglais (ceux sont des Iliens après tout), je ne suis pas mis à la porte pour autant.

    Dernier point: si les pays Européens veulent fermer leurs portes aux étrangers qualifiés, ils doivent procéder logiquement, et commencer par fermer leurs Universités aux étrangers. Travaillant dans le secteur de l’éducation j’affirme que ceci est impensable. Les étrangers rapportent trop d’argent aux Universités pour qu’elles n’envisagent de se séparer deux. Alors, jetons la circulaire à la corbeille, et secouons-nous un peut pour devenir les meilleurs, au lieu de se contenter de se proclamer les meilleurs en tentant d’effacer les autres.

  15. Cette circulaire est ahurissante de betise et denote la demagogie ehontee de la classe politique en France. Alors que la plupart des pays modernes s’efforcent de retenir le talent des etudiants etrangers, la France elle cherche a les chasser. Ces edudiants iront ailleurs avec leur diplome, ou tout simplement choisiront d’autres pays pour faire leurs etudes. Comme les Francais eux aussi sont de plus en plus attires par l’expatriation, alors tout cela n’est qu’un invitation supplementaire a la fuite des talents. Comme j’ai bien fait de quitter la France immediatement apres le diplome. Pourquoi payer des impots pour entretenir une caste politique aussi mediocre qui menent la France vers le sous developpement, la haine et la honte.

  16. Cette circulaire est purement stupide, idiote et n’a que des visées basement electoralistes à tres court terme. Le rayonnement de la France est en declin et ce n’est pas ce genre d’initiative malheureuse qui va ameliorer ni notre image, ni attirer des compétences dans nos universités pour former les elites des pays énergents.
    Vivement mai 2012 !!!!

  17. Cette circulaire est tout simplement honteuse mais aussi temoin de l’incohérence de ntre gouvernement : Il veut une immigration choisie. Mais pas de deplômés d’écoles ou d’universités françaises. Qui alors ?Pas d’étrangers du tout ? On va vivre en autarcie ?
    Si on veut que le tout petit pays que nous sommes ait encore une voix dans le monde, il serait peut-être temps de se dire qu’il faut ouvrir les frontières aux chercheurs et travailleurs intellectuels du monde entier et non pas les fermer.
    La xénophobie ambiante en France est insupportable, ridicule et totalement inefficace. Quand j’arrive par avion, je suis toujours accueilli par quelques militaires mitraillette au poing . Bienvenue au pays !

  18. Pays des droit de l’homme ne veut pas dire être la poubelle du MONDE!!un master2 doit être un minimum et aussi remplir d’autres condtions d’honorabilité..Il faut egalement qu’ils apportent un + a la France et qu’uncun candidat Français ayant les même capacites ne se presente sinon priorité a un des 6 millions de chomeurs que compte notre pays..
    Faites un tour dans le monde et vous verrez qu’il y a là bas aussi preference nationale!!
    Merci de me lire et de prendre en compte ce que pense BEAUCOUP DE FRANCAIS!!!!

  19. effectivement, cette circulaire participe a entacher la réputation de la France comme pays des droits de l’homme et terre d’accueil… et malheureusement, comme souvent, les mesures prises sont completement a coté de la plaque. En tous cas, la France qui faisait rever les populations de pays émergents, a perdu en partie son attrait autant par sa politique de plus en plus xénophobe, que par le manque de débouchés qu’offre son économie.

    @nicole: il est possible de renoncer volontairement a la nationalité francaise, pour une autre… mais si c’est pour une nationalité au hasard, pourvu qu’elle soit autre, je doute qu’une autre nation accepte ce genre de comportement irresponsable et stupide.

  20. Je suis d’accord avec Nicole. Cette revue est un premier pas mais nous devons en tant que pays développé étendre l’ouverture à tous les diplômés que nous avons formés. Nous faisons déjà parti de l’élite mondiale, aucun besoin d’en faire un obstacle pour des gens qui mène un parcours du combattant pour s’inscrire aux études chez nous !

    Nicole, dépendamment de l’article qui s’applique à votre nationalité, il peut être plus ou moins difficile de renoncer à la nationalité. Pour les Français né en France de parents français, il n’est pas vraiment simple d’y renoncer. Mais, s’il vous plaît ne le faites pas, nous avons besoin de citoyennes comme vous qui voient les dérives tôt et sont capables de faire entendre leur voix !

  21. Ah oui ? Et comment croyez vous que ça se passe pour les étudiants français à l’étranger ? Ce n’est pas mieux et bien plus restrictif.
    Mon fils est en Université en Australie : on va lui faire payer environ 6000 euros un droit de séjour pour avoir le droit de travailler, et on vous vire au moindre clin d’oeil. Mais bon …. comme vous dites ya qu’en France où il n’y a pas de libertés. Plus facile de voir la paille qu’on a dans l’oeil que la poutre dans l’oeil du voisin !

  22. meme revue,cette circulaire est une honte a notre pays…nous ne recevrons que les masterises,et les autres diplomes ???doivent aller ailleurs?pays des droits de l’homme???ou distribue t’on le soi disant savoir faire francais?? tous ces etrangers feront pareil pour nous,et nous ne serons plus les bienvenus en dehors de la france???c’est une honte,as-t’on le droit de ne plus avoir la nationalite francaise pour en choisir une autre,allemande,par exemple?merci de me renseigner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *