« Erasmus pour tous », un pari sur l’avenir

Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’Education et de la Culture, a annoncé la mise en place d’un programme intitulé « Erasmus pour tous » visant à doubler le nombre d’étudiants partant étudier à l’étranger.

Entre 2014 et 2020, près de cinq millions de personnes (étudiants, stagiaires, bénévoles, enseignants) devraient pouvoir partir se former à l’étranger : c’est presque deux fois plus que le nombre actuel de bénéficiaires d’Erasmus. Comment y parvenir dans un contexte de crise économique ? En augmentant de 70% le budget de ce programme tel qu’il existe aujourd’hui, c’est-à-dire en le portant à 19 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Un choix stratégique pour la commissaire européenne pour qui « investir dans l’éducation et dans la formation [constitue] le meilleur placement pour l’avenir de l’Europe ».

En France, seuls 16% des étudiants ont la chance de partir à l’étranger durant leurs études, un chiffre trop faible comme le déplore le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui s’explique par les obstacles administratifs et financiers (coût du logement sur place). Si « Erasmus pour tous » est approuvé par les Etats membres de l’Union européenne, les démarches pour obtenir une bourse de mobilité seront simplifiées et un dispositif de caution de prêts sera mis en place à destination des étudiants en Master.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *