Que penser de l’affaire Florence Cassez ?

Condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour enlèvement, séquestration, délinquance organisée ou association de malfaiteurs, ainsi que pour possession d’armes et de munitions, Florence Cassez continue de clamer son innocence et pourrait être au centre d’une machination d’après une enquête parallèle retracée dans un documentaire diffusé le 15 novembre sur une chaîne française.

Cette enquête aurait été conduite par l’Eglise mexicaine à la demande du Vatican. Fruit d’un travail mené par 27 enquêteurs ecclésiastiques durant 6 mois, elle conclut à la non-culpabilité de Florence Cassez et fait la lumière sur une étrange coïncidence : l’une des présumées otages de Florence Cassez se trouve être la femme de ménage d’Eduardo Margolis, ancien associé de Sébastien Cassez, frère de Florence, avec qui il était en conflit et à l’encontre duquel il aurait proféré des menaces. L’homme d’affaires entretiendrait en outre des liens obscurs avec l’actuel ministre mexicain de l’Intérieur, Genaro Garcia Luna, déjà éclaboussé au début de l’affaire en 2005 pour avoir mis en scène une fausse arrestation de Florence Cassez devant des caméras de télévision bernées, et dont l’avenir politique reposerait sur ce dossier.

Ce n’est pas la première zone d’ombre dans cette affaire qui suscite de vives tensions diplomatiques entre Paris et Mexico. L’accusation reposerait principalement sur des témoins qui auraient pu subir des pressions ; certains témoignages auraient été mis à mal par des expertises et toutes les pistes pouvant innocenter Florence Cassez auraient été laissées de côté par la police mexicaine. Libre à chacun de prendre connaissance des arguments de l’accusation et de ceux de la défense pour se forger sa propre opinion quant au fond de l’affaire. Néanmoins, nous ne pouvons que dénoncer un certain nombre d’éléments objectifs qui témoignent des irrégularités de la procédure qui a abouti à la condamnation de Florence Cassez :

– Le non respect de sa présomption d’innocence ;
– Le non respect par le Mexique de la Convention de Vienne qui aurait dû permettre à Florence Cassez de consulter une représentation consulaire lorsqu’elle a été arrêtée ;
– Le non respect de la Convention de Strasbourg signée elle aussi par la France et le Mexique, qui devrait permettre le transfèrement en France de Florence Cassez.

Sur ces aspects juridiques, l’opinion publique mexicaine semble se retourner actuellement du fait de l’implication dans la défense de la Française de juristes, journalistes et membres de la société civile de renom.

Français du monde-adfe, engagée depuis sa création pour le respect des Droits de l’Homme et le droit au procès équitable, ne peut qu’espérer que ces principes démocratiques soient  mis en application dans cette affaire. Les susceptibilités nationales mexicaines  exacerbées par des interventions françaises trop publiques et trop pressantes se retournent contre une jeune femme qui en tous cas ne mérite pas plus que quiconque une peine de prison qui équivaut à une perpétuité réellement effectuée.

Imprimer

Commentaires

  1. Y a-t-il une pétition de soutien à Florence Cassez pour faire pression sur les gouvernements et hâter sa libération ?

  2. Ça fait hélas maintenant beaucoup d’années que cette affaire dure et que plein de gens, des célèbres et puissants aux anonymes, essayent de tirer Florence de ce trou oú elle n’a rien à faire, en vain. Ce genre de Justice basée sur autre chose que les faits, ne peut plus avoir cours dans des pays qui se veulent et se prétendent civilisés. J’en profite pour évoquer l’existence dans un trou indonésien, cette fois, de Michael Blanc, qui n’a pas plus de raison de se trouver enfermé là oú il est que florence Cassez l’est au mexique. Merci de continuer aussi à en parler…Il en a encore pour je ne sais combien d’années alors que sa culpabilité n’a jamais été prouvée.

  3. vu, peut être où sûrement etj’espère la libération de Florence CASSEZ pourquoi n’existe pas une pétition pour SA LIBERATION. je viens de signer la pétition DE Monsieur RAOMI que j’adore pour son combat, et qu’une bonne femme vient d autoriser la destruction de la forêt d’EMERAUDE en AMAZONIE où j’étais la 188212 à signer
    ALORS ALLEZ Y Beaucoup de personnes comme moi attendons votre signe
    COURAGE BEAUCOUP DE PERSONNES ATTENTENT VOTRE FEU VERT……..

  4. Tout d’abord, peut-être un peu de respect pour le Mexique serait de mise. Je ne pense pas que notre justice française soit un exemple de probité et d’éthique pour un pays dit « civilisé ».
    Ensuite combien de Français dans le monde sont incarcérés sans que la France se sente concernée et qu’un président fasse le voyage pour plaider leur cause? Finalement, si les relations diplomatiques entre le Mexique et la France dépendent d’une jeune fille qui après tout était la petite-amie d’un gangster, restons-en là.

  5. et bien il y en a qui devait être présent dans la cabane des otages pour être si sur qu’elle est coupable!!! En plus ce qui me fait bien marrer c’est la remarque elle a l’air futé comme si le physique prouvait la culpabilité!!! DSK c’est pas au niveau de l’apparence physique un étalon et pourtant il a eu plein de maîtresses!!!

    Le juge mexicain a juste rappelé que les trois otages durant trois mois n’ont jamais mentionné cette femme c’est parce qu’ils l’ont vu a la tv et parce que les policiers leur ont dit qu’elle faisait parti du gang qu’ils ont parlé d’elle, le juge a dit que les témoignages avaient été biasés.

    Et puis pour le commentaire comment ça se fait qu’elle ne sache pas que son copain était un voyou, il y a bien des maris qui s’aperçoivent pas que leur femme est enceinte et cela par deux fois de suite!!!! et qu’il y a deux bébés pendants des mois dans leur réfrigérateur!!!! alors imaginez un ranch sur plusieurs centaine d’hectare avec une cabane quelque part des travailleurs saisonniers aussi logés dans des cabanes pas si évident de deviner qu’il y a trois otages dedans.
    PS: une pensée pour Mickael Blanc qui pour certain est aussi coupable (ah oui lui aussi a l’air futé!!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *