Des nouvelles des blessés de la Révolution égyptienne

L’action de la section Egypte de Français du monde-adfe pour les grands blessés de la Révolution se poursuit en collaboration étroite avec l’Association Masreyoun Madaneyoun, l’Association des Amis de Tahrir, celle des amis d’Ahmed Ghareeb, des volontaires indépendants, l’association Nadeem, la Fondation Sawiris  ainsi que le « Care Revolution Foundation », Fonds de Soins pour la Révolution.

Ahmed Khalifa, le grand brûlé est rentré au Caire à sa demande le 17 août, après un séjour de 4 mois en soins intensifs à l’hôpital Percy de Clamart. Il a poursuivi son traitement à l’hôpital Dar El Cahera El Dawli à Héliopolis et a pu enfin retourner chez lui il y a deux semaines. Il va ainsi pouvoir poursuivre ses séances de kinésithérapie à domicile.

Sur les quatre autres blessés, grands brûlés également, qui étaient suivis à l’hôpital Saint-Louis dans le service du Pr. Mimoun et à la Fondation Rothschild, trois sont rentrés en Egypte en attendant la cicatrisation. Ils retourneront en France courant février 2012.

Le quatrième, Mahmoud, est toujours en traitement en France. Nous connaitrons la suite de son traitement courant novembre.

Yasser de Suez est suivi par l’hôpital militaire de Helmeya. Il doit lui aussi attendre la cicatrisation suite aux interventions chirurgicales subies en France.

Un cinquième blessé, Waël Mahmoud, s’est rendu en France pour avoir un autre diagnostic pour son œil droit. Malheureusement les ophtalmologues de Rothschild ne lui ont pas laissé d’espoir.

Le Fonds de la Révolution instruit en ce moment les dossiers d’indemnisation des victimes de la Révolution. Nous avons transmis les dossiers des patients que nous avons suivis et qui devraient percevoir une indemnité. Les dossiers avancent lentement mais ils avancent.

En Egypte, nous continuons à suivre les dossiers des blessés que nous avions pris en charge.
Abu Zeid , de Menoufeya, a retrouvé la vue après sa deuxième greffe de cornée.
Abu Seoud a subi une longue opération de la hanche et du genou. Il est à présent en convalescence.

Nous suivons aussi particulièrement le dossier de Karam, pour qui il pourrait y avoir un espoir de traitement en France. Il a été blessé par balles à la colonne vertébrale et est actuellement sous assistance respiratoire. Ses derniers examens sont à l’étude en France. Nous attendons le diagnostic et avons commencé la collecte de fonds pour lui.
Atef Yehia, blessé à la tête par balles devant l’ambassade d’Israël, est malheureusement décédé cette semaine. Il était très diminué intellectuellement depuis son accident mais il allait physiquement mieux suite à son hospitalisation à l’hôpital Galaa et à son séjour à Dar El Mona. Son état s’est brusquement aggravé et il a été emporté suite à une grave infection pulmonaire.
Ali Mohamed, jeune avocat gravement blessé à la tête le 28 janvier, vient d’être invité à se rendre aux Etats Unis (New-Jersey). Un neuro-chirurgien égypto-américain propose de l’opérer dans sa clinique privée. Les associations prendront en charge le billet d’avion de sa mère qui doit l’accompagner ainsi que les frais sur place.

Les associations ont aussi pris contact avec le Fonds Social de Développement/SFD, afin de leur transmettre les dossiers des blessés qui souhaiteraient démarrer un projet individuel de micro-entreprise. Une ligne budgétaire spécifique est en effet spécialement prévue pour eux par le gouvernement égyptien.

La prise en charge des frais de logistique par les associations d’Egyptiens en France va s’arrêter fin novembre. Ces associations (Association France-Egypte, Association des Jeunes du 25 janvier, Lem-El Shamel ainsi que des donateurs individuels) se sont en effet activement mobilisées pour rendre régulièrement visite aux patients et pour financer la lourde logistique nécessaire.

Nous recherchons à présent un appartement plus petit pour le seul blessé resté en France et prenons des contacts pour initier à nouveau une collecte de fonds en France qui prendra le relais des associations citées ci-dessus.

Etat financier du projet :
France
-Fonds collectés pour les opérations dans les hôpitaux St Louis et la Fondation Rothschild : 120 000 euros
-Reliquat disponible à l’hôpital St Louis pour les opérations programmées en 2012 : 30 000 euros
-Fonds collectés pour les frais de logistique à Paris : 18 000 euros
-Fonds actuellement disponibles : 1500 euros.
Egypte
-Fonds collectés pour les opérations dans les hôpitaux égyptiens, les frais pharmaceutiques et de logistique : 191 500 LE
-Reliquat actuellement disponible : 28 000 LE.

Marianick Urvoy, présidente de Français du monde-adfe Egypte

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *