Une nouvelle majorité pour le Sénat

Suite aux élections sénatoriales du 25 septembre 2011 qui ont donné la majorité absolue à la gauche parlementaire, le Sénat a élu son nouveau président, Jean-Pierre Bel, au premier tour avec 179 des voix, le 1er octobre. C’est un bouleversement de l’échiquier politique français puisque jamais dans son histoire séculaire, le Sénat n’avait eu une majorité de gauche.


Le vote des grands électeurs ruraux qui préservait la majorité de droite au Sénat, a réservé beaucoup de surprises. Actuellement, les Français de l’étranger sont représentés au Sénat, par 12 sénateurs. Ce séisme politique les concerne donc.

Le président du Sénat est élu, après chaque renouvellement, par un scrutin secret à la tribune. Il doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés pour être élu au premier ou au deuxième tour. Au troisième tour, la majorité relative suffit.

Le président du Sénat est, après le président de la République, le deuxième personnage de l’Etat. C’est lui qui assure l’intérim du chef de l’Etat en cas de vacance ou d’empêchement du président de la République. Pendant cet intérim, il ne peut ni dissoudre l’Assemblée nationale, ni organiser de référendum. Comme le président de la République et le président de l’Assemblée nationale, il nomme 3 des 9 membres du Conseil constitutionnel. Le président du Sénat est aussi obligatoirement consulté par le Président de la République avant la dissolution de l’Assemblée nationale ou l’usage de l’article 16 de la Constitution.

Après l’élection du président du Sénat, les sénateurs doivent déclarer, le 4 octobre, leur appartenance à un groupe politique. Quatre sénateurs membres de notre association ont déclaré leur appartenance au groupe socialiste. Les huit sénateurs membres de l’Union des Français de l’étranger (UFE) appartiennent au groupe UMP.
Une fois les groupes constitués, les présidents des groupes politiques se réunissent autour du président du Sénat afin d’établir la liste des candidats aux fonctions de questeur, vice-président et secrétaire, qui composent le Bureau du Sénat. Le Bureau est notamment chargé de définir le Règlement du Sénat et d’autoriser ou pas l’audit externe des comptes du Sénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *