Enlèvement d’une française au Kenya dans l’archipel de Lamu (est du Kenya)

Suite à l’enlèvement dans la nuit de vendredi à samedi d’une ressortissante française au Kenya, la France déconseille formellement les séjours dans l’archipel de Lamu au Kenya. Un couple de touristes occidentaux avaient déjà été enlevés début septembre dans la même zone et l’un d’entre eux assassiné. Les hôtels et complexes touristiques isolés et plus généralement tous les sites résidentiels disposant d’un accès à la mer sont directement menacés.
Le Quai d’Orsay a par ailleurs souligné que la navigation de plaisance à partir des côtes kenyanes et au large du Kenya est formellement déconseillée en raison des risques liés à la piraterie.
Nous vous rappelons les conseils aux voyageurs du Ministère des affaires étrangères.

Si vous devez impérativement voyager dans la région, nous vous recommandons de vous identifier sur le portail Ariane du ministère des Affaires étrangères et européennes. Il permet aux voyageurs français qui le souhaitent de communiquer des données relatives à leurs voyages à l’étranger. Ces données pourront être exploitées, en cas de crise uniquement, par le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) et par les ambassades, afin de contacter les utilisateurs dans l’hypothèse où des opérations de secours seraient organisées.

www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/kenya
pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *