Appel citoyen de Français du Monde-ADFE

Droit à la nationalité : notre pétition a recueilli plus de 11 800 signatures.
Cette pétition avait été mise en ligne le 12 mai dernier.

Article mis en ligne le 12 mai 2011 :

Les attaques se multiplient contre la plurinationalité. Les propos du député UMP Claude Goasguen, rapporteur de la mission d’information parlementaire sur le droit de la nationalité créée en octobre 2010 lors du débat sur le projet de loi sur l’immigration sont particulièrement irresponsables et honteux.
Dans une interview au journal La Croix du 9 mai, il déclarait en effet : « Il faut limiter [la binationalité] […] Je souhaite que l’on commence par enregistrer les situations de double nationalité au moment des actes de mariage, de naissance ou de naturalisation. On disposerait ainsi à terme d’un registre des binationaux. […] on demanderait aux gens de choisir entre deux nationalités. Ou bien on [irait] vers une limitation des droits politiques… »

Cette prise de position – qui n’est pas isolée – menace les principes mêmes de notre République. Nous élevant avec la plus vive indignation contre elle, nous proposons à tous les Français attachés aux valeurs de la République de protester solennellement en signant et faisant signer l’appel suivant, et de faire obstacle à de telles dérives.

Pour signer la pétition cliquer ici

Imprimer

Commentaires

  1. Je suis bi-national Franco-Britannique. Tous les membres
    de mes familles ont servi dans les forces de la Libération
    pendant la seconde Guerre-Mondiale: Français-Libres de De
    Gaulle, Britanniques, US-Américains, Résistance active,..
    Un tombereau de décorations Interalliées pour les :
    Officier parachutiste, Agent de renseignement et de sabotage,
    Pilote de Mosquito, Commandant de char, Commandant en second
    de sous-marin, Expert en communications radio,…
    Ma famille n’a pas besoin de leçons de ses services à la
    nation Française. Le jour ou la Guerre s’est déclenchée,
    les deux grand-pères, Britannique(Ecossais) et Français
    ont dit à leurs fils et(!) beaux-fils: « On-y-va les gars! »
    Depuis, cela a été la grosse blague de la famille: « Ce pauvre
    Hitler n’avait aucune chance, Seul contre nous DIX !!! »
    J’ai aujourd’hui une petite-fille qui est, accrochez-vous
    * Suisse
    * Britannique
    * Allemande
    * Américaine (US)
    * Equatorienne
    * Allemande
    et ….Française !!
    Elle parle Français probablement mieux que la plupart
    d’entre vous, surtout que je lui ai donné mon édition
    originale du « Petit-Prince ». A 7 ans elle parle le
    Français, l’Espagnol et l’Anglais.

  2. Je suis française par filiation; mon père était français (naturalisé d’ailleurs) et suisse d’origine. Mon père s’est engagé dans la France libre, et en tant que tel, a servi à Brazzaville et en Sierra Leone. Père et mère ont quitté la Guinée en 1940 ou 41, par pirogue, pour rejoindre la France libre en Sierra Leone. Ma mère, française par son mariage civil, était originaire de la Guinée (Conakry), alors colonie française.

    Résidant en Côte d’Ivoire depuis les années 1960, j’ai été naturalisée ivoirienne en 1979. Je reste attachée à la France, et très consciente des devoirs liés au rattachement à une nation. La France et la notion de nation dans ma famille, ce n’était pas « juste un papier ». Cependant, étant métisse, ayant vécu la plus grande partie de ma vie en Afrique, je me considère aussi comme africaine. Ces doubles ou multiples appartenances peuvent créer des tiraillements au plan émotionnel en situation de crise, sans pour autant conduire à choses graves.

    Je ne signerai pas votre pétition cependant, parce que je comprends un peu la position de ceux qui voudraient interdire la bi-nationalité: la nation est en crise un peu partout. Toutefois, cette crise de la nation ne vient pas des binationaux, mais de la nation elle-même dans le monde contemporain. Le débat, utile et nécessaire, qui doit être dépassionné, est-il bien engagé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *