Solidarité avec Patrice Faye incarcéré au Burundi

Français du Monde-ADFE exprime la vive préoccupation que lui inspirent la condamnation et l’incarcération de M. Patrice Faye, Français établi au Burundi. Il a été condamné le vendredi 22 juillet dernier à 25 ans de prison pour les viols non attestés de cinq jeunes filles mineures hébergées dans une des écoles qu’il a fondées.

Patrice Faye est âgé de 60 ans. Il est bien connu au Burundi pour les activités culturelles et de bienfaisance qu’il y mène depuis plus de 30 ans. L’association a été alertée sur le déni de droit dont notre compatriote semble avoir été victime et sur ses conditions de détention éprouvantes.

Tout laisse à penser que les droits de notre compatriote à une justice sereine et au respect de la défense n’ont pas été respectés. Le dossier d’accusation frappe par ses incohérences. Une jeune plaignante s’est rétractée par écrit avant l’arrestation de Patrice Faye ; une autre a mentionné dans une déclaration qu’elle avait été approchée pour témoigner contre paiement. Leur avocate, Maître Bukuru, vient de passer 15 jours en détention (elle a été libérée le 1er août) pour avoir mis les jeunes filles en contact avec  M6. Le bâtonnier Rufyikiri est également incarcéré pour avoir réagi violemment à l’incarcération de l’avocate.

L’ambassade de France suit ce cas avec vigilance. Des tensions diplomatiques s’ensuivent entre le Burundi et la France ainsi qu’avec l’Allemagne dont l’ambassadeur vient d’achever sa mission à la date prévue mais dans un climat très tendu. Une autorité burundaise de premier plan a justifié, a posteriori, son départ en expliquant qu’il était « persona non grata ».

La pétition en faveur de Patrice Faye peut être signée à l’adresse suivante : http://www.petitions24.net/liberez_patrice_faye et des informations complémentaires sont disponibles sur le blog http://libertepatricefaye.blogspot.com/

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *