Solidarité avec Patrice Faye incarcéré au Burundi

Français du Monde-ADFE exprime la vive préoccupation que lui inspirent la condamnation et l’incarcération de M. Patrice Faye, Français établi au Burundi. Il a été condamné le vendredi 22 juillet dernier à 25 ans de prison pour les viols non attestés de cinq jeunes filles mineures hébergées dans une des écoles qu’il a fondées.

Patrice Faye est âgé de 60 ans. Il est bien connu au Burundi pour les activités culturelles et de bienfaisance qu’il y mène depuis plus de 30 ans. L’association a été alertée sur le déni de droit dont notre compatriote semble avoir été victime et sur ses conditions de détention éprouvantes.

Tout laisse à penser que les droits de notre compatriote à une justice sereine et au respect de la défense n’ont pas été respectés. Le dossier d’accusation frappe par ses incohérences. Une jeune plaignante s’est rétractée par écrit avant l’arrestation de Patrice Faye ; une autre a mentionné dans une déclaration qu’elle avait été approchée pour témoigner contre paiement. Leur avocate, Maître Bukuru, vient de passer 15 jours en détention (elle a été libérée le 1er août) pour avoir mis les jeunes filles en contact avec  M6. Le bâtonnier Rufyikiri est également incarcéré pour avoir réagi violemment à l’incarcération de l’avocate.

L’ambassade de France suit ce cas avec vigilance. Des tensions diplomatiques s’ensuivent entre le Burundi et la France ainsi qu’avec l’Allemagne dont l’ambassadeur vient d’achever sa mission à la date prévue mais dans un climat très tendu. Une autorité burundaise de premier plan a justifié, a posteriori, son départ en expliquant qu’il était « persona non grata ».

La pétition en faveur de Patrice Faye peut être signée à l’adresse suivante : http://www.petitions24.net/liberez_patrice_faye et des informations complémentaires sont disponibles sur le blog http://libertepatricefaye.blogspot.com/

7 commentaires sur “Solidarité avec Patrice Faye incarcéré au Burundi

  1. Selon que vous soyez puissant ou miserable…Vous connaissez la suite.Je lui souhaite recouvrer rapidement la liberte

  2. j ai passe des annees en brousse africaine…..j ai du mal a croire ces allegations contre notre compatriote…aussi il a mon soutien entier

  3. Bonjour,
    J’ai été Coopérant pendant 6 ans au Burundi et j’ai bien connu personnellement Patrick Faye dont j’ai eu le loisir d’apprécier l’humanisme, la générosité et l’implication dans les actions humanitaires et sociales à Bujumbura et dans sa périphérie.

    Plus généralement et pour avoir travaillé pendant 25 ans en Afrique, je connais la vulnérabilité de ceux qui s’impliquent dans le tissu local et qui deviennent, presque toujours, à terme, les cibles privilégiées de traquenards multiples et divers.

    Il semblerait que notre concitoyen Patrick Faye n’ait pas disposé d’avocats de la carrure de ceux de M. Strauss-Khan .. deux poids, deux mesures …

    Avec mes modestes moyens, je soutiens Patrick Faye et, s’il existe une convention juridique (ou judiciaire ?)entre nos deux États (ce que je crois être le cas, car j’ai connu, à Bujumbura,un magistrat français, Coopérant, qui y œuvrait, dans les années noires (1994 à 1996), il serait nécessaire de faire pression sur l’État Français pour que, dans un premier temps, Patrick Faye soit « rapatrié » pour purger sa peine en France … à partir de là, … tout pourrait s’améliorer pour lui … sans préjuger, bien entendu, de sa culpabilité ou de son innocence.

    Roger Riba

  4. Les clichés me dérangent mais il y a une telle somme de corrompus et de fous dans les gouvernements d’a peu près tous les pays d’Afrique qu’à un moment il faudrait arreter d’envoyer des compatriotes au casse-pipe tant que des politiciens dignes de ce nom(ils existent mais se cachent) n’accèdent pas au pouvoir démocratique. ce qui s’est passé en Cote d’Ivoire pour virer Bagbo devrait etre la norme et ça n’a rien à voir avec du néo-colonialisme mais tout à voir avec le fait que la terre n’est qu’un seul pays et que les Droits de l’Homme et de la femme concernent TOUS les individus et qu’il est grand temps d’en informer tous les dirigeants sévissant en Afrique. J’en profite pour rappeler qu’au Mexique (autre pays où la Justice dysfonctionne complètement)une femme du nom de Florence Cassez, condamnée lors d’un proces truqué, continue à pourrir dans une cellule fétide pour un quart de siecle, et tout le monde sait qu’elle mourra avant ce terme si elle n’est pas libérée sous peu. merci pour elle

  5. Je soutiens toute action visant à avoir un jugement digne de ce nom pour M. Patrice Faye et le respect qui lui est dû pour tout ce qu’il a fait au Burundi et pour les burundais.
    Y a-t-il un appel prévu à ce jugement ?

  6. je suis tout à fait ok pour le soutenir toutefois êtes vous sûr qu’il ne peut être impliqué ? quelles sont les preuves que vous avez ? Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *