Communiqué : les binationaux ? Des Français à part entière !

Le site Mediapart a révélé samedi le verbatim d’une réunion remontant à novembre 2010 des plus hauts cadres techniques de la Fédération française de football (FFF) parmi lesquels le sélectionneur Laurent Blanc et le Directeur technique national François Blanquart (qui a été, depuis cette révélation, suspendu de ses fonctions). La retranscription de la discussion montrerait que la mise en place de quotas discriminatoires serait envisagée dans les centres de formation de la FFF dans le but d’exclure des sélections nationales de jeunes adolescents français titulaires d’une double nationalité ou susceptibles de demander dans l’avenir l’acquisition d’une seconde nationalité. D’après Mediapart, des fichiers sur l’ascendance de ces jeunes joueurs auraient même été constitués. Motif invoqué ? Les binationaux formés en France seraient chaque année trop nombreux à quitter le pays pour rejoindre les sélections nationales des pays d’origine de leurs parents !

L’association Français du Monde-ADFE est scandalisée par les propos qui ont été rapportés et rappelle qu’en aucun cas l’idée de quotas visant à exclure des personnes d’une sélection sur le critère de leurs origines n’est tolérable. De telles méthodes sont encore moins compréhensibles dans le sport où  seul le talent et le travail doivent compter, en particulier dans le football reconnu pour être un vecteur d’intégration.

Au-delà des considérations racistes sur lesquelles l’inspection commandée par la ministre des Sports devra faire toute la lumière, il convient de noter que les binationaux sont de façon générale de plus en plus souvent montrés du doigt. Les Français à l’étranger qui, pour la moitié d’entre eux, sont binationaux, en font depuis longtemps cruellement l’expérience. Français du Monde-ADFE rappelle que les Français titulaires d’une double nationalité sont des Français à part entière et qu’à ce titre l’Etat doit leur garantir un traitement identique à celui des « uni-nationaux », qu’ils soient ou non établis sur le sol français.

Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *