2011, année internationale des forêts

Chaque année 13 millions d’hectares de forêts disparaissent dans le monde. La destruction de ces forêts menace la vie de 350 millions de personnes et entraîne une érosion irréversible de la biodiversité. L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2011 Année internationale des forêts afin de sensibiliser l’opinion mondiale à la nécessité de renforcer la protection et la gestion durable de tous les types de forêts pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Les forêts représentent un enjeu essentiel pour la préservation de la diversité du vivant et pour la lutte contre les changements climatiques. Les forêts tropicales sont ainsi malades de la « boulimie » de consommation des pays du Nord: exploitation des bois précieux, coupe rase pour alimenter l’industrie papetière ou encore conversion en champs de palmier à huile ou de soja pour l’exportation.

Dans le cadre des négociations internationales sur le changement climatique, l’année 2011 sera cruciale pour faire avancer le partenariat international sur la lutte contre la déforestation (REDD+). L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) souligne que les décisions prises devront « s’aligner sur une plus vaste réforme de la gouvernance forestière et permettre la participation des communautés autochtones et locales. » Car l’un des enjeux d’une gestion forestière durable est d’assurer aux peuples autochtones leurs droits d’utiliser et de tirer parti des ressources forestières locales.

Cette année de nombreuses initiatives locales seront à suivre et à soutenir. Voici plusieurs liens pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *